Où je trouve mes jeux de tarot (en attendant d’en créer un)

Alors oui, c’est vrai, mon amoureuse Rose et moi, on travaille sur son futur jeu de tarot !

Cependant, au vu des questions que je reçois pour le moment (auxquelles je peine à répondre parce que bon les mails et moi…), il faut que je précise quelques éléments !

Eh non, mes propres jeux de tarot n’existent pas. Non, non, je ne vends pas de tarot.
Mais alors…

Comment trouver les tarots que je présente ?

Tout d’abord, sachez que dans les tags de chacun de mes articles se trouve la liste des decks qui l’illustrent. Sur instagram, c’est le même plan avec des hashtags. Et sur youtube, il suffit de faire défiler la description de la vidéo pour découvrir le nom de tous les tarots et oracles qui y figurent.

Quand tu as trouvé le tarot de tes rêves, où l’acheter? Pas réponse simple à cette question.

Jeux indépendants ou autopubliés

Depuis que Little Red Tarot ne livre plus en Union Européenne, les petites boutiques indépendantes se multiplient.

Pour en citer deux: Roi de Coupes en France et Indie Tarot aux Pays-Bas. Certains gros sites qui vendent toute sorte de jeux proposent aussi des jeux indés, par exemple tarot.nl.

Jeux massmarket (édition pour le marché de masse)

Le plan le moins cher, ça reste les grandes plateformes de commerce de livres en ligne. Dommage mais…

Certaines boutiques hybrides vendent les 2 deux types de tarots comme Roi de Coupes ou tarot.nl mentionnés ci-dessus.

Les boutiques « ésotériques » et certaines petites librairies ont depuis quelques années un meilleur accès à des decks massmarket mais néanmoins plutôt alternatifs. Bein oui, le marché s’est diversifié ces dernières années. Il n’y a plus que des jeux new age, bourrés d’appropriation culturelle etc. D’après moi, cette offre n’est pas encore super riche, à Bruxelles en tout cas. C’est toujours les mêmes jeux publiés par la même poignée de maisons d’édition. En plus, il n’y a pas d’exemplaires de consultation pour faire son choix (comme à Londres). Mais c’est un plan, un point de départ…

J’ai lu qu’en France, des taroteur.ses achètent ce type de tarots et d’oracles dans des grands commerces de livres comme la fnac. Franchement, je n’y vais jamais donc je peux pas confirmer si c’est le cas en Belgique.

Seconde main

Les sites et app de seconde main vendent souvent des tarots (et souvent àdes prix trop élevés). Les bouquinerie et brocantes sont mes amies. 😊

Il y a aussi des groupes Facebook de vente ou d’échange (je ne peux rien recommander car je ne suis pas sur ce site). Quand je revends, donne ou échange des livres ou tarots, ma méthode de prédilection, c’est de passer une annonce sur insta. C’est aussi une plate-forme à surveiller.

En conclusion

Je préfère commander en ligne pour prendre le temps de réfléchir, de regarder des vidéos sur les jeux qui m’intéressent et pour avoir accès à des éditions plus intéressantes (qualité, diversité). Mais c’est purement personnel.

Sur youtube, je commence à systématiser mes recensions de tarots, en particulier de tarots plutôt queer. Si tu es encore perdu.e, pense à y jeter un coup d’œil:

Comment apprendre le tarot: les associations libres

Explications et application en vidéo si tu préfères ce format!

Une recette dans l’apprentissage (permanent) du tarot


Tirer une carte après l’autre dans le jeu et lancer le premier mot qui te passe par la tête pour chacune.
Même si ça n’a rien à voir avec les mots-clés habituels de la carte.
Aller de plus en plus vite pour que ça devienne instinctif.
Une carte, une image, un mot.

Tu peux faire l’exercice pour te familiariser avec un nouveau jeu ou t’approprier un jeu avec lequel ça coince. C’est très révélateur et riche en liens de conscientiser ainsi ce que les images t’inspirent instinctivement.

Si tu connais déjà bien les 78 cartes, tu peux faire l’exercice sans jeu. Fais défiler le nom des cartes dans ta tête et associe le premier mot qui te passe par la tête pour chacune. Avec cette méthode, tu développes une relation qui t’est propre avec chaque carte.

Le succès de cette technique repose sur le côté automatique qui se produit en allant rapidement. Bien sûr, tu gagneras aussi en intégrant des pauses dans cet exercice. Prends alors le temps de noter les mots qui te frappent ou qui sortent de l’ordinaire. Essaie de comprendre pourquoi tu as senti un lien entre un mot et la carte.

Lire en utilisant cette technique

Noter une série de mots après avoir tiré une carte.
Ça peut être réalisé en association libre, très rapide, très spontanée. Tu peux aussi y passer un peu plus de temps pour sélectionner des mots qui résonnent avec la carte pour toi aujourd’hui.
Sans trop y réfléchir, écrire ensuite quelques phrases en utilisant (une partie de) ta liste.
Alors, le résultat ? Une interprétation de la carte qui colle à ce que tu traverses ?

Et si tu combines les cartes et les mots pour réaliser un mini-tirage? En mode « vrai » tirage ou pour le plaisir de la pratique, ça te fera gagner en expérience d’association si tu comptes tirer les cartes pour d’autres.

Si tu lis les cartes à d’autres


Grâce à ce genre d’exercice, tu étoffes ta compréhension des cartes et tu noues une relation avec elles. Tu développes aussi des automatismes qui te seront utiles pour lire les cartes à autrui sans te référer à des livres ou à un catalogue de mots-clés que tu auras mémorisé. Ce sont des précieux alliés pour la fluidité d’un tirage. Cette fluidité est elle-même un des ingrédients primordiaux pour que le tirage serve à la personne qui le reçoit.

Lire la suite « Comment apprendre le tarot: les associations libres »

Comment apprendre le tarot: les premiers tirages

Voilà des moiiiis que je n’ai pas étoffé la section sur l’apprentissage de tarot alors que j’ai encore des articles en stock. Allez hop, les grobidoux, retour sur les bases!

Etalements simples

En tant que débutant-e, tu peux tout d’abord tirer une carte à fois, l’observer, lire à son sujet et la relier à ce que tu traverses pour le moment, en particulier des événements ou états d’esprit propres au jour même. Cette technique est moins impressionnante que d’autres, moins incapacitante face aux cartes. Elle te permet de te familiariser réellement avec elles.

Evidemment, tu éprouveras rapidement le besoin de développer tes techniques pour découvrir tout le potentiel des cartes. La manière la plus classique de tirer les cartes consiste à prédéterminer des positions pour chacune des cartes qui sera tirée. Pour ce faire, pleins de tirages sont dispos dans des livres ou en ligne. Cela va des plus classiques, comme la croix celtique, aux plus originaux inspirés de la pop culture.

Viendra ensuite le temps de composer tes propres étalements de tarot, répondant à ta situation, à tes célébrations, etc. Tu apprendras à lire les cartes dans leurs interactions entre elles grâce aux tirages.

Pour commencer sans te mettre la pression, voici des suggestions de tirage basique

Lire la suite « Comment apprendre le tarot: les premiers tirages »

S’identifier aux 16 figures pour se les approprier

C’est une chose d’envisager les figures (ou cartes de cour) du tarot comme des aspects de nous ou de la personne pour qui on tire les cartes, mais c’en est une autre d’appliquer leur sagesse dans nos tirages.

Pour revoir les bases, tu peux relire cet article
Apprendre le tarot: Les figures

Le voyage dans les figures

Lorsqu’on apprend le tarot, on retrace souvent son propre voyage du Fou à travers les arcanes majeurs. On applique des facettes de chacune des 22 cartes à des événements, étapes ou périodes de son parcours de vie.

Quand a-t-on sauté le cap, telle la Folle plongeant confiante dans l’inconnu ? Qu’a-t-on ressenti quand tout s’est effondré autour de nous comme la Tour ? Quand a-t-on pris le taureau (enfin le Bélier) par les cornes pour structurer notre existence et faire advenir nos objectifs à l’image de l’Empereur ? Comment a-t-on vécu la sérénité de l’Etoile qui enfin a pointé le bout de son nez après des épreuves ?

On peut approfondir notre relation avec les 16 figures en les rattachant à des éléments de notre vécu. Je me prête au jeu dans cette vidéo. J’associe chaque carte à un état d’esprit que j’ai (eu) ou que j’aimerais avoir, à un trait de ma personnalité, à des centres d’intérêt, etc.

Grâce à cet exercice d’identification aux figures, on va au-delà de la connaissance théorique des cartes, quitte à bricoler un peu pour que ça colle à notre parcours. Elles deviennent des compagnes avec qui on noue des relations fortes. Si ça t’arrive de caler quand tu tires un personnage de cour comme carte du jour ou dans un tirage, tu auras sans doute plus d’inspiration pour te situer sur le spectre de ses significations après avoir pris l’habitude de lae voir apparaître comme des aspects de toi au quotidien.

Un ensemble

Comment incarne-t-on 16 figures complexes à la fois? Evidemment, une partie de ces cartes fait sans doute une sieste dans un coin de ta psyché pour le moment! Je considère ces 16 cartes comme des parts de nous qui sont toujours là, même si elles ne sont pas toutes activées en même temps ! Une carte pas, mal ou trop activée continue de faire partie du tableau. C’est pour ça que chacune des 78 cartes réfère à un spectre de significations ( y compris ses aspects « renversés » pour les personnes qui lisent les cartes à l’envers).

Lire la suite « S’identifier aux 16 figures pour se les approprier »

Mes ressources incontournables sur le tarot

Je ne cherche pas à te convaincre qu’il faut absolument lire des tonnes de bouquins ni avoir des tonnes de diplômes pour valoriser ton apprentissage du tarot. Si tu aimes les métaphores de l’astrologie: je suis gémeaux ascendant vierge, j’ai besoin de collecter, piocher, critiquer, catégoriser, disséminer les infos. Il y a d’autres façons d’apprendre. Il y a d’autres façons de faire l’expérience du monde.

Cependant, ces ressources m’ont beaucoup aidée. Grâce à elle, je m’approprie l’outil tarot, ses multiples usages, ses ramifications, son érudition, ses symboles,… Elles influencent énormément mon approche du tarot et, par conséquent, la rédaction de ce blog. Logique de te livrer ce qui est déterminant dans l’approche que je partage ! Il ne s’agit pas une bibliographie exhaustive sur le tarot, mais plutôt une compilation de ressources passionnantes pour quiconque s’intéresse au tarot avec une approche alternative, féministe, queer. Aucune de ces ressources n’est irréprochable ou complète. Je ne m’engage pas ici dans des critiques. Elles sont utiles. Elles sont chouettes. A toi de faire le tri !

Je lis très peu en français sur ce sujet. Mes ressources sont imparfaites et limitées. En 2020, les publications sur le tarot en langue française ne sont plus rares. A ma connaissance, celles qui sont le plus visibles manquent encore cruellement de queer, d’antiracisme, d’anticapitalisme, etc. Peut-être que je me trompe ! N’hésite pas à me recommander des ressources si c’est le cas (en commentaire ci-dessous par exemple ^^).

A terme, j’espère étayer cette liste avec des comptes insta. J’aimerais aussi communiquer tout ce qui nourrit mon approche du tarot, ce qui ne se limite pas aux ouvrages, cours et blogs « sur le tarot ».

Cours

Tata Cathou s’éparpille: la plupart de ces formations est toujours en cours pour moi. Prenons notre temps !

Beth Maiden, Little Red Tarot, The Alternative Tarot Course

Alexis J. Cunningfolk, Worts & Cunning, The Tarot Apothecary

Tarot Summer School 2017 et 2018 en particulier : Ethony Dawn, Psychic Tarot +  Avalon Cameron, Ritual Tarot for the Mystical Seeker + Kelly-Ann Maddox, How to give a truly empowering tarot reading + Jessi Huntenburg, Reading Tarot Intuitively + Christina Gaudet, Anatomy of a tarot reading

Lindsay Mack, Tarot for the Wild Soul, Heart of Service

Blogs et podcasts

Lindsay Mack, Tarot for the Wild Soul

Asali Earthwork, notamment sa liste de tarots pour et par des personnes racisées et/ou queer

Krystal, Power Femme Tarot en particulier les nombreuses ressources qui sont été partagées sur son patreon

Le blog communautaire de Little Red Tarot désormais fermé mais toujours accessible

Valiel Elentari, son blog + www.patreon.com/valiel

Sarah Faith Gottesdiener, notamment sa newsletter

Charli Claire Burgess, The Word Witch + www.patreon.com/thewordwitchtarot/

Vanessa Sophie, Lilith Tarot

Yarrow Magdalena, par exemple le Daydreaming with Wolves podcast #41

Les anciennes chroniques Beth Maiden sur Autostraddle

Alexis J. Cunningfolk, Worts and Cunning + www.patreon.com/wortsandcunning/

Vidéos

Kelly-Ann Maddox, https://www.youtube.com/channel/UCO3TVUyNxIdMdR9RljTIzaQ

Livres (par ordre d’importance)

Eh oui, les livres n’arrivent pas en tête de liste ! 😊 Je ne trouve pas que c’est la source d’infos la plus accessible…

Beth Maiden, All of our Stories. The Little Red Tarot Guidebook, 2020.
Également disponible en grande partie gratuitement dans sa Library of Tarot Cards Meanings sur https://littleredtarot.com/learn-tarot/library

Charlie Claire Burgess, The Fifth Spirit Tarot Guide, Autopublié, 2020.

Rachel Pollack, Seventy-Eight Degrees of Wisdom. A Book of Tarot, Element, 1997 (revised version).
Plusieurs de ses ouvrages ont été traduits en français.

Michelle Tea, Modern Tarot. Connecting with Your Higher Self Through the Wisdom of the Cards, HarperElixir, 2017.

Cassandra Snow, Queering the Tarot, RedWheel/Weiser Books, 2019.

Les livres et livrets accompagnant les tarots m’inspirent beaucoup

The Slow Holler Tarot, collectif

The Next World Tarot par Cristy C. Road

She is Sitting in the Night, Re-visioning Thea’s Tarot par Oliver Pickle qui revisite le travail de Ruth West

The Numinous Tarot par Cedar McCloud

Spacious Tarot par Carrie Mallon

This Might Hurt Tarot par Isabella Rotman

Mystical Cats Tarot par Lunaea Weatherstone et Mickie Mueller (il existe un version francophone)

Magical Dogs Tarot par Mickie et Daniel Mueller

Comment apprendre le tarot: les cartes qui font peur

Les cartes les plus terrifiantes font partie intégrante de ton apprentissage. Toutes les cartes ont de multiples facettes. Oui toutes. Aucune n’est aussi simple qu’il n’y paraît de prime abord, en ce compris les plus « positives ».

Mais les cartes qui te foutent les jetons demeurent difficiles à appréhender. C’est bien beau de dire qu’il faut affronter ses parts d’ombre et ses peurs, que c’est comme ça qu’on avance et tout le blabla. En attendant, tes terreurs sont là pour raison. Faire péter tous les verrous d’un coup ne va pas forcément te « guérir », mais plus probablement générer un énorme stress ingérable, libéré avec tous les traumas.

Comment te confronter progressivement aux messages des cartes effrayantes ? Quand c’est possible, tu peux relativiser les peurs qu’elles suscitent. Même si tu redoutes le 9 d’épées, son message n’est probablement pas l’annonce de cauchemars qui te hanteront pendant des mois, et plutôt un rappel que tes angoisses sont bien présentes. Le tarot se fait alors témoin. Il t’aide à écouter cette douloureuse part de toi. Je ne souhaite pas édulcorer le 9 d’épées (ni la plupart des cartes d’épées). Ça fait sérieusement mal de devoir en passer par là ! Mais, à la manière de la Tour qui s’effondre permettant à travers la démolition de s’émanciper des structures et de se réinventer, les cartes les plus sombres sont des ouvertures. Elles portent peut-être plus encore que les autres cartes le potentiel d’être des portails. Au minimum dans ton esprit !

