Se faire confiance. Se (re)construire et aller quelque part. Sans savoir où. En suivant son instinct. Son cœur. Son étoile.
DSC_0058Sur l’illu, une personne en contemplation/méditation/béatitude/communion avec l’univers. Sur sa robe, une partie du cycle de la lune. Sur elle, un bout de ciel. Dans ses cheveux et au creux de ses mains, des étoiles. Comme un buisson ardent. L’instinct. La sexualité. Elle a marqué ses lèvres d’un rouge profond. Elle ne sera pas de celles qui restent dans les chemins bien tracés de la normalité. Elle s’imprègne de la force de son étoile avant de la lancer dans les airs. Tel sera son chemin. L’inconnu. Auréolé d’espoir. L’étoile de la bergère.

                                         Son imagination n’a plus de barrière:

Je sens le monde. D’un coup. Ma bulle explose. Je ressens des choses insoupçonnées. Et je sais.
Je sais que l’étoile me guidera.
Mais d’abord, je suis en contact avec elle. Au plus proche. Comme une nouvelle boussole.
Et je suis prête à m’engager sur de nouveaux sentiers. Sans savoir où ils mènent.
Mais inspirée.
Nous ferons de ce monde

                                                                                                      un endroit juste.

L’étoile. Voler vers les étoiles. Embarquer. Dans ma tête. Sur mes sentiers. Me laisser flotter.

DSC_0055
Thea’s Tarot

Je peux aller là et là et là. J’ai appris ça. Dans les forêts: à ne plus avoir peur de ce qui a croisé ni de ce qui croisera mon chemin. Je suis gigantesque. J’ai des antennes jusqu’au bout du monde. Je suis toute petite et j’ai tant à voir. Puissante. Porteuse d’étoiles. De câlins. De chagrins. Rêveuse. En construction. En réinvention. De mes antennes, je cherche et j’atteins des liens. Des personnes. Des fleuves. Des rivières. Et tous ces océans qui sont là. En moi. Derrière mes yeux fermés. La capacité de savoir ce que je veux pour moi. Surtout savoir que je peux et que je veux être surprise. Comme autant d’étoiles qui s’échappent de moi. Qui sont le prolongement de moi. Les galaxies qui tourbillonnent sous mes paupières.
Je suis l’infini.
Je porte en moi les possibles.
Des espaces. Des lieux inexplorés. Et ceux dans lesquels je suis vouée à retourner. De mes mille vies. De mes précieux chagrins. Et de mes larmoyants désirs
Retourner et explorer.
Visiter.

Au creux de moi, la lune. L’occulte. L’interdit et le sacré. Le savoir ancestral du pouvoir de celles qui savent et peuvent. Le savoir anti-autoritaire. Qui soigne. Renouvelle. Remet en marche. Réduit en cendre. Nourrit les phénix. Au creux de moi: tout. Au creux de tout: moi. Ma place. Être responsable. Être agente. Capable. Décider. Nous toutes. Notre place. Les sorcières. Les guérisseuses.
Les voyantes. Celles qui savent.
Au creux de nous.
Partout. Absolument partout.
L’amour est un mot trop utilisé à tort et à travers. Je choisis de parler de sorcellerie.

L’étoile.
Nous sommes une multitude d’étoiles.
Vivantes parce que
Résistantes
Puissantes.