Reine d’épées et as de coupes

Camper sur tes positions ne t’aide plus à ce stade. Les principes t’empêchent d’accéder à une une zone sans turbulences. Tu gardes le cap. Ce faisant, tu t’épuises. Ça n’est d’aucun secours – ni pour toi, ni pour l’évolution de la situation, ni pour les personnes que tu aimes. Tes convictions ont pris le dessus sur ton empathie. Elles s’essoufflent sans la douceur et la vulnérabilité qui t’étaient si chères. Tu te figes. Tu dissèques, tu tranches, et dans tout ça t’as plus de place pour la réceptivité. Tu ne reçois plus les messages des autres. Tu laisses d’ailleurs les mails pourrir dans ta boîte. C’est pas un hasard. L’amertume et le jugement l’ont emporté sur la curiosité. La reine d’épées a viré sinistre. Quand elle est lasse, elle se ramasse. Eh ouais, t’es à la ramasse sur le coup. Lire la suite « Reine d’épées et as de coupes »

7 de pentacles en Balmain vintage

Le 7 de pentacles. Tu as construit bien plus que ce dont tu te rends compte. Tu as tellement accompli. Prends le temps de regarder ça en vue aérienne. Quelle énergie investie ! Quel boulot amassé ! Même si c’est pas nécessairement ce que le capitalisme reconnaît comme du travail – et justement parce que ce n’est pas la productivité et l’argent qui ont façonné ce que tu as réalisé – t’as apporté du changement aux autres et à toi-même. Tu fais partie d’un mouvement plus large. Récompense-toi en t’accordant le droit d’être fièr.e. Admire ce travail. Prends le temps de le faire. Quels seront tes prochaines réalisations ? Comment vas-tu contribuer à davantage de justice sociale ? Qu’es-tu prêt.e à perdre pour cette justice (double la mise !). 👒

Lire la suite « 7 de pentacles en Balmain vintage »

Buffle et biche: transformation

J’ai rêvé de la mort cette nuit. Un peu à la façon de la carte du tarot de la mort. A la fin d’un spectacle, les personnes rassemblées sur les lieux ne pouvaient plus s’échapper. Des fleurs géantes jaillissaient près d’elles et les enjoignaient de s’asseoir dans leur corolle. Les gens étaient engloutis. Une fleur encore plus majestueuse éclosait alors. Seul.e.s certain.e.s avaient la capacité de refuser le deal. Yels s’installaient dans la fleur blanche pour revenir avec elle. Les autres mouraient.
Entre les actes.
La persévérance est bien frêle parfois. Au lieu de nous faire avancer. Elle nous prend au piège de nos habitudes. Elle nous condamne à une vision prémâchée qui ne tolère aucune évolution. Elle nous fragilise. On s’encroûte. Nos vies se fissurent de partout tandis qu’on s’accroche à des objectifs. Lire la suite « Buffle et biche: transformation »

Briller: la lune, l’amoureux.se, le soleil

Briller glorieusement dépend de la connaissance de soi. Il s’agit de prendre possession de tes récits et de tes peurs et de t’engager envers tes rêves et cauchemars. Briller glorieusement nécessite de ne pas resté.e coincer dans ces processus, toutefois: prendre des actions, poser ses propres décisions et tenir fermement à ses choix. Afin de briller glorieusement, il te faut briser l’emprise de ce que d’autres ont prévu pour toi, te défaire de leurs miroirs aux alouettes et briller de ta propre lumière. Ton étrange lumière, étincelante sous l’éclairage lunaire. Lire la suite « Briller: la lune, l’amoureux.se, le soleil »

Page d’épées et 7 de bâtons

La recherche de la vérité t’anime. Quelque chose te dit que tu peux encore apprendre. Il y a tant à découvrir. Tu es une inlassable optimiste quand il s’agit de mettre au jour des informations enfouies, des secrets qu’on pensait à jamais cachés. Tu perces les mystères de la lame de ton esprit. Vif, tranchant, sans crainte des associations hasardeuses. De l’improbable jaillissent des histoires. Des liens. Lire la suite « Page d’épées et 7 de bâtons »

7 d’épées et 9 de coupes

Tu n’es pas les secrets. Tu n’es pas les rumeurs. Tu n’es pas réduit.e, emprisonné.e, dans la protection que d’autres ont pensée pour toi, comme une camisole de force. Tu n’es pas ce qu’on t’a volé. Tu n’es pas ce qu’on n’a jamais daigné t’octroyer. La privation t’a influencé.e, mais elle ne détermine pas tout ce que tu es. Les mauvais traitements ne sont pas toi. L’abus constant ne détient pas la vérité sur ta valeur. Il n’établit pas le curseur de ceulle que tu es voué.e à être. Même si on te l’a tant répété… Tu n’es plus prisonnier.e de cette emprise. Lire la suite « 7 d’épées et 9 de coupes »

La mer, l’hiver. As de coupes.

Aller à la mer. Retour sur les promesses que je lui ai faites l’hiver passé. Retour sur la dérive et les trouvailles. Murmures et hurlements. L’as de coupes. La créativité. Pertho. Les réponses peut-être. La mer, l’hiver. La purification. La clarté.

La comète

La roue de la fortune. La comète. S’agripper à cette force qui fait trembler les structures existantes. Féministes cosmiques à l’affût des synchronicités qui entretiennent les solidarités.

Fils de coupe (menstruelle)

Le moment est venu de remplir la coupe. La douleur a envahi ma nuit. Elle a nourri les cauchemars qui ont ensuite hanté ma journée.
Le piège à éviter quand les souvenirs et les peurs les plus sombres refont surface, c’est de ne pas se laisser happer par leur pouvoir, de ne pas être hypnotisé.e par ces reflets jusqu’à une fascination obsédante. La tentation de baisser ses gardes et d’être emporté.e dans les angoisses (ou la psychose dans le cas de mes souvenirs de 2004 à 2007) existe. Parfois on ne peut que céder.

Mais le flux menstruel me rappelle qu’il faut que ça sorte. Je saigne avec mes règles. Lire la suite « Fils de coupe (menstruelle) »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