0. Le Fou. Analyse

Vivre Le Fou

Perchée, au sommet du monde, ou au bord du précipice, tu prends une respiration. Tu sens l’air te parcourir toute entière. Et si c’était ça, l’effet d’un premier souffle? Te sentir t’activer. Te sentir prête. Tu expires. Tu chasses l’air en dehors de toi. C’est comme si le zéro de la carte se désemplissait, se donnait intégralement au monde. Ton diaphragme se relâche. Puis, il rebondit tel un tremplin. 

Et toi? Tu bondis!

Tu te jettes à l’Inconnu dans un moment d’insouciance totale.

“Quelle inconscience totale!”
Les murmures effarés te parviennent à peine. 

Il faut changer. C’est inconfortable. Mais la position précédente l’était davantage. Sclérosante. 

Il faut éclore.
Il faut prendre le risque.
Le sens du danger se mêle à l’euphorie. 

Tu ne resteras pas là où on t’attendait. Ni telle que tu te voyais. Ni bien rangée. Ni convenable. Tu n’accepteras plus rien sans broncher. 

Tu as sauté. Pour l’instant, il n’existe que cette chute. Et ton cri. Tu rugis.
Qu’advienne que pourra!
Tu frémis.
Tu te fiches de dissocier la terreur de l’excitation.
Tu as bondi!

Ton élan ouvre le champ des possibles.

Analyser le Fou

Joker du tarot, la Folle représente la puissance qui nous propulse dans le vide pour un nouveau voyage. 

Qu’est-ce qui est à l’origine de ce plongeon? Reçoit-on une tape de l’univers dans le dos, un condensé de l’énergie des As?
Est-on poussé par un élan venu des tripes?
Nos compagnons, à l’image du chien souvent représenté, incarnent-iels le soutien? Ou le confort qu’on laisse derrière soi?
Le baluchon est-il aussi léger qu’il le paraît? S’avèrera-t-il rempli tel le sac de Mary Poppins? 

Peu importe pour la Folle! Elle tient une fleur symbolisant l’innocence. Son parfum l’enivre. Peu importe car la carte zéro contient toutes les possibilités. Ainsi que ce qui est indéterminé. Puisque rien n’est saisisable dans l’oeuf qu’est le zéro, la carte de tous les possibles est aussi celle du néant. Plus qu’un saut dans le vide! Une célébration de l’Inconnu! 

Le joker du tarot, à la fois dehors et dedans, partout et nulle part, est fondamental pour les 78 cartes. Il assume un rôle comme aucune autre. Il assure la circulation. Il opère comme une activatrice. Il a pour fonction de nous secouer, de nous surprendre, de nous aider à nous élancer. Iel nous accompagne dans les grandes étapes de la vie. Iel nous encourage dans notre exploration du tarot.


Dans le système de l’Ordre Hermétique de la Golden Dawn, la Folle est associé à l’élément air. C’est le vide du précipice. Le vent qui nous portera. C’est l’inspiration au moment où on entame quelque chose de signifiant pour soi. Au niveau des correspondances ésotériques, l’air est l’Est, le point où le soleil se lève, le commencement.

Les ancien.ne.s à l’origine de l’astrologie occidentale traditionnelle voyaient, dans une charte natale donnée, l’ascendant, soit le point de l’horizon où émergent les planètes, comme le souffle de vie. Il serait cet endroit/instant déterminant où tout débute, où on entre sur terre dans notre incarnation, après avoir traversé les corps célestes. A l’Est, on endosse un rôle. On “encorpore” une réalité. On prend vie dans la matière. Nul besoin d’être versé.e dans ce genre de philosophie pour imaginer les enjeux que cela représente pour La Folle. 

Avec l’intégration des planètes dites modernes à l’astrologie, la Folle s’est parfois vu.e attribué.e Uranus. La planète de l’excentricité! C’est que la Folle porte le stigmate des personnes qui ne se conforment pas, qui existent à contre-courant. Elle est également excentrée. Elle existe dans les marges.

Les marges du tarot: Le zéro est-il au-dedans ou au-dehors?

Les marges sociétales: taxer les femmes d’hystériques ou les peuples autochtones de sauvages pour légitimer leur oppression et leur minorisation.


Les marges en nous: les parts de soi, de son inconscient, de son savoir, de son corps, de sa personnalité qu’on ignore ou qu’on rechigne à explorer. 

Décentré, depuis ces marges, au-delà des limites saturniennes tout en en ayant une conscience accrue (le verseau), Le Fou prend son élan. A l’assaut de quels possibles?

Parvenir à être le Fou(fou)

Tu sais ce qu’on dit chez moi: Qui fait s’malin tombe dans le ravin. Mais La Folle ne fait pas la maligne, son insouciance est authentique. C’est ce qui la préserve de la chute. Sauf peut-être si la carte est renversée.

La Folle est une apparition pertubante. En effet, elle peut souvent sortir du lot (ou du jeu de tarot) dans des situations qu’on n’ont rien du grand chamboulement de vie.
Ou bien avant celui-ci.
Comme un encouragement dont on ne saisit pas encore la portée/les enjeux. 

Dans ce cas, tu peux te demander:
Dans quel domaine est-ce que je me mets en danger?
Où ai-je besoin de changement dans ma vie?
Où est-ce que je me montre timoré.e? Réticent.e à la transformation?
De quoi ai-je besoin pour passer le cap?
Pour franchir le pas et changer d’air, quelles mini étapes peuvent m’aider?

Quels sont les mécanismes sociaux ou les traumatismes qui me retiennent? Ai-je une prise sur eux? Quelle est ma marge de manœuvre?
Qu’est-ce qui m’euphorise? Qu’est-ce qui me procure le frisson de l’Inconnu?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s