Lae Folle, L’Innocence. Poursuivre. S’entêter

ça fait trop longtemps
ça fait trop d’ornières sur la route
ton dos te fait si mal
tu persévères
ça a plus le goût de l’obligation
que de quelque chose de sensé

comment recommencer?
comment faire table rase?
comment te connecter à l’aventurier-e
qui a été submergé-e
englouti-e

comment prend-on des risques
quand on ne peut oublier
ce que ça fait de tout perdre? Lire la suite « Lae Folle, L’Innocence. Poursuivre. S’entêter »

Architecte de couteaux. Roi d’épées et justice sociale

Tu fais partie d’un réseau. Tu fais partie d’une toile. Tu es une constellation. Ici et maintenant. Ailleurs et dans tes nombreuses vies. Avec tou-te-s tes ami-e-s. Avec tes guides.

A tout ça, tu dois d’utiliser tes mots avec justesse, pour la justice. Tu es là pour partager. Tu es là pour graver. Tu es ici pour maintenir des espaces (hold space). Tu es ici pour transmettre les flambeaux, comme Hécate et ses torches. Et bien plus, évidemment.

Quand tu utilises tes positions au sein des réseaux, des toiles et des constellations à bon escient, tu peux aider. Tu peux apporter de la transformation. Ne l’oublie pas. Il est de ta responsabilité de participer à plus de justice sociale.

Ton intégrité et ta sagesse sont des trésors inestimables. N’utilise pas tes talents pour nourrir ton arrogance (même si un peu de narcissisme ne peut pas faire de mal à l’Architecte de couteaux). Partage!

Le Fils d’épées. Travailler avec ses ombres

Arrête de te trouver des excuses pour ne pas prendre note de tes rêves au réveil. Inutile d’activer le WiFi en te persuadant que tu t’en souviendras encore plus tard, tu sais bien qu’ils s’effacent de ta mémoire.

Sois consistant.e. Tu as de l’armoise dans la chambre. Tu es prêt.e à explorer tes ombres. Dans ce cas, il s’agit aussi de manifester la discipline qui va de pair.

C’est logique d’avoir peur. Il y a rien de mal à t’enfuir dans tes cauchemars. Ni à les fuir…

Mais… Lire la suite « Le Fils d’épées. Travailler avec ses ombres »

L’Ermite. Le temps et l’espace pour grandir

T’es pas en train de faire du sur place. Tu t’octroies du temps et de l’espace pour grandir. Tu voyages dans le temps. Tu fais des voyages astraux. Tu rêves. Tu gères tes cauchemars. Tu es en mouvement, dans le calme, dans le retrait, dans une autre dimension. Tu ne stagnes pas. Tu explores ce qu’on considère généralement comme indigne d’exploration. Tu es l’ermite, tu es un.e héro.ïne.

Tirage collectif. L’engrenage.

Je souhaite que jamais tu ne sois acculé.e au point d’estimer que ton ultime recours est de harceler pour survivre. Je souhaite que jamais tu ne sois exténué.e au point de ne plus être capable d’arrêter l’engrenage, au point de devenir l’engrenage qui emporte tout dans son mouvement implacable. Jamais. Je souhaite que la compétition qui te détruit ne devienne jamais le seul outil dont tu envisages de te saisir. Je souhaite que, surmené.e et maltraité.e, tu conçoives encore d’autres options. Je souhaite que ton capital -social, culturel et financier- ne repose pas sur l’exploitation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne te souhaite pas de finir par t’effondrer quand même. Mais je sais qu’à ce moment tu récolteras encore les lauriers comme ceulle qui a tout donné jusqu’au burn-out. D’autres (ceulles que tu auras poussé à bout) ne dorment plus, d’autres sont physiquement et/ou mentalement brisés, d’autres ont une réserve de pilules car yels n’envisagent plus que la mort. Lire la suite « Tirage collectif. L’engrenage. »

Enfant (valet) et 9 de coupes

Quels sont les souvenirs que tu chéris le plus? Que t’engages-tu à ne jamais oublier?
Si tu gardes tout ça près de ton corps, fais en sorte d’en imprégner tes actes également. Laisse-les infuser tes rêves. Et que ton enfant intérieur-e se réjouisse!

On a tou-te-s la mauvaise habitude de se concentrer sur les mauvais souvenirs, sur leur impact sur notre trajectoire. On en oublie d’honorer les bons, comment ils nous ont forgé-e-s eux aussi. On oublie de les garder en vie. On ne les entretient plus parce qu’on fait abstraction du réconfort qu’ils génèrent. On oublie qu’ils alimentent nos facultés à imaginer et à construire.

Certes, ils n’effaceront pas nos blessures et traumatismes. Mais ils nous nourrissent.

Le Chariot

Tu te mets en route pour un voyage, lourdement chargé.e et vibrant.e de tes attentes. Quel.le allié.e invites-tu auprès de toi ? Il peut s’agir d’une plante, d’une fleur, d’une carte de tarot, d’un.e ami.e, d’un rituel quotidien, etc qui embarquera à tes côtés.
Tu vises loin. Avec cette portée, ces compagnon.ne.s sont d’autant plus nécessaires. Ils assurent la pérennité de tes projets.
Pas question de communauté ici, ni de dynamiques de groupe. C’est ta vision qui est en jeu cette fois. Comment t’assurer de la faire aboutir ? Comment amener ta passion là où elle doit parvenir ? Comment faire perdurer ta flamme tellement unique ?
Il ne s’agit pas d’individualisme, mais d’intégrité. Il s’agit de ce qui t’aide à t’affirmer quand on tente de t’influencer ou de te faire ployer.
🌸

Lire la suite « Le Chariot »

La Créatrice (Impératrice)

Aujourd’hui Lae Créatriceur (L’impératrice) nous suggère de nous préserver.
Parfois, ça ressemble à l’aveu d’une défaite face à l’injustice.
Mais ce n’est pas le cas.

La douleur est telle qu’il faut essayer de la désactiver quelques heures.
Se reconnecter à son corps.
Sentir les tensions dans la nuque et la mâchoire,
la langue appuyée contre le palais,
les molaires serrées,
la respiration bloquée dans la gorge.

Bailler,
tenter de respirer,
écrire ou dessiner ou cuisiner.

Prendre des nouvelles d’ami.e.s
qui n’appuieront pas sur le bouton de l’angoisse.
Les appeler ou les voir.
Essayer de ne pas culpabiliser si on y arrive pas.

Prendre du temps pour créer.
Être lent.e.
La lenteur est un enjeu anticapitaliste.
Refuser la productivité et la performance.
Écouter le corps qui les refuse.

Déconnecter les réseaux sociaux.
La rage si vive Lire la suite « La Créatrice (Impératrice) »