5 de coupes: tu as le droit de pleurer

Tu t’accroches à ces deux coupes qui te pèsent tandis que « quelqu’un.e » s’obstine à te vider.
Quelle est cette ombre qui agit dans ton dos ? Quel est ce schéma qui se reproduit compulsivement ? Pourras-tu faire volte-face et ne plus subir ?
Pour l’instant, seul le poids de tes coupes te préoccupe. Cette tristesse est continue. Le poids de tes larmes ? Le poids de quelles larmes ?
Tu as le droit de pleurer. Tu as le droit de craquer. Tu as le droit de t’effondrer. Tu as le droit de ni rien comprendre. Tu as le droit de ne pas y arriver. Tu as le droit de pleurer. Tu as le droit de pleurer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :