Ciel d’orage: La Tour

La Tour. Être mort.e de frousse. Terrifié.e. Fusionner avec la tempête. Pas d’autre option. Les vents nous emportent; on ne peut leur résister. Ces nuages noirs au-dessus de ma tête.
Se préparer à faire face à des circonstances affreuses (quoi que ça signifie). Trouver son centre de gravité. No escaping, gravity. Trouver les fondations qui resteront peut-être après la destruction, quand viendra l’heure de reconstruire.
Comment ne pas mentionner une autre interprétation pertinente de La Tour? Les structures de pouvoir doivent s’effondrer. Tandis que les systèmes d’oppression s’effondrent (racisme, patriarcat, capitalisme), assurons-nous de construire quelque chose de radicalement différent. Veillons-y à travers l’orage. Attaquons le système jusqu’à ses racines, ses fondations ne nous serviront pas. Si on veut d’un monde meilleur, la Tour nous électrise: il faut démolir celui-ci. Standing in the way of control!

L’article dans son contexte. Pendant une semaine l’été passé, j’ai incarné des cartes de tarot dans le cadre d’un challenge vestimentaire thématique sur instagram:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s