7 de bâtons – en suspens

en suspens parce qu’un article en chantier depuis des mois. finalement, en commençant à l’écrire, j’ai pensé à un de mes textes que je partage ci-dessous. 

Eeeet *EDIT* 🙂 Ce partage m’a inspiré une vidéo qui parle de cette lame et de plein d’autres choses.

La cour de récré
Sur le terrain de foot
Les filles
Fautives de quel malheur ?
Réduites à un poste
Au fond du goal
Pour que fondent sur elles
Les ballons qui échappent aux garçons

Moins que
Indigne de
L’espace
L’espace de jeu
Là où on court
Là où on va de l’avant
Juste bonne à nous prendre des coups

Ces instants
Pernicieux
Invasifs
S’inscrivent dans le corps
Jusqu’à la façon de se tenir
Les filles ne prennent pas de place
L’espace est aux garçons

Toujours la même cour
L’instit qui me dit
Ne t’assieds pas comme ça
Ferme tes jambes
On voit ta culotte
Les filles ne peuvent pas

Ainsi définie
Vulgaire
Dans mon occupation de l’espace
Si on observe que
S’il s’avère que
Je ne m’en tiens pas aux cadres imposés

Au-delà de la bien-pensance
Déjà, menaçante, pesante
La culture du viol
Tu ne dois pas attirer le regard des hommes
Cache-toi
Ton corps, cette saleté

Quand j’avais sept ans
Mon institutrice déclare
Toi, tu dois être soigneuse,
Plus ordonnée,
Tu ne dois pas dessiner
Dans les marges de tes cahiers
Toi, tu n’iras nulle part dans la vie
Tu es une fille,
Alors tu ne dois pas dépasser
Pas déborder quand tu dessines
Regarde, Paul est comme toi,
Mais c’est un garçon alors c’est pas grave
Toi, ressaisis-toi, tu n’iras nulle part

La semaine d’avant
A sa demande
Le directeur dans la classe
M’avait mise sur ses genoux
Sur l’estrade
Il avait parcouru mon cahier de brouillons
Et ces dessins dans les marges
Il avait pointé du doigt, agacé
Devant toute la classe
Critiquer, mépriser, dénoncer
Mes dessins de cauchemars
Pour m’inspirer, me forcer, me discipliner
La honte

Personne ne m’a demandé
Pourquoi je dessinais ces spirales noires
A côté des fleurs, mes leurres
Mais on a décidé
Que je n’irai nulle part
Qu’importe mes bonnes notes

Ado, j’ai fait percer un deuxième trou
Dans mes oreilles
Ma merveille, ma fierté, avec mes froufrous
Mamy a décrété
On dirait une prostituée
On m’a dit qu’il fallait opter pour la respectabilité
Que tu étais une femme bien
Ou une pute
Et que les putes ne valent rien

Consumérisme
J’ai collectionné les bouteilles de parfum
C’est ce que les filles faisaient
J’ai découpé les mannequins dans les magazines
Et j’ai fait régime
Et régime
Et régime
Pas parce que je me trouvais moche
Mais parce qu’on disait que je ne plairai jamais
Sans ça
Sans minceur
Et puisque plaire détermine ma valeur

A seize ans
J’ai commencé à m’arracher les cheveux
Manie
Trichotillomanie
Destruction des égéries de la féminité
Cinq ans plus tard
Je me faisais jeter des auditoires et des bars
Pas de couvre-chefs
Pas de foulards, pas de casquette
Une femme, ça se dévoile
Ou ça vit pas
Ça étudie pas
Ça sort pas

On haïssait mon corps
On voulait que je sois
Dans le registre de la séduction
Leur séduction
Pas sur mes bases
Pas avec mes règles
La séduction régie par les mecs et les thunes

On veut pas de mes cicatrices
Pas de mon crâne chauve
Pas de mon gras

Petit à petit
J’ai rencontré ma communauté de féministes
J’ai rencontré des gens avec qui on fait bouger le statut quo
Mais surtout des gens avec qui je me sens bien
Qui ne me jugent pas
Qui sont créatives
Rebelles
Passionnées
En colère
Empathiques
A l’écoute
A l’attaque

J’ai rencontré une amoureuse
Avec qui on invente les codes qui nous parlent
Le sexy, c’est nous
Le sexy, c’est nos corps qui ne répondent pas
Aux normes dominantes
C’est péter et roter
C’est rire
Beaucoup rire
Être ridicules et pleines de désir
Et écrire, et peindre, et créer
Une amoureuse qui ne pense pas
Qu’une personne désignée comme femme
Doit être ceci ou cela
Qui aime quand je suis badass
Et vulgaire
Quand je chiale pour rien
Quand je ne me maquille pas
Avec ou sans mes perruques
Même si je ne suis pas soigneuse ni ordonnée
Et que ranger m’épuise
Alors je préfère griffonner des choses
Que je laisse traîner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :