La Lune. Poissons.

En illu principale. La Lune dans le tarot de Rose Butch.

Nuit après nuit, je croise des fantômes. Des gens que je ne vois plus assez, d’autres que je ne vois plus. Cette nuit, je me suis retrouvée dans la mer, au confluent de vagues venant de deux directions. On a nagé jusqu’à la plage pour voir comment se portait Z. On a accepté les mouvements contraires, les improbables croisements maritimes.

La Lune sombre travaille les absences. La nouvelle lune en poissons les englobent. Qui puis-je devenir ?
Avec de la place pour les absences et les regrets.
Avec de l’absolution pour les absences et les regrets.
Sous l’égide des poissons, la carte de la lune embrasse tout. Elle brasse les réalités.

Je ne suis plus les traumas qui remontent si loin. Pourtant, la porte s’ouvre parfois. Il faut aller à leur rencontre. Il y a encore des mots à échanger. La nouvelle lune a lieu sur mon descendant, là où les corps célestes retournent sous le couvert de la nuit. Je dois enfiler ma cape d’invisibilité moi aussi, afin de jeter un coup d’œil de l’autre côté. Du côté de ce qui ne me résume pas mais qui fait encore partie de moi, je vais cajoler des monstres en pleurs. Sur leurs tentacules, je vais appliquer des baumes.

Je ne suis pas revancharde quand la lune disparaît de mes cieux. Je suis prête pour autre chose. Soigner pour ne pas ressasser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s