4 ans de tarot

24 mars 2016. Mon Wild Unknown Tarot vient d’arriver de Little Red Tarot. Il m’attrape par le cœur, les tripes, la peau, l’âme. Je suis comblée. Je suis envoûtée. Il faut que j’achète immédiatement le Alternative Tarot Course de Beth et que je me mette à étudier. Je le sais.

Je suis une étudiante. Je suis une débutante. Mes yeux sont grand ouverts. Je vois dans l’obscurité. Je distingue avec acuité ce qui n’était alors que formes, traces, flashs, morceaux. Je verrai. Je serai une étudiante. Je ne cesserai jamais d’être une étudiante du tarot. Je ne cesserai pas d’ajuster ma vision de hibou. J’irai chasser avec les hiboux.

24 mars 2016. Ça vient à peine de commencer. La Fille d’épées sera une carte emblématique la première fois qu’on me lira les cartes. Mes souvenirs se déploieront. J’apprendrai à ne pas utiliser mes ailes pour (re)visiter le passé à volonté. J’apprendrai qu’il y a des choses qui souhaitent pas être dérangées. J’apprendrai à respecter les limites – les miennes comme les leurs. Lire la suite « 4 ans de tarot »

Le Diable + 3 de pentacles + Souris et cignogne: précaution

Dans tes expériences entre les mondes, il y a du danger. Certaines opérations te vident de toute ton énergie. Ton corps encaisse certains actes. Dans tes expériences entre les mondes, pour toute la puissance de ce que tu rencontres, il y aura autant de jugement et d’ostracisation comme prix à payer par ici.

C’est normal. Ton chemin n’est pas facile. Ton chemin est exigeant. Auprès d’un arbre j’ai  entendu cette phrase: « c’est d’autant plus parce que c’est couru d’avance qu’on a besoin d’intransigeance ». Par rapport au capitalisme et à la destruction de l’environnement. Par rapport à l’hétérocissexisme. Par rapport au racisme. Sans aucun doute ! Mais aussi par rapport à soi-même. Lire la suite « Le Diable + 3 de pentacles + Souris et cignogne: précaution »

4 de coupes + Valet de coupes

Exténué.e. Vidé.e. Qu’on me laisse seul.e avec mes pensées. Ronchon.ne. Déprimé.e. Niveau d’inspiration: entre 0 et moins 1000. Énergie stagnante. Idées puantes. Cerveau embrumé. Contractures. Bugué.e. Au bout du rouleau.

Tellement de coupes que j’ai tellement mais tellement la flemme de voir aujourd’hui. Toutes ces coupes que j’ai pas envie de boire. J’suis à sec. Rivière asséchée. Vidé.e.

J’arpente ses sillons, souvenirs du flow, labyrinthe de tout ce qui me sape le moral. Au détour d’un coup de cafard, une note m’intrigue, abandonnée sur le trottoir. Un coup de vent à peine perceptible la soulève. Elle atterrit sur mes bottines. Elle déverse des mystères sur mes orteils. Elle s’agrippe. Lire la suite « 4 de coupes + Valet de coupes »

10 d’élixirs (coupes). Ecrire

Un ordinateur. des doigts qui courent sur le clavier. l’inspiration qui pousse sur la carapace.

La fluidité des images que je capte avec des mots, que je fige mais déjà elles filent.
Loin devant. Ou derrière. Ou tout en dessous. Ou au-delà.
Disparues. Saisies. Jamais capturées. Inoubliables. A jamais. Comme l’odeur des pois de senteur que je cueillais enfant à la ferme dans le Pays des Collines.

Le soulagement. Les envies.

Je réalise seulement à quel point ça me manquait, un ordi, en particulier un ordi suffisamment compatible avec mon handicap.
Je respire.

wp-15811675009165316150826575273076.jpg

Magicienne, roue de fortune, as de pentacles

Tu as ce qu’il te faut ! Résilient.e, tu émerges à nouveau. Tu te déploies. Tu te veux sûr.e de toi, même si en vrai tu t’es ratatiné.e la tronche tant de fois que t’as l’impression d’être rabiboché.e de partout.

C’est pas comme si tous les obstacles disparaissaient comme par magie. Mais il y a un truc qui te porte. Une conjonction. Un appel d’air. Un soutien que t’espérais plus. De la solidarité là où il n’y avait que de la violence il y a à peine quelques semaines. Il y a du changement. Tu le laisseras pas passer.

