2 d’épées

No fucking way. Personne ne passe. Tu es sur tes gardes. Fermé-e. Que ce soit aux informations ou aux personnes, tu bloques le passage.

IMG_20180502_075004.jpg

Premier cas : les infos. C’est la carte des personnes qui savent pertinemment quelque chose, tout au fond, si yels prenaient deux minutes pour l’accepter, mais dont le mécanisme de défense est le déni. Parfois ils ont l’impression d’être au bout d’une impasse et d’avoir épuisé leurs options. Et parfois, elles se précipitent dans un chemin qui ne mènera vers rien d’autre qu’un mur dans la gueule en mode bien trash, mais elles sont incapables de s’en rendre compte. Quoi qu’il en soit, tu mets beaucoup de choses en place pour te protéger de certaines informations.

Alors maintenant… Soit, tu fais volte-face, tu te les prends dans la gueule et puis tout se débloquera. Soit, tu prends le temps qu’il faut pour faire péter tes verrous un à un, conscient-e que tes mécanismes de protection ne sont pas en place pour rien. Tu as besoin de comprendre ce qu’ils font là avant d’ouvrir les cadenas avec précaution.

Deuxième cas : les gens. Est-ce que tu te protèges par réflexe ou par habitude ? Pourquoi gardes-tu les gens à distance ? Est-ce que ça t’est bénéfique ou est-ce que ça te ronge ? Es-tu satisfaite de l’isolement qui en découle ?

cof
Tu as rencontré tellement de personnes qui t’ont traité-e comme une merde. Abusives et/ou manipulatrices, elles s’engouffraient dans chacune de tes failles pour les activer. Elles retournaient chacune de tes révélations contre toi. Elles t’ont sappé-e. Tu es démoli-e. Alors ok, tu es sur tes gardes, mais c’est parce qu’il le faut bien ! Tu as besoin de temps et de toute façon le monde est rempli de connards-sse. Ne laisse personne dépasser tes limites, même si ce sont des murs de 5 mètres très bling bling. Tu en as besoin avant d’adopter éventuellement une protection plus légère.

Le truc affreux avec les personnes abusives, c’est qu’elles te retournent le cerveau à un point où tu perds ton sens de toi-même. Elles te mettent dans un état d’esprit où tu te fourres involontairement dans le même schéma, encore et encore et encore. Ça prend du temps : discerner comment les repérer, établir ce que ces schémas représentent pour toi, décortiquer la masculinité toxique (chez les mecs cis hétéros et ailleurs, ne nous faisons pas d’illusion, elle s’immisce dans tous les milieux) et comment la dégommer (collectivement),… Pour l’instant, tes mécanismes de défense sont là, c’est tout et c’est comme ça. T’es pas crédule, on ne te la fait plus, tu gères.

cof

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :