Lust for dust

Ça fait longtemps que tu le sais au fond, tout au fond. Il y avait un petit truc pas raccord. Ça sonnait pas exactement comme tu le voulais. Voire ça sonnait faux en fait. Tu t’acharnais à gommer toute trace de doute. Tu faisais la sourde oreille. Tu enfouissais ton malaise. Il en résultait un sentiment d’inconfort persistant. Ta partie rationnelle combattait ton ambition dévorante. Tu saturais. Tu saturais toujours plus. Tu savais pas pourquoi, à part tout tout au fond.
✨🌺✨
Ça fait longtemps que tu prends, à tort, un petit goût acidulé pour de l’amertume. Tu t’es obstiné-e à voir des contrastes là où se déployaient des nuances. C’était pas raccord.
🌺✨🌺
Tu as fait taire ton inconfort pendant si longtemps. Dans ta saturation, tu as développé une conception pompeuse de toi-même. Dorénavant, tout doucement, tu dépouilles tes notions de ce que tu adores, de ce que à quoi tu aspires. Sans t’en dépouiller. Tu t’évertues à éplucher les surplus et les protections. Tu équilibres les tensions entre ceulle que tu voudrais être et ceulle que tu deviens. Tu te débarrasses des excès et des effets de la silenciation. Ton arrogance s’atténue au profit de la sobriété, pour tes addictions comme pour tes ambitions. Kenaz fait place à un désir pour les miettes (hibiscus).
✨🌺✨
🌺

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s