4 de bâtons. Réseau de soutien

Avec le temps et les tirages, ma relation au 4 de bâtons s’affine. Elle se personnalise. Comme beaucoup de cartomancien-ne-s queers l’ont déjà souligné, c’est une carte de soutien communautaire. Elle évoque un réseau de « care », de soin et d’entraide qu’on a envie de célébrer. Même au milieu d’épreuves. Et peut-être surtout dans ces moments-là. La joie qu’on a éprouvé à être ensemble ou à accomplir des choses ensemble demeure, même en temps de galères, ou même quand qu’on cesse de trouver sa place dans ce réseau.
Ce n’est pas un hasard si cette carte sort comme la carte collective que je tire pour insta aujourd’hui. En tout cas, elle résonne bien pour moi aussi. Je rédige pour un projet qui me tient à coeur, axé sur le collectif. J’ai l’impression que des choses se débloquent de ce côté. Je vibre. J’espère que j’apporterai quelque chose. Mon rapport à la/les communautés est mouvant, je pense qu’il doit l’être, pas trop serré, capable de dépasser, déplacer, surpasser, s’effondrer. Je pense… Mais, là, tout de suite, la structure et la joie du 4 de bâtons, un chez-soi métaphorique qui soutient, ça résonne. Malgré tout ce qui va moins bien.

wp-15870234498357848398287594159385.jpg


Because I often pull the 4 of wands in situations that are anything but sheer celebration, I have refined my relationship with this card over time. Like many queer tarot readers have done before, I like to emphasize its aspects of community support and a caring network worth celebrating (like in the Slow Holler Tarot). Then, it’s about the joy and satisfaction we still experience through hardships, knowing we can rely on each other. It’s the perfect moment when you’re part of a collective and the stars seem to align for the occasion. We create, we share, we make a change.

The memories running in my mind as I write the last sentences put a large face upon my face. Did it last? No, but then, most minor arcana cards have a fleeing energy. Did it eventually hurt? Oh, yes, terribly. However this doesn’t demean the friendships, the strenghth, the transformation. ✨
Back around Samhain, the 4 of wands popped into several collective readings. It reminded us of ancestral connections and connections to the ancestors. It reminded us that this support is also available to us, particularly in Autumn, according to several pagan traditions.

Some of us can’t go out now. We can’t see the people we love. We feel separates from our support groups. Some of us struggle with illness. Some of us lose dear ones. Through it all, we miss contact, community, presence. The stability of being together, with tight bounds. A sense of home and belonging through relationships. We’re missing some aspects of it. May the 4 wands that structure and hold space surround us, somehow, like they do on the 4 of wands.

wp-15870234499315674236613081900597.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s