Magicienne, roue de fortune, as de pentacles

Tu as ce qu’il te faut ! Résilient.e, tu émerges à nouveau. Tu te déploies. Tu te veux sûr.e de toi, même si en vrai tu t’es ratatiné.e la tronche tant de fois que t’as l’impression d’être rabiboché.e de partout.

C’est pas comme si tous les obstacles disparaissaient comme par magie. Mais il y a un truc qui te porte. Une conjonction. Un appel d’air. Un soutien que t’espérais plus. De la solidarité là où il n’y avait que de la violence il y a à peine quelques semaines. Il y a du changement. Tu le laisseras pas passer.

Lire la suite « Magicienne, roue de fortune, as de pentacles »

Souvenir du Solstice d’hive

Je blogue avec des mois de retard…

View this post on Instagram

✨Winter solstice is all emphasis on light. it's especially strong this year for me. Well, it's not just light, it's The Sun, really, longer days. ☀️Avec le solstice d'hiver, le soleil reprendra plus de place dans nos journées. La carte de tarot du Soleil est aussi une carte de vérité. Elle invite à suivre sa voie, à assumer sa voix, à être pleinement solaire. ✨The Queen of Wands seems to answer The Sun's bright need for Truth. For me, this year, they sound like an invitation to be less "out there". They seem to invite me to favour behind-the-scene work. ☀️ La Reine de bâtons répond au Soleil avec une vérité moins flamboyante. Yel semble me pousser vers les coulisses. Elle m'indique la direction de l'ombre. Parfois, l'ombre est très proche du soleil, comme la nouvelle lune qui est en conjonction avec le soleil, invisible et régénératrice. Je suis née pendant la lune sombre, à 2 jours d'une éclipse solaire (en gémeau, sur mon nœud lunaire nord). Ma phase de lunaison m'inspire avec la pleine lune en gémeaux. ✨ There's a lot of truth for me in the shadows these days. And deep under the ground. I keep working on the idea of the phoenix. Some aspirations I had are crumbling into ashes. As painful as it feels, it's also a relief. I'm letting go of my vision of the Queen of wands. I'm getting more in tunes with my spoons and how I want to contribute to the world. ☀️Tout ce qui s'émiette de ma reine de bâtons, le tas de cendres du phénix qui s'envole dans le vent de décembre, me renouvelle. La Tour d'il y a deux ans s'éloigne aussi. Ce qui flambe me libère désormais. J'émerge, encore engourdie après un long passage à vide. Avec le Solstice, je renais moi aussi. Je me rallonge, résolument différente, mais en raccord, enfin, avec ce que j'aimerais apporter au monde. Enfin… Sorcière. ✨✨✨ #nextworldtarot #tarotdeladevotion #lesoleil #cartomancie #tarot #solsticedhiver #wintersolstice #vintagefemme #queer #fatshion

A post shared by Cathou (@cathoutarot) on

Lire la suite « Souvenir du Solstice d’hive »

Les Amoureux-ses, le cœur

Le cœur,
C’est ce qu’il faut suivre
A ce qu’on dit

C’est ainsi qu’il faut parler
Paraît-il
Pour « faire » authentique
Avec le cœur

Ouais ouais c’est ça

C’était quand ton dernier cœur-à-cœur
Avec toi-même?

T’as tout un tas de décisions à prendre
Suivre ton cœur
Avec Les Amoureuses
C’est les poser pour toi

Pas pour te prouver
Pas pour correspondre
Pas parce que ça se fait
Pas pour être conforme
Pas pour être anticonformiste
Pas pour te sauver la mise

Tout un tas de décisions
Qui trouvent leur résolution
Là où la palpitation sonne juste
Quand tu l’énonces
Dans chacune de tes particules
Là où tu es fébrile, intègre, juste
Et, surtout, libre
Le temps d’un battement
Le temps d’un sursaut

Le cœur,
C’est là où tu vas

Le Monde, retour sur 2019

wp-158117211071491799124441347500.jpgLe Monde, c’était une carte ambitieuse pour 2019. J’étais sereine en la tirant il y a un an. Elle m’a pétrie de cette sérénité. Elle m’a travaillée au corps. Elle n’a pas forcément signifié un grand bond en avant, mesurable matériellement, mais plutôt la libération qui vient avec les fins de cycle. Elle m’a appris à respirer. Elle m’a enseigné la complexité de « l’intégration », bien au-delà d’un mot-clé pour la dernière des cartes de l’Arcane Majeur.