Lire la suite « Comment apprendre le tarot: les cartes qui font peur »

Représentations dans le tarot: ‘inclusivité’, capitalisme, images ou interprétation. Partie 2.

Faut-il se réjouir de la multiplication de tarots abordables qui se veulent plus « inclusifs »? Les choses sont-elles en train de changer? A qui profite ce juteux business? Qui sont les laissé-e-s-pour-compte? Peut-on se passer de tarots plus représentatifs? Pistes de réponses en 2 parties.

L’inclusivité TM

Les conclusions de mes essais sont catégoriques : la création, la production et l’utilisation de tarots hétéronormés, blanchisés, mincis, ciscentrés, validistes sont le reflet d’un système. Elles y participent. Elles alimentent nos imaginaires, nos visions de nous-mêmes et des groupes opprimés. Lutter contre les normes implicites dans des tarots constitue un réel enjeu de société. Tout comme dans l’art, sur les écrans, dans les romans, revendiquer des représentations plus justes est un enjeu de société.

Poussant ce raisonnement, parmi les multiples facteurs à prendre en compte : le soutien (financier !) aux créateurs-rices qui travaillent dans ce sens. J’écris pour Little Red Tarot, un site britannique qui vend des tarots alternatifs en Europe. Je suis attentive aux initiatives qui passent par des campagnes de récolte de fonds ou des petites boutiques d’artistes. J’ai décidé de mettre en avant et d’acheter en priorité des tarots indépendants. Mais il devient compliqué d’y voir clair… Le capitalisme s’est engouffré dans une niche (enfin, depuis  le new age, cette niche a peut-être vu le jour avec des motivations capitalistes).

Vivant tou-te-s dans un monde capitaliste, les artistes, en particulier les artistes minoritaires, doivent développer des stratégies ou faire des concessions pour vivre ou survivre. Je ne prétends pas ici que je suis une exception ou que je suis radicalement opposée aux stratégies dont dépendent notre survie et notre art. Par conséquent, la promotion prioritaire de tarots indépendants ne me mène pas à cesser de soutenir les artistes qui font le choix du mass market, qu’yels soient motivé-e-s par des raisons économiques, de visibilité, parce que ça leur permet de ne pas gérer la lourde production et la communication de leurs decks, ou toute autre motivation.wp-15897980334654983512674312382552.jpg

Tournons-nous vers le système, au lieu de juger les artistes. Le capitalisme a flairé la bonne affaire. L’uniformité apparente des tarots disponibles aurait pu lasser. L’industrie rebondit: la diversité, la positivité, voilà des arguments de vente ! Lire la suite « Représentations dans le tarot: ‘inclusivité’, capitalisme, images ou interprétation. Partie 2. »

Représentations dans le tarot: ‘inclusivité’, capitalisme, images ou interprétation. Partie 1.

Faut-il se réjouir de la multiplication de tarots abordables qui se veulent plus « inclusifs »? Les choses sont-elles en train de changer? A qui profite ce juteux business? Qui sont les laissé-e-s-pour-compte? Peut-on se passer de tarots plus représentatifs? Pistes de réponses en 2 parties. 

Représentativité dans les images ou dans les interprétations?

En ce qui concerne les représentations dans le tarot, plusieurs perspectives queers coexistent. Elles se complètent. La première accorde une importance fondamentale aux images. Les raisons invoquées varient : pour que lae consultant-e se sente représenté-e, pour retrouver quelque chose de familier qui pique notre intuition dans les images, parce que politiquement l’absence de visibilité des minorités va de pair avec leurs exclusions de multiples sphères de la société.

Une autre perspective insiste sur le rôle de la personne qui lit les cartes. En effet, rares sont les tarots dont les images génèrent une affinité totale et forment un miroir parfait des réalités de chacun-e. Il nous revient d’être responsable dans nos interprétations. Même avec un tarot qui cocherait toutes les cases du jeu inclusif de rêve qui casse grave la baraque, il arrivera de lire les cartes avec des filtres potentiellement limités du fait de notre conditionnement social et de nos impensés (privilège blanc, méconnaissance du polyamour, injonction à la sexualité et non prise en compte de l’asexualité, etc.).

