L’oracle de la déesse sombre

Coming out of my box. Je ne peux être contenu.e.

Coming out for the world to witness. J’impose mon cachet. J’appose ma volonté.

Je suis le siège de ma souveraineté. On my throne, on the tip of my tongue, on the sharp edges of my claws, my body is fierce. At night, soaring in the skies, roaring from the back of my ancestral guts, I can see, I can strike, I can take back.

Don’t take me for granted. Je ne suis jamais acquise. Je ne suis jamais écrite, jamais décrite, jamais circonscrite. Je n’entre pas dans les règles. Je les édicte. Je les reprends.
Ma sexualité est mienne. Ma sensualité est explosive. Exploding every single box before I dive into my muddy desires.

J’écorche la vase. Je caresse les algues. J’entame les tréfonds. Je m’enivre, goulue, aux joies de mon corps. J’orgasme à la souffrance de ce corps. Je tressaille dans la solitude sans cesse éprouvée. Revendiquée. Désavouée. Je reviens sans cesse à moi-même. Lire la suite « L’oracle de la déesse sombre »

Les multiples formes d’Hékate – Samhain

Retour sur les célébrations de Samhain.

Hekate Trimorphis, changeante, flexible, en perpétuelle évolution, en phase avec les cycles. Samhain est riche en émotions. Hekate est présente. Forte évidemment. Elle s’adapte à mon mode de communication (c’est de bon ton avec les configurations planétaires du moment).
Au retour de 4 heures de promenade dans la campagne, j’approche l’oracle de Le Page Novembre, les nombreux noms d’Hekate. Parmi cette sélection d’épithètes, lesquels pour ces instants privilégiés?

img_20191029_1830467993777587606639615.jpg
Elle est Hekate Enodia, celle des chemins, avec son bâton de pèlerin, croisée en rêve, marchant à mes côtés, devancée par des chiens. Elle est celle qui accompagne, celle qui met en mouvement. Elle aide à prendre conscience des dangers pour les déjouer. Elle envoie les visions qui donnent sens à mes parcours. Elle est ma boussole. Lire la suite « Les multiples formes d’Hékate – Samhain »

Hekate nourrice

img_20190926_1412044320470978631752341.jpgLes choses passent. On se décompose. On se renouvelle. Les saisons passent. Les vies passent.
Hekate Kourotrophos, la nourrice.
Tout se précipite. Tout paraît voué à ne pas revenir.
Il faut prendre soin. Il faut se laisser envahir par l’amour. Il faut cajoler l’espoir. Il faut soigner dans le désespoir. Il faut s’abriter sous sa cape. Il faut concevoir des alternatives. Il faut favoriser du lien. Il faut (se)trouver. Il faut se regrouper sous sa cape.
Les saisons ont été modifiées. Les choses passent. Se précipitent. Sont détruites avec une violence qui paraît inexorable.
Hekate Kourotrophos. Il faut prendre soin.

img_20190926_1410338708042613191861474.jpg

 

Le voyage de Perséphone 1

L’automne. Le voyage de Perséphone. Son retour dans les Enfers. Hekate, activement protectrice, gardienne des chemins. Le colchique des prés. Un récit à plusieurs voix, entremêlées.

Déméter a gémi
Sa plainte a retenti
A travers la terre
Les souris ont frissonné
Les hiboux ont décollé
Elle a cherché
Elle a erré
Elle a cherché
« ça va faire dix mille ans que je te cherche »

J’ai entendu ses cris
Je suis devenue ses cris
Hekate a révélé son voyage souterrain
Alors, nous avons creusé
Reviens, reviens Koré
Remonte
Nous t’enlèverons au violeur

img_20190919_174003_1598210044685805651702.jpg

Tu reviendras
Nous serons réunies
Complètes
Comme si rien ne s’était passé
Comme avant

J’ai gratté la terre,  Koré
Déméter a hurlé dans les trous de taupe
Elle a déposé ton nom dans les cavités
Koré

Elle a gelé nos cœurs
Elle a punit la terre entière
Du malheur qu’Hadès t’infligeait
Ou lui infligeait ?