Comme tant d’autres, c’est aussi une lame de perte, d’au revoir, de nœuds à défaire. Lire la suite « Le Monde, retour sur 2019 »

L’Impératrice, l’odeur du lilas

Ça sent trop fort et si bon
Comme le lilas
Du sucré qui file le tournis
Une euphorie, pas un coup de pompe
Comme se pimper comme
Une bagnole bariolée
Et se rouler dans l’odeur du printemps
Il est loin mais on s’en tape
C’est bientôt Imbolc oui ou merde ? Lire la suite « L’Impératrice, l’odeur du lilas »

L’Ermite, la colère, la transformation, le Phénix

Je me recueille auprès de la colère
Avec
Je me pose avec elle
🔥
Je la ressens de partout
Elle enserre ma gorge
Elle remonte mon œsophage
Elle tressaute dans mes quadriceps
Sur son passage, ma valeur trépasse
Je crame
Je suis dévastée
🔥
Quand la colère a pris possession de moi
Elle était si présente
Qu’elle en était invisible
Naturelle
Il n’y avait pas de vie sans elle
Où vivais-je ailleurs
Dans cet état qu’on appelle dissociation
🔥
Quand elle a été conscientisée
Je n’ai plus connu aucun répit
Partout
Absolument partout
Elle adhérait à tout
Elle rétrécissait mes voies respiratoire
J’étouffais
Et je brûlais encore
Ravagée
wp-15811610267174375630187253491471.jpg
Je me recueille auprès de la colère
Avec
Je me pose avec elle
Ermite
Sage
Mystique
Patiente
Entêtée
🔥
Je l’accompagne plus que je la ressens
Je voyage tandis qu’elle n’est jamais loin
Elle jouit d’un écrin
Dont les parois la contiennent
Elle s’apaise au lieu de tout péter
Elle s’affaisse pour ne plus dévorer

Le scorpion connaît sa leçon
Ce qui tempête Lire la suite « L’Ermite, la colère, la transformation, le Phénix »

Le Diable, l’Oppression, lae tyran en toi

Au niveau structurel, les lignes de fracture sont nettes, apparentes. Au niveau personnel, il y a plus de nuances évidemment. Le Diable te demande d’analyser tes processus d’empowerment.

Quand tu cherches à reprendre un pouvoir bien mérité dans ton existence, quand finis-tu par exercer du pouvoir sur d’autres — via la manipulation, l’emprise ou, plus communément, la guidance, le conseil, le soutien un peu trop orienté ? Quand le souci de briser les barreaux, de faire péter tes verrous et d’éprouver la liberté te mène-t-il à des comportements de petit.e tyran ? Quand deviens-tu avide de contrôle ? Ou épris.e de vérité au point de ne plus faire preuve de (auto)réflexivité ?

En dépit de tous nos efforts pour le démanteler, on reste, pour l’heure, dans le système. On est biberonné.e.s à ses règles. On les prolonge. Elles sont des extensions de nous, comme nos téléphones. On les ingère. On les régurgite. Lire la suite « Le Diable, l’Oppression, lae tyran en toi »

4 de pentacles + Jugement

View this post on Instagram

Avec infiniment de brumes à venir… Conserver ton énergie. Préserver tes ressources. Les temps sont durs. Défendre le peu de confort que tu es parvenu.e à instaurer. L'humidité pénétre ta peau, tes muscles, tes articulations, tes os. Tu te replies pour te protéger. Le corps encaisse davantage. Conservation. Préservation. Repli. Si tu enfiles 20 imperméables pour contrer le brouillard et cette fichue bruine, prends garde à ne plus voir que tes pieds. Etends ton énergie. Concentre, protége, retourne et puis libère. De ton cocon, observe les signes. Si tu préserves, peut-être est-ce pour mieux (re)bondir, les batteries rechargées, quand viendront l'apparition, la vision, la certitude, l'amplitude et le pardon pour tes dérives. Dans les brumes à venir, comme dans les vapeurs de ton chaudron, tu distingueras la forme d'une promesse. Suis-la ! #pagancatstarot #minipagancatstarot #trainsong #cartomancie #cartomancienne #tarotcollectif #cartedujour #tarot #trainsong

A post shared by Cathou (@cathoutarot) on

Lire la suite « 4 de pentacles + Jugement »

La Prêtresse, lae Guardien.ne de mer, le 10 de ciel

C’est la saison ! L’automne ! Samhain/Halloween! La saison dont on aime dire qu’elle nous rend plus sensibles à l’invisible. Plus à même de mettre sur pause le brouhaha d’un quotidien trépidant pour se brancher sur une autre fréquence. Davantage capable d’observer et d’interagir avec les autres mondes partout autour et en nous.
Malgré l’envie de nous y plonger et de batifoler dans le mysticisme, cet état peut aussi nous mettre en contact avec des contenus difficiles, jusque là sous contrôle. Cela peut se traduire par des cauchemars, des crises d’angoisse, des vieilles peurs qu’on croyait disparues plutôt que par un afflux d’informations limpides et rassurantes.
La Prêtresse nous soutient dans tout ça. Yel a l’expérience de cette complexité, enracinée dans des siècles de transmission. Yel peut gérer les facettes de cette saison aussi glaciale que nourrie par le feu qui crépite. Yel guide dans les eaux troubles.
Encore quelques ajustements pour trouver un équilibre dans les prochains jours et le calme qu’elle nous inspire prendra peut-être le dessus.

img_20191011_190320_9117455090955294575288.jpg