Tirage collectif (5 de bâtons, reine d’épées, Diable)

5 de bâtons et reine d’épées. Quelles divergences de vue sont irréconciliables en amitié pour toi ? Qu’est-ce qui compte le plus ? Qu’est-ce qui doit résister à tous les conflits ? Quelles concessions sont nécessaires ? Quand il y a un truc qui cloche dans une relation, est-ce que tu essaies d’en discuter ou est-ce que tu baisses les bras et t’éloignes subtilement mais irrémédiablement ? Quelles sont les limites es-tu capable de mettre sur la table et de défendre pour la viabilité d’une amitié ? Quelle est ta définition de toi-même quand tu es dans une relation fusionnelle ? As-tu le sentiment de devoir te sacrifier au profit d’une dynamique de relation ?

Les cartes du jour ne sont pas là pour te rassurer: quand es-tu possessif.ve? Quel contrôle cherches-tu à exercer sur les gens (inconsciemment)? Pourquoi ça compte autant de marquer des points dans un débat ? Pourquoi tu t’emportes ? Pourquoi tu cries ? Quand restes-tu silencieux.se afin qu’on ne devine pas le fond de ta pensée ? Est-ce que tu dis à tes proches que tu les admires ? Est-ce que tu endosses le rôle de victime à tout va afin d’obtenir plus de reconnaissance et de pouvoir que d’autres ?

En d’autres termes, dans des relations amicales, quand es-tu Le Diable/l’oppresseur.e/lae manipulatrice.eur/lae narcissique ? Quand fermes-tu les yeux sur la complexité des dynamiques des rapports de pouvoir à la fois dans une relation particulière et dans une contexte plus large ? Quand est-ce que ça t’arrange d’ignorer les lignes de faille?

Avant-après anti-grossophobie

publication initiale sur mon blog Grosse Fem: 24/105/2018

Comment je suis devenue militante contre la grossophobie. Déjà, en prenant conscience de la grossophobie!

Parce que le montage ne rendait pas justice à mes propos: https://www.facebook.com/watch/?v=1998107683596611

Bonne année « Le Monde »

Happy « The World » year to me!
Je ne me sens pas du tout à la hauteur de cette carte pour l’année 2019, mais si elle est sortie, c’est pas pour rien ! Elle était apparue dans le tirage de Power Femme Tarot à Samhain, déjà insistante pour la nouvelle année des sorcières. Je me suis en partie planquée de cette carte pendant deux mois. Le Slow Holler me rappelle à l’ordre.
Je vais faire le point les cartes de 2018 sur le blog un de ces quatre. Et puis, attendez-vous à m’entendre parler de la carte que j’ai tatouée sur l’avant-bras, la première que j’ai publiée sur Instagram, sans doute ma préférée des 78 lames du tarot, Le Monde, rien que ça, en 2019. 💖

Le diable: Ose!

Tu sais ce qu’on peut pas t’enlever? Comment tu oses! Ça, personne ne peut te l’ôter ! Comment tu te réappropries ton corps. Comment tu proclames ton autonomie. Comment tu déclares ta souveraineté. Comment tu clames nos interdépendances. Comment tu captes ton corps. Comment tu étires tes pensées. Tu révèles et tu gardes à ta guise. Tu résistes et persistes. Lire la suite « Le diable: Ose! »

Reine d’épées et as de coupes

Camper sur tes positions ne t’aide plus à ce stade. Les principes t’empêchent d’accéder à une une zone sans turbulences. Tu gardes le cap. Ce faisant, tu t’épuises. Ça n’est d’aucun secours – ni pour toi, ni pour l’évolution de la situation, ni pour les personnes que tu aimes. Tes convictions ont pris le dessus sur ton empathie. Elles s’essoufflent sans la douceur et la vulnérabilité qui t’étaient si chères. Tu te figes. Tu dissèques, tu tranches, et dans tout ça t’as plus de place pour la réceptivité. Tu ne reçois plus les messages des autres. Tu laisses d’ailleurs les mails pourrir dans ta boîte. C’est pas un hasard. L’amertume et le jugement l’ont emporté sur la curiosité. La reine d’épées a viré sinistre. Quand elle est lasse, elle se ramasse. Eh ouais, t’es à la ramasse sur le coup. Lire la suite « Reine d’épées et as de coupes »

Buffle et biche: transformation

J’ai rêvé de la mort cette nuit. Un peu à la façon de la carte du tarot de la mort. A la fin d’un spectacle, les personnes rassemblées sur les lieux ne pouvaient plus s’échapper. Des fleurs géantes jaillissaient près d’elles et les enjoignaient de s’asseoir dans leur corolle. Les gens étaient engloutis. Une fleur encore plus majestueuse éclosait alors. Seul.e.s certain.e.s avaient la capacité de refuser le deal. Yels s’installaient dans la fleur blanche pour revenir avec elle. Les autres mouraient.
Entre les actes.
La persévérance est bien frêle parfois. Au lieu de nous faire avancer. Elle nous prend au piège de nos habitudes. Elle nous condamne à une vision prémâchée qui ne tolère aucune évolution. Elle nous fragilise. On s’encroûte. Nos vies se fissurent de partout tandis qu’on s’accroche à des objectifs. Lire la suite « Buffle et biche: transformation »

5 de coupes et fils de pentacle

Remember all the things that didn’t go through. How you liked them. How you wanted them to succeed. How hard it was to admit it just couldn’t work. You wanted to build something solid. But this was just not made to be for you. It’s time to cry over your hopes. It’s time to admire the wonderful energy you put into this dream. Only then will you be able to dream again.
🌕
Dans mon cas, cette tristesse pourrait être celle des projets que ma santé ne m’aura pas permis de mener Lire la suite « 5 de coupes et fils de pentacle »