Lire la suite « Magicienne, roue de fortune, as de pentacles »

Garder les parts de toi tumultueuses

Si tu peux accéder aux parties tumultueuses de ta psyché, y a de fortes chances que tu puisses aussi en sortir. Oui oui même quand t’as l’impression d’être coincée dans tes tempêtes. Les ifs gardent l’entrée du cimetière. Et toi aussi, tu as des gardien.ne.s pour tes parties bien foireuses. En interagissant avec yels, tu peux rendre visite, explorer, errer et te perdre, mais aussi te casser sans demander ton reste au besoin.

Souvenir du Solstice d’hive

Je blogue avec des mois de retard…

View this post on Instagram

✨Winter solstice is all emphasis on light. it's especially strong this year for me. Well, it's not just light, it's The Sun, really, longer days. ☀️Avec le solstice d'hiver, le soleil reprendra plus de place dans nos journées. La carte de tarot du Soleil est aussi une carte de vérité. Elle invite à suivre sa voie, à assumer sa voix, à être pleinement solaire. ✨The Queen of Wands seems to answer The Sun's bright need for Truth. For me, this year, they sound like an invitation to be less "out there". They seem to invite me to favour behind-the-scene work. ☀️ La Reine de bâtons répond au Soleil avec une vérité moins flamboyante. Yel semble me pousser vers les coulisses. Elle m'indique la direction de l'ombre. Parfois, l'ombre est très proche du soleil, comme la nouvelle lune qui est en conjonction avec le soleil, invisible et régénératrice. Je suis née pendant la lune sombre, à 2 jours d'une éclipse solaire (en gémeau, sur mon nœud lunaire nord). Ma phase de lunaison m'inspire avec la pleine lune en gémeaux. ✨ There's a lot of truth for me in the shadows these days. And deep under the ground. I keep working on the idea of the phoenix. Some aspirations I had are crumbling into ashes. As painful as it feels, it's also a relief. I'm letting go of my vision of the Queen of wands. I'm getting more in tunes with my spoons and how I want to contribute to the world. ☀️Tout ce qui s'émiette de ma reine de bâtons, le tas de cendres du phénix qui s'envole dans le vent de décembre, me renouvelle. La Tour d'il y a deux ans s'éloigne aussi. Ce qui flambe me libère désormais. J'émerge, encore engourdie après un long passage à vide. Avec le Solstice, je renais moi aussi. Je me rallonge, résolument différente, mais en raccord, enfin, avec ce que j'aimerais apporter au monde. Enfin… Sorcière. ✨✨✨ #nextworldtarot #tarotdeladevotion #lesoleil #cartomancie #tarot #solsticedhiver #wintersolstice #vintagefemme #queer #fatshion

A post shared by Cathou (@cathoutarot) on

Lire la suite « Souvenir du Solstice d’hive »

Reines de Floraison (coupes) et de Plumes (épées). Souvenir de la nouvelle lune en verseau

Un pont au-dessus du fossé entre les émotions et les mots
Point de rencontre pour les capacités à déchiffrer et les messages obscurs de l’inconscient
Point de fusion entre les sensations et l’organisation narrative

Le langage d’une malade chronique (3 de branches, 8 de vases, 4 de pentacles)

Quand le langage de la douleur chronique
Compose sans mots

Quand les perspectives
Rencontrent la dissociation
Rencontre des cuillères au rabais

Me tirer les cartes + me tirer le portrait
Tarot + selfies
Moyens d’expression

Qui peut déterminer
Ce qui rend correcte
La communication?

Ce qui rend valable
L’art?

Qui valide?
Qui est valide?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tarot + selfies
Tenter de projeter, de planifier
(3 de branches)
Vouloir échapper
A un corps
Qui s’effondre, qui s’étire
Aux tissus conjonctifs
Qui tiennent, soutiennent
Craquent, se déchirent Lire la suite « Le langage d’une malade chronique (3 de branches, 8 de vases, 4 de pentacles) »

Les Amoureux-ses, le cœur

Le cœur,
C’est ce qu’il faut suivre
A ce qu’on dit

C’est ainsi qu’il faut parler
Paraît-il
Pour « faire » authentique
Avec le cœur

Ouais ouais c’est ça

C’était quand ton dernier cœur-à-cœur
Avec toi-même?

T’as tout un tas de décisions à prendre
Suivre ton cœur
Avec Les Amoureuses
C’est les poser pour toi

Pas pour te prouver
Pas pour correspondre
Pas parce que ça se fait
Pas pour être conforme
Pas pour être anticonformiste
Pas pour te sauver la mise

Tout un tas de décisions
Qui trouvent leur résolution
Là où la palpitation sonne juste
Quand tu l’énonces
Dans chacune de tes particules
Là où tu es fébrile, intègre, juste
Et, surtout, libre
Le temps d’un battement
Le temps d’un sursaut

Le cœur,
C’est là où tu vas