D’ailleurs, comment retranscrire visuellement ou dans les corps bon nombre d’aspects de nous et de nos identités qui ne sont habituellement pas reconnues par le tarot? Elles seraient difficilement et dangereusement réductibles à des caractéristiques physiques. D’autant que le tarot peine déjà à représenter les corps « hors-normes » autrement que comme des métaphores! Tenter de les visibiliser sans recourir à des stéréotypes représente une gageure. Tout particulièrement quand les personnes non concernées s’y risquent. Handicaps, identité de genre, orientation sexuelle, classe sociale, santé mentale,… autant de facteurs qu’on ne peut pas forcément déduire d’une image.

On sait pourtant qu’ils ne sont habituellement pas reconnu dans les tarots classiques. Tout l’imaginaire du tarot est si restreint, si normé, si excluant dans sa prétendue universalité qu’on ne se leurre pas sur l’effacement de ces catégories dans la plupart des jeux. Ainsi, si les handicaps visibles sont absents ou servent exclusivement de métaphore visuelle, gageons que les handicaps invisibles ne se cachent pas implicitement derrière les images. Si tous les couples représentés sont hétéros, gageons qu’il n’y a pas de bi-e-s, lesbiennes ou gays à déceler derrière les personnages seuls.

Les modifications de l’univers visuel du tarot s’allient à celles notre langage à son sujet. On s’évertue à mettre au jour et à déjouer ses « impensés » (très réfléchis!) dès lors qu’on s’attache à le transformer et à le rendre plus représentatif, moins oppressif, moins excluant. 

IMG-FatTarot2C
Portrait par Alice Améthyste

Krystal de Power Femme Tarot tient des propos éclairants à ce sujet :

Lire la suite « Représentations dans le tarot: ‘inclusivité’, capitalisme, images ou interprétation. Partie 1. »

Apprendre le tarot. 5/ Les figures

La série d’articles sur Apprendre le tarot est composée d’extraits d’un futur zine sur le sujet.

Outre les cartes numérales, chaque suite comprend les quatre figures.
Elles représentent des traits de personnalité qui se déclinent selon les qualités de la suite. Pour moi, il s’agit essentiellement d’aspects de notre personnalité car on a tou-te-s en soi le potentiel et la complexité des 16 figures. Occasionnellement, les figures représentent les traits d’autres personnes ainsi que nos interactions avec yels et les manières dont ces aspects se reflètent en nous ou ce qu’on projette sur eux. On n’est pas là pour cerner ces tierces personnes, mais pour comprendre ce qu’elles suscitent chez nous.

Je n’adhère pas aux approches plus traditionnelles qui envisagent systématiquement les figures comme d’autres personnes, les figeant au passage dans des qualités physiques et dans une vision hétérocisnormée. Ces conceptions me paraissent difficilement conciliable avec une éthique forte (du style: on ne tire pas les cartes au sujet de gens qui n’y ont pas consenti). A creuser pour développer une approche qui te convient!

D’ailleurs, qu’importe la tradition, il va sans dire que je suis contre la réduction de ces cartes à un sexe, un genre ou des espèces de principes genrés. Ces idées qui véhiculent des stéréotypes de genre et de l’oppression ont fait leur temps! Quant aux termes classiques associés aux cours royales, les tarots qui s’en passent et renomment sont mes chouchous!

Les pages: curiosité, passionné-e, enthousiasme, nouveau domaine, ouverture d’esprit, tout est possible, émerveillement, candeur, enchantement, découverte, joie, optimisme, éveil, sensibilité, ambition, apprentissage, sans crainte, étudiant-e, communication, exploration, naïveté, virevolter

wp-15892787323102908530034360623530.jpg

Les cavalièr-e-s : concentration, action, travailleur-ses, obstination, focus unique, obsession, voyage, tempérament, mouvement, sur la défensive, protectrice-teur, agressif-ves, prêt-e-s à tout, volontaires, action, entreprenant-e, risque, obsession, investi-e d’une mission, idéaliste (sens moral) Lire la suite « Apprendre le tarot. 5/ Les figures »