Apprendre le tarot. 1/ Un outil de narration

La série d’articles sur Apprendre le tarot est composée d’extraits d’un futur zine sur le sujet.

Grâce à ses images et symboles et à la narrativité de sa structure, le tarot a la capacité de stimuler l’intuition. Vaste sujet hein, l’intuition.

Est-ce parce qu’il donne un visage à ce que notre inconscient perçoit ? Est-ce qu’il favorise un état de conscience spécial qui active nos sensations corporelles, grâce auxquelles on sait ? Est-ce qu’il permet aux personnes qui le souhaitent d’entrer en contact avec des guides, esprits ou déités pourvues de connaissances plus vastes que les nôtres ? Je n’ai pas une réponse définitive à ces questions.

En revanche, le tarot est incontestablement un outil de narration. Eh oui, ça, j’en suis convaincue : le tarot est avant tout un outil qui favorise l’organisation d’informations (ou l’accès à celles-ci). Le reste dépend des usages qu’on en fait. Outil signifie qu’à mes yeux il n’est pas magique en soi. Ces bouts de carton ne possèdent aucun pouvoir inhérent (ce qui ne signifie pas que la relation qu’on nourrit avec les cartes et les énergies dont on les entoure n’ont aucune influence sur elles).

Les cartes de tarot, tout comme de nombreux oracles en particulier ceux qui ont une structure établie comme le Lenormand, racontent des histoires. Une bonne connaissance des structures, éléments et autres symboles accroît la complexité des histoires que l’on tisse, même si elle n’est pas indispensable.

wp-15867651293085128362039923153382.jpg

Les étalements (spreads) déterminent, au préalable ou en cours de lecture, des protagonistes, des obstacles, des quêtes, un décor,… Comme toutes les bonnes histoires ! La trame narrative qui se déploie alors est souvent d’un grand secours car elle déplace nos schémas, ces explications dans lesquelles on s’englue souvent dans certaines situations, pour nous aider à voir plus loin. Elle débloque. Dans le pire des cas, une lecture de tarot offre la possibilité de revoir notre histoire. Nous l’approchons sous un autre angle. C’est la version de base. En fonction des styles, de l’expérience et de l’usage qu’on fait d’un outil, elle peut aussi donner accès à des informations ignorées, nous aider à prendre des décisions, enclencher une expérience spirituelle profonde, servir de support à une thérapie, etc. Pour un même tirage, la lecture ne sera jamais identique selon la personne qui l’interprète. Le tarot n’est pas une science exacte. On raconte et on lit des histoires différemment. On relie des éléments en fonction de notre personnalité et de notre vécu. C’est pour ça que le tarot est un instrument aussi riche.

Le conseil de Tata Cathou. Je voudrais mettre en garde contre le désir de balayer tous les reproches qui sont faits à la cartomancie. Dès lors qu’il s’agit en premier lieu de raconter une histoire, on ne peut pas nier qu’il est aisé de mentir ou de manipuler. Parce que, bein oui, on peut voir tout et n’importe quoi dans les cartes. Au lieu de prétendre que ces accusations ne sont pas fondées sans rien mettre en place pour se prémunir des risques, je préfère conscientiser les écueils et dérives du tarot. On peut ainsi développer intégrité et éthique. Les balises sont incontournables.

wp-15867650672538306425131294361227.jpg

2 réflexions sur « Apprendre le tarot. 1/ Un outil de narration »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s