Apprendre le tarot. 2/ L’autonomie

La série d’articles sur Apprendre le tarot est composée d’extraits d’un futur zine sur le sujet.

Par-delà les méthodes, un tirage de tarot ne devrait pas te donner l’impression que les dés sont jetés, que tu n’as aucun pouvoir, que tu ne peux que subir. Il ne devrait pas te déposséder de ton histoire. Tu es l’héroïne ou le héros. Il devrait te libérer et non restreindre tes possibilités. Et ce, même quand il te pousse dans tes retranchements ou qu’il t’envoie un grand signe de l’univers du style « mais qu’est-ce que tu fous comme merde, là » ? ça, c’est mon avis tranché sur la pratique du tarot, de la cartomancie et de la voyance. T’en fais encore ce que tu veux !

Dans le cadre de ma pratique, j’espère ne jamais figer ma relation avec les cartes de tarot. J’espère qu’aucune définition définitive ne l’enserrera. J’espère que les potentiels de cette relation iront encore croissant. J’espère que mes approches du tarot n’excluront pas les autres et que le respect envers les autres pratiquant-e-s du tarot continuera de m’animer. J’espère aussi rester intransigeante au sujet de l’éthique de la cartomancie. J’espère, enfin, ne pas me reposer sur mes lauriers. Bref, je veux continuer à aborder le tarot avec l’esprit ouvert des valets.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s