10 de bâtons. Saturation et étincelles

Sentiment de saturation. Rien de bien dramatique, pas de quoi contaminer tout le reste. Et en même temps, suffisamment pour déstabiliser.
C’est ça, au fond. Une forme de désorientation. Genre, ça va, j’avance, mais je sais plus tellement où j’en suis ni ce qui compte vraiment.

Comme c’est la saison des éclipses, je sais bien qu’il est inutile de forcer. Je sais qu’il faut faire avec. Comme c’est la saison des éclipses, il y a ces pépites de vérité qui m’apparaissent. Certaines choses restées confuses pendant des mois commencent à scintiller derrière le foutoir de bâtons. C’est la lumière qu’on distingue nettement derrière leur enchevêtrement sur la carte du Wild Unknown Tarot.

Tous les 10 du tarot représentent la fin d’un cycle et le début d’autre chose. Pour l’heure, ce sont plutôt des pistes. On jouit d’une meilleure visibilité puisque les feuilles sont presque toutes au sol. Même si ce paysage de fin d’automne représente avant tout une vision de désolation… Voilà ce qui me frappe au bout de 8 kilomètres dans la forêt. Tout se ressemble désormais. Tout est gris.

La pluie se met à tomber, comme les lignes verticales sur la carte. Mon dos commence à se contracter, les genoux à se défiler. L’écart de hauteur entre mes jambes se fait plus marqué, je peine à marcher droit. L’humidité me glace toute entière.
Consolation: c’est pas avec cette humidité qu’on foutrait le feu à tous ces bâtons. Parfois, on a l’impression que tout crame avec le 10 de bâtons. Ça n’arrivera pas cette fois.

Avant de partir, j’avais tiré un autre 10 de bâtons, celui du New Chapter tarot. Plus inspiré du système du tarot de Thot, il me rappelle les correspondances astrologiques de la carte: Saturne en sagittaire. Mon Saturne n’est pas en sagittaire, mais on y trouve notamment mon fond de ciel et mon nœud lunaire sud. C’est là où transite le soleil aujourd’hui. Avec la nouvelle lune à venir en sagittaire la saison des éclipses s’achèvera. Elle marquera symboliquement la fin de mon retour des nœuds lunaires. Quel chaos, n’empêche, le retour des nœuds!

Est-ce ces 10 bâtons seraient des brindilles à ramasser pour fabriquer un balai? Parce que si je sature ou que je me sens désorientée dans un domaine de ma vie après tout, pourquoi ne pas nettoyer un bon coup? Faire de la place. Retrouver le goût d’un truc devenu insipide. Sentir quand un lieu est déchargé et tout virer pour mieux le ranimer.

Une fois passé le chaos, il faudra remettre les pendules à l’heure (en tout cas, c’est ce que suggère Saturne). Il faudra recharger tout en étant moins chargée sans ce tas de bâtons qui bousille le dos quoi. Il faudra faire sécher le bois qui a pris la flotte et retrouver les étincelles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s