Le Soleil du tarot de Rose Butch

☀️Revisiter le tarot avec les cartes créées par Rosebutch ☀️
🌿
Soleil. Ma joie est incommensurable en cet instant. Je ris aux éclats, comme si j’étais ivre d’optimisme. Je brandis ma confiance et je scintille de gaieté. Pas une ombre au tableau! On dirait une drag queen aussi farfelue que pétillante. C’est pas parce que je suis déjanté.e et léger.e que je suis niais.e. Le secret de ma légèreté alors ? Elle n’est pas conditionnée par le déni ou les faux-semblants. Je ne vis pas au pays des bisounours. J’en sais assez sur l’injonction à se fondre dans la masse, dans un conformisme aussi uniforme que le mur dans mon dos. Je connais la dépression en long et en large. Ma splendeur de drag queen n’a rien à voir avec le pays des bisounours, Elle est considérée, consciente et réelle. Réellement légère et bien au-delà des apparences.
🌞

img_20190109_1457387800750489888928128.jpg

Je peux profiter de cette lumineuse journée. Je peux faire abstraction des alertes météo le temps de profiter de ce soleil. 🌞
Méditation. La lumière me traverse. Le sommet de ma tête est un canal. Je me sens là, présent.e. Je me sens ailleurs, présent.e. Je me sais entouré.e. Si j’étire cette lumière, elle peut me protéger. Elle peut protéger des ami.e.s, des personnes qui le souhaitent, comme une bulle, comme un espace sacré qui accompagne. Puissance. 🌞
La justesse m’anime. Que j’agisse en accord avec mes convictions, que je définisse ma zone de sécurité, que je défende ma vision, que je choisisse la chanson la plus ringarde au karaoké, que j’exprime un ras-le-bol, quoi que je fasse, j’agis avec justesse. Il faut que ça sonne juste. Il faut que ça résonne. Lire la suite « Le Soleil du tarot de Rose Butch »

Enfant des sorcières qu’on a brûlées

Sur le monceau de cendres, tu attrapes encore.
Sur l’amas de poussières, tu danses.
Sur les ruines du désastre, tu imagines.

T’es pas là pour leur confort
T’es pas là pour la joie
T’es là pour perturber
Interrompre le confort
T’es là pour troubler le sommeil
Qu’ils ne dorment pas sur leurs deux oreilles
T’es là pour hurler à la mort

Ma louve,
T’es là pour emplir leur chaos de ton ordre, tes conditions, tes mots.
La fumée envahi tes poumons.
Tu sais pas combien de temps
Combien de temps tu vas tenir
Combien de temps tu peux respirer dans ce nuage infecté
Tu sais pas
T’en sais bien plus qu’un futur gravé dans la pierre

Pas d’avenir figé,
Mais une conscience de l’héritage
Tu sais ce qu’on a laissé périr
Tu te sais fille des sorcières qu’on a brûlées
Tu sais comment mourir
Tu sais comment hanter
Tu sais qu’ils peuvent pas démolir
Tu sais comment on s’élève du tas de nos cendres
Plus fortes, plus précises
Plus vindicatives
Tu sais qu’ils peuvent détruire
Tu sais comment grandir
Crier, gémir,
Chialer, déverser
Et partager
Sur un terrain ravagé

Lire la suite « Enfant des sorcières qu’on a brûlées »

#tarotcollectif 0. Lae Fou / Folle / Foulle (ou peut-être un autre nom?)

#aufildelarcanemajeur On commence! Pour toutes les infos sur ce challenge, c’est par ici!

Mots-clés

J’ai choisi de me limiter à 5 pour mettre en avant la spécificité de notre propre interprétation des cartes. Voici les premiers mots auxquels je pense ainsi que ceux que j’ai relevés dans les livres consultés : Insoucianceprise de risque (et inconscience par rapport au danger) – curiosité – saut dans le vide – commencement – liberté – inconscience (des normes et attentes sociales) – excitation mêlée à la peur (ou la totale absence de celle-ci) mêlée à la naïveté – spontanéité – émerveillement – nouveauté – ouverture – « vocation » (je n’aime pas ce concept qui arrange tout autant le patriarcat et le capitalisme) – abandon/lâcher prise/confiance – univers/cosmos

Mes 5 préférés sont en gras.

