Journée du souvenir trans. Reine de bâtons.

La reine de bâtons. Elle sombre. Elle éblouit. Elle change le monde. Elle n’accepte pas les fantasmes portés sur elle. Elle ne change rien en acceptant les règles de luttes énoncées par d’autres. Elle ne répond pas aux attentes révolutionnaires des autres. Les autres qui la voient autre, elle: caution, repoussoir, inspiration, monstre. Elle mobilise pour/avec les sien.ne.s. Elle construit un refuge de fortune dans un monde de haine. Elle transforme la haine. Elle souffre. Elle est bouffée par la transphobie, l’homophobie et le racisme. Elle persiste. Elle sombre.

Le 20 novembre, c’était la journée du souvenir trans #TDdR. La reine de bâtons du #guidedhandtarot est Marsha P. Johnson. Se souvenir des personnes qui ont enduré les violences transphobes, souvent au péril de leur vie. Et se battre pour qu’aucune personne trans, Lire la suite « Journée du souvenir trans. Reine de bâtons. »

Reine de bâtons en berne

Maladie chronique. Topo changement d’heure + 14 jours. Je me réveille tous les jours entre 5h et 7h du matin. Et mon corps raccroche avec le soleil une petite dizaine d’heures plus tard. Je voulais profiter d’une journée seule à la maison pour effectuer des tirages de tarot réservés. Mais euh… Lire la suite « Reine de bâtons en berne »

Grossir le tarot / le corps gros de la sorcière: Pierres, étincelles, feu

Traduction d’un poème paru sur Little Red Tarot il y a quelques mois pour ma chronique Fat Tarot. En compagnie du Wooden Tarot dans lequel les Pierres sont les bâtons dans des tarots plus classiques. Et, surtout, avec les photos de mon amie Alice Impellizzeri!

_IMG FatTarot4C

Posées sur mes cuisses
Pierres, étincelles, feu
Mouvement

Crépitant dans mes cuisses
La Page de Pierres
A l’affût d’aventures
Sur le qui-vive
Au taquet
Mon monde intérieur à explorer
Je peux marcher des kilomètres sans me lasser
Mes passions s’activent au rythme de mes pas
Chacun d’entre eux me porte vers
Ma vérité

Mes cuisses sont fermes
Elles forment des courbes inattendues
Quand elles s’étendent
Se plient
Flexibles
Mes genoux, eux, ne se courbent pas,
Ils s’enfoncent
La paume de mes mains
Touche le sol
Avec aisance
J’oublie que je suis maladroite
J’ignore que mes chevilles flanchent
Je me penche à l’intérieur
Et je suis une danseuse qui virevolte
Qui rêve
Avec aisance
Ma volonté s’étire aussi
Je pourrais tout atteindre
Ces pierres sous mes pieds
Me soutiennent
M’étendent Lire la suite « Grossir le tarot / le corps gros de la sorcière: Pierres, étincelles, feu »

La faux et les pierres à feu

✨ L’automne arrive et le Seeker’s Lenormand et le Wooden Tarot nous interpellent plutôt sévèrement. ✨
🍎
Qu’est-ce que tu peux déjà récolter ? Que vas-tu laisser derrière toi ? En prenant conscience – douloureusement – de ce qu’il te faut abandonner ou couper, peux-tu aussi te rappeler de ce que tu as accompli ? Même si certaines parties de tes projets ont échoué, peux-tu encore en être fièr.e et satisfait.e?

Peux-tu retravailler la vision de tes objectifs et t’affairer à la consolider? Peux-tu éprouver de la reconnaissance envers les relations qui, pourtant, se terminent? Où peux-tu encore flamber d’excitation? Peux-tu suivre cette passion et laisser de côté ce qui n’a pas abouti? Lire la suite « La faux et les pierres à feu »

Enfant de bâtons – Méduse

Méduse surgit des Enfers porteuse de changement drastique. Elle protège les survivantes. Elle porte l’espoir d’un monde radicalement plus juste. Réinventé.
De Méduse, je n’ai que la rage, froide et dévastatrice, la plupart du temps. Mais il se dit que les serpents accueillent parfois des étoiles ou des fleurs. Bon, pourquoi pas ? Lire la suite « Enfant de bâtons – Méduse »

6 de bâtons

Quand rien ne va dans ta vie, le 6 de bâtons est une carte difficile. Surtout quand elle te poursuit. Elle me dit: Mais si, regarde, il y a des choses importantes qui se mettent en place. Ce n’est pas une carte de LA big victoire genre tout va bien maintenant et à jamais. Toutefois, le répit dans certains pans de ta vie a des accents victorieux. Profites-en au lieu de bouder ton plaisir!
Après… Vas-tu continuer sur ta lancée ? Vas-tu embrayer sur d’autres réussites ? Ou vas-tu être rattrapé.e par les emmerdes ou bien décider d’affronter les ennuis non réglés? Aucune solution facile. Pas une bonne et une mauvaise voie. Mais un rappel. Profite de ce que tu as résolu récemment, sois fièr.e de ce que tu as affronté (en particulier autour de cette intense eclipse).
🌿
You’re doing good, don’t be too harsh with yourself.

