Que cherche-t-on en tirant les cartes? C’est une question bien vaste… J’ai ainsi constaté que beaucoup de personnes (cartomancien-ne-s ou consultant-e-s) ont une approche différente de la mienne. C’est pourquoi j’ai envie de vous raconter ce qui m’amène à me lire et à me faire lire les cartes et d’évoquer ce que je ne recherche pas du tout en le faisant.

J’en suis venue à l’idée de me tirer les cartes il y a environ un an. Je voyais mon psy moins souvent et souhaitais continuer dans ce sens sans pour autant cesser de me plonger dans « l’inconscient ». De je-ne-sais-où, l’idée a germé que le tarot était une façon parfaite d’y arriver. J’étais attirée par les symboles, les images et, surtout, par les possibilités de leur faire dire des histoires.

S’y ajoutait secrètement la quête d’un moyen d’accéder à des choses profondément enfouies. Des traumatismes dont je ne cessais de ressentir les impacts, sans parvenir à remonter à la source masquée par le panneau d’une dissociation post-traumatique. J’avais donc pour motivation première, avant même de tenir un tarot entre les mains, l’émancipation des thérapies classiques, tout en continuant à « travailler sur moi » et à écouter mon monde intérieur.

dsc_0020Maintenant, la plupart de mes propres tirages me permettent de mieux me comprendre. Je me plonge dans mes fonctionnements et dans l’analyse de leurs significations. Je creuse mon état d’esprit du moment. Je sonde mes envies. J’étudie mes rêves. Je teste mes capacités, mon potentiel.  Je pose très rarement des questions dont la réponse serait « oui » ou « non ». Je ne demande pas non plus au tarot de m’aider à faire des choix. Éventuellement, je l’utilise comme un coup de pouce afin de cerner ce qu’il y a autour des évidences dans des pistes que je souhaite explorer. A voir plus loin. Au-delà de mes premières impressions. A chaque fois, je « lis » dans les cartes des appels à réfléchir ou à reconsidérer, à me concentrer ou à m’excentrer.

Je n’attends pas des réponses sur l’avenir; j’écoute ce qu’il se passe là maintenant. Quelles énergies sont là, d’où viennent-elles? Qu’est-ce qui est en jeu derrière les apparences? De quoi m’inspirer pour avancer et non quelque chose qui m’annoncerait des certitudes prêtes à l’emploi. Quand des personnes qui prédisent l’avenir dans les cartes m’expliquent leur démarche, je l’accueille avec beaucoup d’intérêt, sans toutefois me départir de mon scepticisme. Pas quant à leurs compétences ou dons, mais quant à leur optique. dsc_0259

Je ne parviens pas à comprendre ce qui anime des personnes qui veulent connaître le futur. Ce n’est pas que ça me terrifie – le passé me terrifie beaucoup plus. C’est juste que je n’en vois pas l’intérêt. Trop proche des religions établies sans doute: des modèles explicatifs qui répondent bien à nos angoisses mais nient notre propre pouvoir, notre capacité d’être des agent-e-s de de changement de notre vie et du monde. Mon éducation catholique (et son rejet) m’a rendue méfiante à cet égard. En termes de convictions personnelles et politiques, la perspective d’un avenir déjà écrit m’effraie. Quelle place pour nos capacités d’agir? Comment activer les transformations sociales? Et la spontanéité, que diable!?!

Je ne me lis pas les cartes tous les jours et j’ai encore moins souvent la chance de profiter d’une consultation avec un-e tarologue. C’est une expérience bien plus puissante pour moi. Je m’y embarque avec beaucoup d’anticipation et de respect. J’ai le privilège d’avoir reçu des lectures de personnes bien plus douées que moi qui débute seulement avec le tarot. J’aime me présenter sans question précise. Mais pleine d’espoir sur ce qui pourrait se révéler. Et la magie opère toujours. Je n’attends pas de réponse précise, c’est vrai. Tout cela s’apparente davantage à la réception d’un message de l’univers. Être ouverte est un prérequis. Capable de toute entendre. Réceptive.

Jusqu’ici l’expérience tarot ne s’est pas avérée faire office de béquille. Elle est faite de confirmations et de surprises toujours bouleversantes qui m’ouvrent à des parties de moi. Elle m’apprend à mieux me connaître et à progresser sur les chantiers intérieurs qui me tiennent à cœur. D’ailleurs, par rapport à mes attentes d’il y a un an avant de me mettre au tarot: eh bien, elles sont largement rencontrées et ça fait un bien fou! 🙂tiragehmf