J’en profite pour relever comment certain-e-s ont renommé la carte : The Fledgling (Slow Holler) qui désigne à la fois l’oisillon qui s’apprête à voler pour la première fois et une personne inexpérimentée et/ou débutante, La jeune femme (The Slutist pour des arcanes majeurs autour de la sexualité et de l’autonomie sexuelle), Innocence (Thea’s Tarot) Lire la suite « #tarotcollectif 0. Lae Fou / Folle / Foulle (ou peut-être un autre nom?) »

#tarotcollectif : au fil de l’Arcane Majeur

Et si on se lançait dans une relation passionnée avec les lames de l’Arcane Majeur? Ou bien si, encroûté-e-s dans nos habitudes, on rafraîchissait nos connaissances de celles-ci?

D’où ça sort?

Avec Le Monde comme carte de l’année 2019, c’est la carte portant le numéro 21, celle de l’intégration des leçons des 21 autres cartes, qui s’offrait à moi. J’ai sorti mon Rachel Pollack, un bon livre sur le tarot qui est traduit en français je crois, afin de m’en rapprocher.

Ça m’est tombé dessus: j’ai réalisé que ma connaissance de la symbolique de l’Arcane Majeur est limitée. Tout d’abord, je n’en fais pas de secrets, je suis plus à l’aise avec les 56 lames de l’Arcane Mineur. Et puis, en fait, lorsque j’ai lancé mon apprentissage du tarot il y a 3 ans, je travaillais avec un tarot abstrait, le Wild Unknown Tarot. Il a placé les bases d’une relation très intuitive avec les 22 « grosses » cartes, mais peu de renforts théoriques.

J’ai toujours bloqué sur le côté figé des cartes de l’Arcane Majeur. Confrontée à des interprétations du Tarot de Marseille – un jeu qui ne me convient pas davantage aujourd’hui – je boudais. Elle n’invitait pas à les remettre en question ou à les soumettre à évolution. Or, pour des cartes binaires, aux accents sexistes, comme l’Impératrice et l’Empereur, avec des symboles de concept et d’autorités religieuses et politiques, j’estime que c’est nécessaire. Pas vous? Et me voilà depuis lors braquée par rapport à ces lames. Fascinée mais méfiante.

Pour aller plus loin:
Mon article sur la queerisation du tarot (en anglais) et ma vidéo de trucs et astuces pour apprendre le tarot.

J’ai plein de tarots dont l’imagerie et la queerisation m’ont réconciliée avec l’Arcane Majeur. Ça fait que je n’ai pas pris le temps de me pencher sur certains thèmes et symboles qui me titillent désormais. Alors comme ça la carte du Monde reprend les éléments de la roue de la fortune mais en plus aboutis? Les signes astrologiques fixes ont été choisis comme référence aux 4 éléments, qui eux-mêmes introduisent aux épées, coupes, pentacles et bâtons? Ainsi donc la version du Waite-Smith symbolise les cycles, l’intégration et les aboutissement avec une couronne de laurier ornée de symboles de l’infini? Pourquoi beaucoup de version plus récentes ont abandonné cette plante de protection pour le serpent qui se mord la queue, l’ouroboros?

J’ai besoin d’une stimulation pour revisiter l’Arcane Majeur! J’ai aussi rencontré pleiiiin de gens qui voudraient se mettre au tarot, ne savent pas par où commencer, ont besoin de soutien, etc. Comment combiner? Quoi de plus évident qu’une sorte de challenge, spécialité de certains réseaux sociaux, pour se familiariser ensemble avec les Arcanes Majeurs? On embarque ensemble pour ce voyage? Ça te dit? Voilà le programme! Lire la suite « #tarotcollectif : au fil de l’Arcane Majeur »

Hécate

La transmission nécessite de la patience. Le temps forge la personnalité et la capacité d’écoute et de transformation. Les mentors d’un jour cèdent place à d’autres, avant qu’enfin tu refuses tout.e maître.sse à penser. Ta confiance en toi grandit en même temps que ta capacité à douter et à rejeter les poncifs. Tes « dons » se révèlent à mesure que tu avances, à force de glissade sur des feuilles mortes. Tu les suis dans des aventures improbables mais bien réelles. Tu découvres tes propres passions, tes folles convictions. Ton chemin de guérison croise ton parcours de guérisseur.se.

