L’Impératrice, l’odeur du lilas

Ça sent trop fort et si bon
Comme le lilas
Du sucré qui file le tournis
Une euphorie, pas un coup de pompe
Comme se pimper comme
Une bagnole bariolée
Et se rouler dans l’odeur du printemps
Il est loin mais on s’en tape
C’est bientôt Imbolc oui ou merde ?

Lilac and adornment
Overplaying with sweetness
Softness under your spotlight
Euphoric sensations
With no sugar rush
No meltdown
Marveling in this instant
How it smells
How it feels
Not caring if it’s too much

wp-15811669330535721584721658675671.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s