Ostara. Choix + ancre.

Petit Lenormard. Les choix, les carrefours, les lanternes d’Hécaté. Les chiens à nos côtés. Sortir de l’ombre. Remonter les souterrains, comme Perséphone. Ancrée grâce à ce lien invisible avec la terre et avec les Enfers qui ne peut être défait. Les grains de la grenade comme gage de fidélité à l’obscur. Venir à la lumière, c’est aussi accepter de ne pas vivre le nez dans les traumas. Ne pas être obsédé.e par le contact avec les ancêtres et notre passé. Ne pas vivre pour la réparation. Ne pas chercher à démêler non-stop des pelotes alambiquées. Ostara accorde des pauses dans ces processus. Créatives. Détachées. Oui, on peut être détaché.e et se sentir ancré.e. Gage de stabilité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s