La liminalité de l’Ermite

L’Ermite m’apparaît de plus en plus clairement comme une carte de liminalité.

On conçoit souvent L’Ermite, lae mystique ou lae hedgewitch (c’est-à-dire le concept plus récent de sorcière des haies) comme un être des limites, à l’écart de la ville ou du village, à l’orée du bois ou sur la montagne, lieu propice pour les visions et expérimentations. Son travail n’est pas purement solitaire. Si L’Ermite du Waite-Smith apparaît en haut de la montagne, sa lanterne dans la main, c’est que sa position privilégiée pour l’observation, la contemplation et la connaissance ne s’exprime pas uniquement à travers le retrait. Ou plutôt, grâce au retrait, sa lanterne envoie ses reflets aux personnes intéressées par sa vision marginale (plus qu’aux personnes égarées d’interprétations traditionnelles qui font fi de l’autonomie de chacun.e).

Alors, L’Ermite n’est pas qu’un.e solitaire optant pour l’isolement physique. Yel est mystique urbain.e ou sorcière extraverti.e. Yel pratique l’entre-deux en tout lieu.

La solitude acceptée ou choisie de L’Ermite décentralise, excentre. Ce charme opère dans l’âme avant d’opérer physiquement. De là, lae mystique porte la torche, éclaire, floute, déforme, indique des voies.

L’Ermite est notamment la voix de la poétesse. Nul besoin de vivre cloîtré.e dans une cabane pour opérer la magie de la poétesse. Yel a un pied dans un monde traversé d’injustices et un autre dans ses formules. Si yel s’éloigne, c’est pour mieux être présente.

Une question se pose, si L’Ermite revendique, adopte, habite une marginalité: est-ce qu’elle lui est imposée par des conditions ou est-ce qu’une personne socialement privilégiée peut habiter cette marginalité ? Dans ce dernier cas, celle-ci sera-t-elle vouée à la parodie, au mépris, telle une nouvelle drogue pour bobo en mal de sensation fortes qui romantise la marginalité qu’un système impose à tant d’autres ?
Qui éclaire depuis la liminalité ? Qui se tient aux portails ? Qui est à même de le faire sans abuser du pouvoir d’une aura de pacotille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s