10 de bougies et l’ermite

Le feu. Il brûle. Il dévaste. Il ravage. Tu n’en peux plus. Elle est loin, l’heure où tu brillais. L’heure où tu jonglais avec tes feux d’artifices, disparue. Tu peines à te souvenir des raisons qui t’ont menée à te lancer. Il ne reste plus que la lassitude. De cet épuisement, tu ignores comment te relever. Il te reste un désespoir si intense que plus rien ne brille à l’horizon. Le feu a dévasté ce qui tu avais d’ambitions et de convictions. Il a ravagé tes rêves et espoirs. Aride. Ne demeure que l’aridité. La chaleur laisse des traînées de douleur le long de tes muscles. Elle électrise tes tendons. Comme si tu recevais constamment le même signal: il faut courir, il faut fuir, le danger est imminent. Mais tu ne sais plus où. Ni d’où ça te vient, ni où aller, ni où te réfugier. Tu es paralysée. Il ne reste que la douleur de ce courant qui ronge chacune de tes cellules. Ta peau est fine. Traînées de cire ou veines gonflées, prêtes à imploser sous la pression d’un sang qui ne circule plus. Lassitude. Épuisement. Harassement. 10 de bougies. 10 de bâtons.

L’Ermite. Peut-être qu’à force de te recroqueviller, à force de t’enfoncer sous le poids d’une ferveur devenue oppressante, tu finiras par atteindre quelque chose qui brille encore. Quelque chose qui brille faiblement. Peut-être que tu t’attacheras à la toute toute faible lueur d’espoir. Peut-être que tu la couvriras. Peut-être qu’elle te réchauffera. Peut-être qu’à force de la fixer, une transe s’emparera de toi. Peut-être que tu te sentiras à nouveau en vie. Peut-être même à nouveau l’envie de vivre. Qui sait? Tu trouveras peut-être un soupçon de sérénité, tout au fond de ta solitude. Et peut-être même qu’elle pourra te guider. Qui sait?

Solstice d’été – interprétation d’un tirage

Songe d’un solstice d’été
Révolté

La Lune
Les convictions qui se délitent
Les incertitudes qui crépitent
La Lune

Dans un état de chaos
Ne pas ordonner, ne pas prédéterminer, ne pas arrêter
Être à l’écoute, ouvert-e
Pas sur mes gardes
Parce qu’aucune barrière ne tiendrait bon
Face aux cris des entrailles
Aux hurlements des louves
A l’appel de l’obscur

Salvateur appel
Lorsque aucun rempart ne peut contenir
La survie qui jaillit du fond des entrailles
Des traumas
Des violences
Les barrières doivent céder
La Lune
Le cri déchirant la nuit
Pourtant gonflé de confiance
La Louve. La voix. La Lune.

img_20180622_1904248238399253925527778.jpg

Le Monde
Ce qui m’appelle, ce qui t’appelle
Cela n’appelle pas que nous
Aucun accomplissement ne vaut
S’il te porte seul-e
Le Monde
Intégrer ta voix aux autres
Démanteler ta voix si elle couvre les autres
Celles des océans étouffés par le plastique
Celles des baleines chassées par des eaux trop chaudes

La voix des migrant-e-s
La voix des pauvres
La voix des personnes écrasées par le racisme d’Etat
La voix des personnes assommées dans les usines
Et qui fuient, qui fuient
L’autoritaire pour le totalitaire
L’arbitraire pour le sectaire
Sécuritaire partout
Le Monde

cof

Démanteler ta voix si elle couvre les autres
Si elle impose
Si elle domine
Comment survivre ?
Collectivement
Comment continuer de tourner ?
Lire la suite « Solstice d’été – interprétation d’un tirage »

4 de couteaux et 9 de branches

Il y a tellement d’endroits douloureux qui requièrent ton attention, ta patience et tes soins. Dans ton corps, dans tes projets et, bein, partout quoi, à l’heure où l’Europe s’enfonce dans les fascismes et/ou l’ultralibéralisme.

Mais ton cerveau ne t’accorde pas de répit. La patience, c’est quand même un luxe là. Les coups qu’on t’inflige provoquent tes mots durs par défense. Personne ne capte précisément d’où ça vient. C’est qu’en réalité, tout est lié. Il suffit parfois d’un frôlement pour rouvrir d’autres traumas. Cascade. Et tes mots durs, ils en remettent des couches et ça fait encore plus de trucs à gérer. Tourbillons.

Est-ce que tu arrives encore à défendre et à protéger toi-même et les autres ou est-ce que ces réactions alimentent une rage qui te fais perdre de vue tes intentions ?

🍄
Le repos, c’est une vraie option tu sais. Lire la suite « 4 de couteaux et 9 de branches »