A la croisée des chemins, Hécate ne forclos pas. Elle éclaire. Elle conseille. Elle fournit des recettes, des plans, des outils. Tu écoutes. Tu observes. La déesse n’est pas une mentor comme les autres. Elle te fait confiance. Sœurcières. Le chariot. Tu traînes sur les chemins. Tu t’attardes aux carrefours. Tu sens les courants d’air dans les interstices. Tu dialogues avec les charges énergétiques. Tu avances. Tu parcours. Tu devances. Tu relances. Tu creuses. Tu diriges. Tu libères. Tu accompagnes. Tu laisses pourrir. Hécate. Lire la suite « Hécate »

Journée du souvenir trans. Reine de bâtons.

La reine de bâtons. Elle sombre. Elle éblouit. Elle change le monde. Elle n’accepte pas les fantasmes portés sur elle. Elle ne change rien en acceptant les règles de luttes énoncées par d’autres. Elle ne répond pas aux attentes révolutionnaires des autres. Les autres qui la voient autre, elle: caution, repoussoir, inspiration, monstre. Elle mobilise pour/avec les sien.ne.s. Elle construit un refuge de fortune dans un monde de haine. Elle transforme la haine. Elle souffre. Elle est bouffée par la transphobie, l’homophobie et le racisme. Elle persiste. Elle sombre.

Le 20 novembre, c’était la journée du souvenir trans #TDdR. La reine de bâtons du #guidedhandtarot est Marsha P. Johnson. Se souvenir des personnes qui ont enduré les violences transphobes, souvent au péril de leur vie. Et se battre pour qu’aucune personne trans, Lire la suite « Journée du souvenir trans. Reine de bâtons. »

Tirage de Samhain

✨🎃 Et voici mon plan de tirage de Samhain/Saoween! 🎃✨

cof

1. L’Oracle. 🔮 Boule de cristal, bougies, potions, plumes, cailloux. Ce qui émane du chaudron. Ce qui frémit sur l’autel. Révélation d’Halloween. Message des guides.

2. Le refuge, le corps, la mousse, le sol. 🌳

3. La blessure, les baumes, les incantations. 🗡️

4. La lanterne, le feu de bois, le feu d’artifice. 🕯️

5. Lae mystique, l’océan, le sacré, les rituels. 💧

6. Pour prendre congé… Rassembler, s’aventurer, partir, autonomie. 🎃✨

Les positions sont volontairement floues pour laisser place à l’intuition et à une libre interprétation.

Déchirements. 5 de Cloches, Amoureux-ses, Etoile.

Les cloches retentissent au son de tant de vérités qu’on ne distingue plus qu’un brouhaha. Suffisamment aigu pour nous alarmer. Trop bruyant pour nous laisser réfléchir.

img_20181020_1312475080050851329864185.jpg
Décontenancé-e-s, on pense à nos idéaux. On pleure nos utopies scintillantes. On déplore la dilution de nos convictions. On cherche des liens. On se met en quête de soutiens. Mais il ne subsiste que le souvenirs des communautés qui nous rassemblaient. Nos mains enlacées. Nos coudes serrés. Nos soirées passées à rêver. Nos manifs à hurler. Nos discussions à bâtons rompus. Nos réactions rapides dans des situations qui exigeaient notre coopération. Les Amoureux-ses. Lae Rêveur-se de Bougies.

Et maintenant, ces conflits qui nous rongent. Conflits intérieurs. Conflits dans les communautés d’activistes et d’ami-e-s. Conflits dans les identités.

img_20181020_1312518638450265686168563.jpg

Comme des luttes à mort. Comme s’il ne s’agissait plus que de l’emporter.

Entrer en compétition les un-e-s contre les autres pour élever l’unique vérité. Attribuer une catégorie à quelqu’un-e et refuser de lae voir s’en extirper. Prendre la défense. Justifier. Mettre au ban. Exclure. Partir. Les entendre dire qu’on s’auto-exclut. Mais ne pas se retourner en s’éloignant. Ne plus demander des comptes. Ne plus chercher à faire vaciller la fabrique des vérités. Tourner le dos à ces hiérarchies. Ne plus savoir contre qui on se bat. Ne plus connaître de communauté.

Lire la suite « Déchirements. 5 de Cloches, Amoureux-ses, Etoile. »