Buffle et biche: transformation

J’ai rêvé de la mort cette nuit. Un peu à la façon de la carte du tarot de la mort. A la fin d’un spectacle, les personnes rassemblées sur les lieux ne pouvaient plus s’échapper. Des fleurs géantes jaillissaient près d’elles et les enjoignaient de s’asseoir dans leur corolle. Les gens étaient engloutis. Une fleur encore plus majestueuse éclosait alors. Seul.e.s certain.e.s avaient la capacité de refuser le deal. Yels s’installaient dans la fleur blanche pour revenir avec elle. Les autres mouraient.
Entre les actes.
La persévérance est bien frêle parfois. Au lieu de nous faire avancer. Elle nous prend au piège de nos habitudes. Elle nous condamne à une vision prémâchée qui ne tolère aucune évolution. Elle nous fragilise. On s’encroûte. Nos vies se fissurent de partout tandis qu’on s’accroche à des objectifs. Lire la suite « Buffle et biche: transformation »

Petit Lenormand. Ancre, étoile, trèfle.

Petit Lenormand. Anchor, stars, clover.
Dissocie ce qui te stabilise et ce qui t’encroute. Essaie d’élargir ta propre vision de tes possibilités. Sois attentif.ve aux petits coups de pouce. Lève les yeux vers tes rêves les plus dingues. Tu pourrais décoller très vite en direction de ces éclatantes promesses.

It’s time to distinguish what stabilizes you and what’s weighing you down in order to expand your own vision of your possibilities. Pay attention to the little things that help you. Look above, look at your fabulous dreams over there. You might be landing very soon towards those bright promises.

7 d’épées, la souris.

Tu ne t’en rends pas compte immédiatement. Pourtant, cette situation te vide petit à petit. 7 d’épées.

On grappille tes réserves d’énergie. On te taxe des thunes que tu ne revois jamais. On te demande d’accomplir les tâches ingrates en jouant sur ta fibre militante. On te ment; tu essaies de faire preuve d’empathie; tu réalises que d’autres versions de l’histoire circulent, toujours à ton détriment. On te reproche d’en faire trop et pas assez à la fois. On invoque ta loyauté. On piétine ta fierté.

Tu te sens plus fatigué.e, jour après jour. Quand l’épuisement se sera installé, ce sera trop tard, plus rien à sauver. Tu te sens trahi.e. On ne te prend pas au sérieux. On t’accuse d’exagérer. On exige des preuves tandis que les belles parleur.ses étendent leur territoire. Tu es discrédité.e en amont, partout. Tu te sens grillé.e.

Tu tournes en rond la nuit. Tu ne sais plus qui appeler. Lire la suite « 7 d’épées, la souris. »

Oracle des runes: Hagal

Faire croire que tout est son contrôle alors que tu as la tête dans la boue de tes idées noires ? ✨
Tandis que les grêles te percent la peau à rythme saccadé, comme autant de rappels que tu es en vie puisque que tu la sens, cette douleur, mais que tu t’enfonces puisque tu n’entrevois guère de solutions.

Battre des paupières pour tenter de chasser en vain les épreuves qui s’abattent les unes après les autres. Rafales de cauchemars. ✨
Garder un œil ouvert pour apercevoir le jeu des lumières dans le rideaux de pluie. Cascade salvatrice. ✨
Prétendre que tu t’en sors alors que ta vie ressemble à un tourbillon qui te précipite dans Lire la suite « Oracle des runes: Hagal »

Ton rituel

Ton rituel, c’est là où est ton cœur. Là où tu butines. Là où tu prends ton envol. Là où tu t’émancipes sans devoir de comptes, sans suivre une doctrine. C’est là où tu inventes. Là où tu crées. Là où tu partages. Là où tu luttes. C’est là.
IMG_20180928_131039_654
Lire la suite « Ton rituel »

Mabon, invoquer et accueillir des déesses sombres

Avec l’arrivée de l’automne, les déesses des mort-e-s ou des enfers se font particulièrement pressantes. Leur insistance représente un défi à la face de notre queertiude. Perséphone et Hel se montrent presque moqueuses: Alors comme ça, tu veux éviter le binarisme? Non, parce que nous, en fait, on fonctionne avec les dualités.

Ok. Comment se confronter à leurs dualités alors? Lire la suite « Mabon, invoquer et accueillir des déesses sombres »

Maison et trèfle. Qu’est-ce qu’un chez-soi ?

Tout comme Saoween a agrippé la maison, comment profites-tu de ce qui te fait te sentir chez toi ?
🍃
C’est une notion précaire pour de nombreuses personnes. Dans le sens: avoir un logement, se sentir bien dans son corps ou apprivoiser l’autonomie en étant issu.e d’une famille abusive, par exemple. Parfois, ce sont les petites synchronicités du quotidien qui te donne ce sentiment d’être là où tu es en sécurité. Souvent éphémères. De temps en temps, te donnant des indications sur ce à quoi être attentif.ve. Lire la suite « Maison et trèfle. Qu’est-ce qu’un chez-soi ? »

Plonger dans Laguz

Dans mes rêves, les flots purifient. Réceptive, l’eau? Elle glisse le long de ma peau, le long de mes pierres, et elle emporte avec elle ce qui était devenu superflu. Elle régénère. Une fois le flux passé, plonger! 🐚
Se laisser envelopper par l’eau. La laisser nous contenir. Sa caresse sur nos peaux et écailles mène à l’invitation: laisse-toi emporter dans les mystères. Tes émotions ne te rendent pas faible. Tu es vulnérable. Tendre et solide. Tu es dou.x.ce. Il y a tant d’amour à t’offrir. Tu es un.e guerrièr.e dans un monde déchiré. Tu es à la hauteur de la tâche. Tu es vulnérable. Tu es un.e guerrier.e puissante. Arianrhod pourrait être ton amante.
🐚🐟🐙🐟🐚

Oracle des runes

Générations. Passions.
Appartenance. Loyauté.
Et le prix de la complicité. Les secrets qu’on accepte de porter sans les connaître.

J’ai toujours été là pour toi.

Nos existences irrémédiablement liées. De liens qui transcendent le temps. Linéarité réduite en bouillie. Trop petite. Et nous, bien trop gigantesques.

L’espace, en revanche, nous hante. Nous abrite.
Nous emprisonne,
nous enterre et
nous brûle ENCORE.

Bénédiction et malédiction.

Les liens des sorcières
autant que/avant ceux du sang. Les veines des guérisseuses.
Les mémoires fébriles
comme trop habitées.

C’est là qu’interviennent les déesses sombres. Lire la suite « Oracle des runes »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