Pourquoi je m’exprime à travers la nudité en tant que grosse

avertissement: évidemment, cet article contient des images avec de la nudité

Je m’exprime à travers la nudité en tant que grosse parce que

🍃Ça me permet d’observer et d’aimer mon corps à travers mon propre regard (passion selfies !), sans forcément le sexualiser, sans chercher à tout prix la beauté. Mais avec douceur. J’ai déjà écrit beaucoup sur ce que les séances photos ont bousculé dans mon rapport à moi-même. On apprend très tôt à détester nos corps. Le désapprendre, c’est déjà résister (modestement) à cette haine et à ce système.

🍃Je veux que tu vois mon corps à travers mon regard. Pas les corps gros du JT, pas ceux des journaux, dont la tête n’entre pas dans le cadre, de préférence dans une artère commerciale ou avec un paquet de chips. Je veux que tu aies la possibilité de désapprendre aussi ce regard. J’espère qu’en voyant le corps gros autrement, dans un contexte où il n’est pas présenté comme ce qui te dégoûte et que tu dois fuir coûte que coûte, tu passes en revue certains de tes clichés. J’espère que tu t’habitues à penser différemment. J’espère que tu désapprends la grossophobie qu’on intègre tou.te.s.

img_20191019_1143281257627549777344190.jpg

🍃J’espère te donner des pistes pour te regarder différemment. Et ton entourage. Et les inconnus. Et les gros.ses sans tête à la télé. J’espère que tu accèdes à un peu de la complexité des vécus gros, comme tous les vécus. J’espère que tu résistes à ce système grossophobe.
Quand des personnes grosses m’écrivent que mes images les aident à changer leur perception d’elles-mêmes, je sais que ça compte. Je sais que je dois poursuivre.

🍃Je veux participer au partage de représentations grosses qui extraient le corps de la quête de légitimité à travers la beauté. Ceci dit, est-ce que je trouve mes photos canons ? Oui !

🍃Je veux qu’on diffuse nos images. Je veux qu’elles inspirent les artistes à créer des représentations plus complexes. Tu vois mes bourrelets au ventre? Ils disent qu’il ne faut pas que seules des images de grosses acceptables circulent, tu sais, celles qui ont la taille fine et le ventre plat? Je veux que tu vois les textures, les couleurs, les boutons, les cicatrices. Je veux que tu vois la réalité d’un corps gros. Je veux que tu t’habitues à tous les différents endroits où le gras s’exprime en fonction des individus.

🍃Je veux que tu penses à mes angles quand tu penses à chercher un angle parfait pour faire entrer ton corps dans un selfie qui (te) plaira. Je veux que tu penses à ces volumes et textures quand tu choisiras un filtre. Je veux que d’autres approches existent pour toi.

🍃Je veux pas que tu te sentes seul.e. Tout comme les représentations de gros.ses ont brisé mon isolement et ma haine de moi, je veux que tu saches qu’on est là.

PS: peut-être que c’est parce que je sais qu’on juge les meufs qui partagent des photos, en particulier des selfies, de leur corps que je ressens souvent le besoin d’expliquer ma démarche. N’oublie pas que tu ne devrais pas à avoir à justifier l’exposition de ton corps !

img_20191019_1145295523664938214536884.jpg

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s