Reine de bâtons, 3 d’épées et cavalier-e d’épées

Une journée parfaite pour
Regarder se lever le soleil
Sortir les encres
La trousse à feutres
Les ronronnements

Une journée parfaite pour
Affronter en
créativité,
en masturbation,
en inspiration

Les non-dit et
les conflits trop bien installés
pour être nommés
La peine qui dégouline
Le long de rêves
Dans le creux des transformation espérées
Mais
Inabouties et sacrifiées finalement

Une journée à chialer
Une journée à s’emparer de
ce qui s’enfonce dans ton cœur
L’hémorragie passée inaperçue
Désormais répandue

Une journée d’affrontements
Solide de ton feu
Pour planter ailleurs
Dans le cœur d’une tornade
Dans les serres d’un faucon
Ailleurs, loin
Ce qui a échoué
Ce qui est condamné
Ce qui fait mal à t’en déchirer la poitrine

Avec la reine de bâtons,
Regarde-toi
Prends note de ce qui s’est logé
dans tes muscles
Dans tes désirs
Dans ta flamboyance
Observe la confiance
Qui s’est amenuisée si lentement
Que tu n’y as pas prêté garde
Observe là où tu n’arrives plus à
Briller, à exulter, à jouir
Là où ta flamme vacille

C’est un jour pour le dire
C’est un jour pour l’exprimer

Brighton, mars 2020 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s