Déméter, drapée de misère
A éclairé de ses torches
Tous les recoins
Elle n’avait pas accès à toi, Perséphone
Désormais chez toi dans les Enfers
Régnant sur la pourriture

img_20190917_1651083315569800554096326.jpg

Perséphone, ma fille
Perséphone, toi dont on a écrit le destin
Toi qui règnes sur les destins
Les crânes s’entrechoquent sous tes pieds
Ton trône est brûlant

Perséphone, la rebelle
J’ai refusé d’être sa gentille petite fille
La prisonnière qui obéit
La beauté qui ne fait pas de remous
La charmante parmi les fleurs
Un sourire aux lèvres et la docilité
J’ai refusé de rester au second plan
Ma puissance a envahi mes ambitions
Il ne pouvait plus en être autrement Lire la suite « Le voyage de Perséphone 1 »

Tirage avec le Petit Lenormand Dondorf

Les divinités de la brocante sont avec moi. Pour 1 euro, j’ai trouvé un authentique Petit Lenormand Dondorf ancien ! OK, je savais pas que cette maison d’édition de cartes existait avant mais maintenant je suis fière 😄
La question aux cartes pour ce tirage collectif: Que développer en termes de spiritualité/pratique spirituelle?

img_20190811_200354_4898148146476249499352.jpgL’enfant est au centre. Yel t’oriente vers une approche ludique et légère: colorier, créer des objets sacrés, chiner, fabriquer des offrandes, dessiner un sigil, faire une bougie ou un collage, pratiquer la méditation dans les bois, rassembler des coquillages sur la plage pour un mobile. C’est pas le moment de te prendre la tête. Renoue avec ta spiritualité dans la simplicité et le fun. Tourne le dos à la lourde ancre, aux traditions un temps rassurantes mais désormais pesantes. Ne laisse pas ta recherche de stabilité t’entraver. Innove, invente, investis-toi dans de nouvelles choses. Ce que tu explores maintenant pourra déboucher sur des engagements de longs termes. Eh oui, ta légèreté te dirige vers du durable. Lire la suite « Tirage avec le Petit Lenormand Dondorf »

Dagaz: Si je ne peux pas danser…

Danse ! Écoute ton coeur et danse. Écoute les constellations, les générations, les luttes à venir et danse ! Ne laisse personne te dire « c’est comme ça ». Conteste l’arbitraire, même quand plus personne n’ose le faire. Recherche les partenaires de dancefloor qui se soulèvent aussi.
Emma Goldman disait: si je ne peux pas danser, je ne veux pas faire partie de cette révolution.
Oui mais… les conditions sont dures. Lire la suite « Dagaz: Si je ne peux pas danser… »

20. Le Jardin

Avec le Petit Lenormand, tu te surprends à rêver d’un Jardin. Il annonce les covens à venir. Précurseur d’un sens neuf de ta communauté, il t’invite à faire confiance. Il suggère que tu te prépares, que tu comprennes ce qui foire habituellement et pourquoi.

Il te demande d’ouvrir la possibilité en toi. La possibilité de rencontres. La possibilité de dépouiller ta vision de la communauté avant de l’élargir. La possibilité de te remettre en question. La possibilité de pardonner si c’est dans ta pratique. La possibilité de hurler, de laisser siffler le trou béant dans ta poitrine, quand tu penses aux trahisons, aux personnes qui te manquent, à l’image qu’elles se sont faites de toi sur laquelle tu n’as plus aucun levier d’action. Lire la suite « 20. Le Jardin »

Cartomancienne et conteuse. Le grand jeu de Mlle Lenormand revisité

Cartomancie old-school à moitié revisitée avec cette précieuse antiquité de Grand Jeu de Mlle Lenormand.

img_20190612_105620_6981747239766805570099.jpgÇa vole pas bien haut. Le registre de la séduction s’épuise. Après le grands sourires, les « je vois tout à fait ce que tu veux dire », les « c’est ça quoi » et les minauderies, quand les masques tombent, il ne reste que les coups bas. On s’arrache les miettes qu’on peut encore sauver. C’est à celui ou celle qui se tire avec le plus vite.

La personne la plus rapide use de plus de fracas. Elle gère les froufrous. Elle en met plein la vue. Poudre aux yeux! Elle dissimule ainsi ses lacunes, voire ses manipulations. Ça passe crème. On lui déroule le tapis rouge partout. La renommée, les likes, les vidéos, les articles,… Ça séduit, ça attire et ça se gausse des personnes écartées par ces procédés pas franchement classes. L’audace paie tout comme les belles paroles. Lire la suite « Cartomancienne et conteuse. Le grand jeu de Mlle Lenormand revisité »