Suspension et 8 de pentacles. Perspective et connaissances

Perspective. Comment gagner en perspective quand tout va vite, quand tout doit aller vite? Ça se précipite. Comment prendre le recul? Quand l’urgence est bel et bien présente, comment agir tout en prenant le temps d’analyser?

C’est le 8 de pentacles, le travail accumulé, tissé, partagé sur la toile, construit collectivement, organisé minutieusement qui te tient par-dessus l’urgence et, simultanément, dans l’urgence.
Déjà décortiqué. La toile est solide. Fiable. Pas besoin de s’appuyer sur les savoirs imposés, les savoirs construits à tes dépends.

Las-se de la voltige forcée… Tu te tournes vers les connaissances. Celles des autres, les tiennes, celles auxquelles tu tiens, celles qui te tiennent dans le présent. Le 8 de pentacles, l’expertise acquise par l’expérience, l’application, la volonté.

Le vide de la Suspension sans vertige… Perspectives solides et nombreuses.
Suspension, transition. Construction, création.

Tarot collectif: monologue à 100 voix. Des larmes aux armes

J’ai rangé mes larmes par ordre d’importance.
J’ai prétendu faire du classement dans mes chagrins.

Les larmes de frustration, les larmes de désespoir, les larmes de composition, les larmes de manque, les larmes de rejet, les larmes des portes fermées, les larmes des portes que j’ai pas su fermer, les larmes des ports, des océans qu’on met entre des corps, les larmes de douleur, les larmes d’angoisse, les larmes de pas être pas à la hauteur, les larmes abyssales, les larmes que personne ne t’aimera, ne te désirera, ne t’admirera jamais.
Exercice périlleux, j’ai voulu catégoriser.

Tout ce qu’il reste, c’est être là.
Tenir envers et contre tout.
Tenir parce que je viens de loin.
Tenir parce que je suis pas tout à fait seule.
Tenir parce que si j’erre depuis mille ans qu’est-ce que c’est mille de plus?

De mes os, j’ai façonné des armes.
J’ai rangé mes armes par ordre d’importance.
J’ai procédé au classement de mes exploits.
De mes larmes, j’ai recueilli la substance
Téméraire et vulnérable, incontrôlable.

Lire la suite « Tarot collectif: monologue à 100 voix. Des larmes aux armes »

6 de vases. Tisseuse

Je suis une tisseuse
Ma vie ne m’appartient pas complètement
J’intègre les fils

Fil du traumatisme
Fil du divin
Fil des ancêtres
Fil des contes
Fil du fantasme
Fil de la dystopie
Fil du déni
Fil des codes
Fil de l’inconnu
Un fil, des fils, des pelotes

Je tisse du mieux que je peux
Par devoir comme par passion

Lire la suite « 6 de vases. Tisseuse »

Cailloux, pentacles… dégager des chemins

Laisser des cailloux derrière moi 
Afin de retrouver le chemin du retour
Murmures remontant depuis la vase de la rivière :
Il n’y a pas de retour en arrière
Tu dégages ta route désormais
Tu n’auras pas besoin d’indications pour revenir
Les cailloux symbolisent ce que tu quittes

Les étoiles et le soleil pour unique boussole
Pas de GPS élaboré, pas de communication satellite
Je suis en route vers la nouvelle moi
J’ai peur qu’elle ne brille pas autant 
J’ai peur que ma mue précédente était plus éclatante
Je suis en route
J’aperçois mes reflets

Lire la suite « Cailloux, pentacles… dégager des chemins »

Le tarot en mots-clés: 10 d’épées

toucher le fond (et sur le point de remonter), fin d’une période éprouvante psychologiquement, lumière au fond du tunnel par rapport à certains problèmes déprimants

se sentir super mal, souffrance psychologique intense

réagir excessivement à des problèmes, (se) créer des problèmes, faire du drama

ne pas parvenir à se relever, cogiter, psychoter, ne pas mettre fin à un cycle destructeur, auto-sabotage le pire est derrière soi même si on souffre encore, occasion de rebondir après beaucoup de souffrance, apercevoir des solutions pour faire face à ce qui a submergé

Le tarot en mots-clés: 9 d’épées

Angoisses, anxiété, être seul-e avec des angoisses qui tournent en boucle

cauchemars, insomnies

panique, crise mentale, stress post-traumatique, hypervigilance, anticiper le pire scénario, pensées pressantes et oppressantes, revivre un moment stressant

avoir besoin d’aide pour surmonter cette détresse

ruminer, porter le poids du monde, terreurs

stress intense, désespoir, être dépassé-e, , sensation d’agonie, dépression

se faire du souci ses proches

Lire la suite « Le tarot en mots-clés: 9 d’épées »

7 d’épées. Qui approprie et qui se réapproprie?

Le 7 d’épées nous demande:

Ah, un « vol »? Mais quel « vol »? Quels sont ceux qu’on condamne et ceux qu’on juge légitime?

Quelle affirmation de soi juge-t-on trop osée? Pourquoi quand certaines personnes s’affirment, on estime qu’elles piquent quelque chose au détriment d’autrui? Qui est condamné.e? Qui se sent menacé.e et qui est stigmatisé.e? Qui s’accroche à ses privilèges?

Qui se réapproprie des ressources ou de l’espace pour survivre? Qui s’approprie historiquement? Qui s’octroie quelque chose parce que, si yel ne le fait pas, ce seront toujours les mêmes qui possèdent, qui contrôlent, qui dominent, qui décident à leur place? Pourquoi la violence des opprimé-e-s est-elle pointée du doigt tandis qu’on fait fi de la violence constante des oppresseurs à laquelle elle ne fait que s’opposer?

Lire la suite « 7 d’épées. Qui approprie et qui se réapproprie? »

Rêves d’éclipse. 6 de bâtons non productif

Les rêves et les médiations d’éclipse révèlent, mettent au jour, indiquent à quoi aspirer. Elles apportent le changement avec lequel nous travaillerons. Voici 2 cartes tirées aujourd’hui et quelques phrases qui me sont venues en songeant aux rêves de cette nuit.

Lire la suite « Rêves d’éclipse. 6 de bâtons non productif »