Le tirage à tiroirs de ta déesse de la badasserie

Bienvenue dans la cartomancie expérimentale aveeeec le tirage à tiroirs de ta déesse de la badasserie 😀 Tu es badass? Parfait, il est fait pour toi!

C’est un tirage à la carte, à la fois général et personnalisé. Même s’il ne fonctionne pas aussi bien qu’un tirage effectué directement pour une personne, il est plus ciblé et plus engagé qu’un tirage ordinaire sur youtube. Je me suis inspirée des histoires dont nous étions les héro-ïne-s de notre enfance. Tu te souviens? Chaque étape de la narration nous donnait la possibilité de choisir une option pour la suite, tissant ainsi une histoire « sur mesure ».

On commence par la première vidéo! En route la choucroute!

C’est maintenant que les choses se corsent! Si tu as senti l’appel de la carte feuilles, clique ici pour la vidéo suivante. Si tu es plutôt appelée par la carte fluorite, c’est par ici. Lire la suite « Le tirage à tiroirs de ta déesse de la badasserie »

Des hauts et des bas

Vite vite. Des hauts et des bas. A l’euphorie succède la tristesse. La déprime fait place à une vision très claire. Une lucidité instable. Ne pas s’y fier. Impasse. En suspens. Au-dessus du vide. En transition. Hypomanie. Endurance. Brûler et s’effondrer. Trembler de passion. Frissonner d’enthousiasme. Pleurer de peur. Ne plus se reconnaître. Danser. Inonder le sol de ses larmes, incapable de se relever. Trop vite.

In English as well: https://www.instagram.com/p/Bh_awSwg0aP/

Tirage Petit Lenormand

Les pistes que tu as dégagées commencent à se faire concrètes. Tes efforts débouchent sur une dynamique de bon augure. Seulement, alors qu’on entre dans le mois du signe du Taureau, tu te dis que la stabilité que tu devras peut-être sacrifier t’es trop précieuse.

Même si ça n’est qu’un sens de la stabilité, c’est déjà ça. Tu penses aux « réformes » fascisantes du gouvernement. Les droits sociaux qu’on détricote. Tu es terrifiée par l’apathie qui caractérise les masses. Tu te souviens quand l’énergie du désespoir menait à la rébellion. Mais tu ne vois que de l’abattement. Tu te sens vidé.e. Alors, la stabilité a du bon, même si les choses qui se mettent en place dans ta vie t’excitent à fond. Lire la suite « Tirage Petit Lenormand »

Tirage artiviste pour le Nouvel An

Quelques cartes (ok, une tartine, accrochez-vous!) pour dégager un message militant pour 2018.

Introduction : une carte d’oracle pour donner le ton

DSC_7891

Equality (jeu: Creatures of the Moon, a story-telling oracle). Oups, on commence par un mot que je n’aime pas beaucoup dans le contexte du militantisme. Les registres de l’ « égalité », des droits, de l’égalité des chances/des droits reflètent une approche réformiste ou assimilationniste. Ils demandent une place dans le système (judiciaire entre autres) ou une égalité avec les dominant-e-s. Ils ne remettent pas en cause la structure profondément injuste et inégalitaire de ce système. Des registres à manier avec précaution car, s’ils peuvent déboucher sur des acquis nécessaires pour améliorer la (sur)vie de certain-e-s, ils cautionnent aussi les pouvoirs en place. (il y a des choses intéressantes là-dessus dans le dernier livre de Sam Bourcier, Homo Inc.orporated)

La carte est tirée pourtant. L’égalité… Qu’est-ce qu’on met dans ce concept ? Est-ce un souhait ou un outil à mobiliser ? En version constat « Nous sommes tou-te-s égaux-ales » : n’est-ce pas là une phrase toute faite, un vœu (pieu) qu’on fait passer pour une réalité dans un tour de force qui sert à masquer l’ensemble des inégalités qui, quant à elles, sont bien présentes ? Dans l’idéal, l’égalité, c’est super. Dans les faits, « nous sommes tou-te-s égaux-ales » masque la réalité des systèmes d’oppression.
Et puis, cette phrase exprime le confort des privilèges. Lire la suite « Tirage artiviste pour le Nouvel An »

La pendue, la prêtresse, le désir

Une combinaison de tarot et d’oracle qui fait du bien. Quand l’abondance et la sensualité prennent appui sur un mélange de patience et d’intuition. Si on n’a pas de prise sur le désir, il faut savoir lâcher, (s’)écouter et accueillir la volupté sous toutes ses formes, même les plus anodines. Les années m’ont appris que le désir ne vient pas sans l’observation et l’accueil de la tristesse. C’est une bonne chose selon, je crois. Ça le fait fleurir. Ça le rend précieux.

#SalutJeFaisUnComebackIciAvecUnMiniArticle

 

IX d’épées + VI de pentacles

Cette angoisse s’est emparée de moi assez brusquement. Incapacitante. Elle a quelque chose qui relève du syndrome de l’imposteuse. Comme si toute ma vie – toute ma renaissance de ces cinq dernières années – était construite sur un miroir aux alouettes. Et si les gens se trompaient sur mon compte ? Et si je jouissais d’une réputation qui ne serait que le reflet de ma capacité à bien parler et non à construire ou à vraiment aider ? Et si cet ego démesuré et cette confiance en moi sans faille faisaient de moi une personne imbue d’elle-même mais incapable d’interagir et de donner sur une base sincère ? Et puis, si je me dispute avec les gens ou si j’ai autant de facilité à les rayer de ma vie, c’est sans doute que je ne m’attache pas réellement ? Angoisses… bruits et tensions du corps qui se crispe au milieu de la nuit… panique à l’idée que celle qui dort à mes côtés se détourne, pas dupe.

Le 6 de pentacles, c’est aussi la terreur face à la dépression d’une autre. Terreur de penser trop bien savoir et de s’y arrêter. Lire la suite « IX d’épées + VI de pentacles »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