La Lune Louve

A la recherche des morceaux de mon âme,
Je plonge je plonge

I’m diving in search of my bones
The bones I hid here in another life
Maybe in another world

Je suis sauvage, instinctive
Je suis dans l’interstice entre les louves et les chiennes
Mon squelette conte l’existence d’une espèce
Dont on a perdu la trace
Je cherche les os que j’ai enterrés ici
Quand j’ai dû fuir
Pour survivre

In my dreams, I meet the ancestors
Who remind me of my instincts
In my dreams, there is snow in July
Rage, lust for life
Lust for the sake of lust
In my dreams, the confidence
To make it through the floods

Au réveil, le sang couvre mes jambes
Témoin des luttes
Témoin des ongles arrachés à creuser à creuser
A creuser pour des os
Des traces
Une validation
Quelque chose

Blood on my legs in the morning
I remember some of the codes
The rest is lost again
Again
I curl
I howl
I spin
I tear open
Another morning without the precious pieces of my soul

Mon corps se tord
Je hurle je hurle
A l’appel de ma meute
Je hurle je hurle
Pour conjurer la solitude
Mon corps se tord
Je me recroqueville
Je suis inerte
Je me tords et je hurle
Où sont passés mes désirs
Et mes os
Et mes ancêtres
Et ma meute
Où ? Où ?
Ahouuuhouhhhh

Howls
The moon in the early morning
Setting
The West in the early morning
Sinking
Let me dive let me dive
Let me accompany my soul into the wild
Into the night
Let me dive
I don’t wanna wake up

Je peux pas me réveiller
Sans les morceaux de mon âme
Sans les os
Les morceaux
Les talismans et les preuves
Laissez-moi plonger

A l’ouest déjà
La lune s’en est allée
Je me réveille
Les jambes couvertes de sang
Je me roule en boule
J’aboie brièvement
Je me tourne
Je laisse l’ouest derrière moi

Contexte

Texte canalisé avec La lune et Le Diable, les cartes que j’ai tirées pour inspirer mes photos et mon poème menstruel.
Pour clôturer, je tire Canis Major. A l’instant où j’écris cette constellation s’extirpe de l’horizon au sud-est. Sirius se lève. Petite chienne dans sa meute de grand.e.s chien.ne.s invisible dans le ciel du jour.
Je laisse ma mémoire à la nuit.

Et je fais des recherches sur la Constellation du grand chien, Sirius, Sothis, l’histoire du lever héliaque de Sirius et mon texte prend d’autres accents encore).

Considérations sur les règles, le handicap et le genre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s