Architecte de couteaux. Roi d’épées et justice sociale

Tu fais partie d’un réseau. Tu fais partie d’une toile. Tu es une constellation. Ici et maintenant. Ailleurs et dans tes nombreuses vies. Avec tou-te-s tes ami-e-s. Avec tes guides.

A tout ça, tu dois d’utiliser tes mots avec justesse, pour la justice. Tu es là pour partager. Tu es là pour graver. Tu es ici pour maintenir des espaces (hold space). Tu es ici pour transmettre les flambeaux, comme Hécate et ses torches. Et bien plus, évidemment.

Quand tu utilises tes positions au sein des réseaux, des toiles et des constellations à bon escient, tu peux aider. Tu peux apporter de la transformation. Ne l’oublie pas. Il est de ta responsabilité de participer à plus de justice sociale.

Ton intégrité et ta sagesse sont des trésors inestimables. N’utilise pas tes talents pour nourrir ton arrogance (même si un peu de narcissisme ne peut pas faire de mal à l’Architecte de couteaux). Partage!

Le Fils d’épées. Travailler avec ses ombres

Arrête de te trouver des excuses pour ne pas prendre note de tes rêves au réveil. Inutile d’activer le WiFi en te persuadant que tu t’en souviendras encore plus tard, tu sais bien qu’ils s’effacent de ta mémoire.

Sois consistant.e. Tu as de l’armoise dans la chambre. Tu es prêt.e à explorer tes ombres. Dans ce cas, il s’agit aussi de manifester la discipline qui va de pair.

C’est logique d’avoir peur. Il y a rien de mal à t’enfuir dans tes cauchemars. Ni à les fuir…

Mais… Lire la suite « Le Fils d’épées. Travailler avec ses ombres »

Enfant (valet) et 9 de coupes

Quels sont les souvenirs que tu chéris le plus? Que t’engages-tu à ne jamais oublier?
Si tu gardes tout ça près de ton corps, fais en sorte d’en imprégner tes actes également. Laisse-les infuser tes rêves. Et que ton enfant intérieur-e se réjouisse!

On a tou-te-s la mauvaise habitude de se concentrer sur les mauvais souvenirs, sur leur impact sur notre trajectoire. On en oublie d’honorer les bons, comment ils nous ont forgé-e-s eux aussi. On oublie de les garder en vie. On ne les entretient plus parce qu’on fait abstraction du réconfort qu’ils génèrent. On oublie qu’ils alimentent nos facultés à imaginer et à construire.

Certes, ils n’effaceront pas nos blessures et traumatismes. Mais ils nous nourrissent.

Tirage collectif. Autour du 5 d’épées

💮Tirage collectif du jour💮
On t’implore de prendre parti. On te force à te positionner. La vérité, c’est que t’en touches pas une sur ces questions. Puis, de toute façon, t’as autre chose en tête. Un éventail de choix se présente à toi. Il n’a rien à voir avec les options qu’on cherche à t’imposer. Tu étouffes dans cette foison de querelles, de rumeurs et d’impasses. Tu sais qu’on te propose des miroirs aux alouettes, mais tu ignores comment leur tourner le dos. Tu étouffes. Ça t’épuise.
Tes propres choix s’amenuisent. En tout cas, tu as l’impression que tout ça restreint ton horizon.
🍃
Mais… Regarde! Lève les yeux. Porte le regard au-delà des tracasseries qui enflent. Là, la lune, tes rêves, ta voie, ton talent ! Écoute plutôt ce dessein. Il y a du mouvement. Des choses se mettent en place. Ne laisse ni les plans foireux ni les rageur.ses t’en détourner trop longtemps. Écoute cette voix. Branche-toi. Aide-la à couvrir celles qui te parasitent.

10 de coupes + 8 de coupes. Se sentir en sécurité.

A quoi ressemblerait la sécurité émotionnelle pour toi ? Quelles relations te font te sentir en sécurité? Quelles relations élaguer afin de t’en approcher davantage ? Qu(i)’est-ce qui ne fonctionne plus pour toi et pourrait carrément être abandonner pour faire place à quelque chose de plus safe et épanouissant ?


🌷
#guidedhandtarot #cartomancie #queertarotreadersofinstagram

Silence, demi-mots, hurlements

TW. (je ne sais pas vraiment quoi)

Le Précipice. Encore une fois, déconnecter Facebook et ses triggers. M’éloigner des loyautés. Prendre des distances avec ce qui me ramène à ce que je voudrais ne pas ruminer. Ramasser les résidus de violence que les signaux activent. Les mettre de côté pour les empêcher d’enfler. Fuir les processus que je connais trop bien. Depuis trop longtemps. Baisser la tête pour éviter les volées de pierres tout en m’esquivant. Couvrir les stigmates. Courber le dos qui s’embrase. Lire la suite « Silence, demi-mots, hurlements »

4 de pentacles et Renaissance

Contrôle contrôle contrôle. Tournant serré avant la dernière ligne droite. Tu t’appliques.
Ne reste pas bloqué.e sur ce mode plus longtemps qu’il est nécessaire. 💛
Renaissance ! Les contraintes s’assouplissent. Les rubans virevoltent dans les airs comme autant de souhaits, autant de promesses. Elles s’élancent. Tu danses. Tu sens le vent qui caresse tes poils. C’est euphorisant. Tu dois cette légèreté à ton parcours. Tes aller-retours entre concentration intense et la libération à l’issue du processus te forgent.