Qu’est-ce que le tarot? Quelle est ma relation au tarot?

Le tarot me transperce le cœur. Cet outil m’est indispensable. Il m’aide à être pleinement présente. Avec lui, je déjoue mes pièges. Je cherche à ajuster. Avec lui, je suis dans le néant. Je me pose aux croisements quand rien n’est clair. J’emprunte des chemins quand la brume se dissipe. Je me transforme. Avec lui, je vois par-delà la poudre aux yeux. Je ne m’arrête pas aux apparences. Je suspends la rationalité cartésienne, une idéologie au service des systèmes capitalistes, racistes et sexistes. J’épouse une logique enracinée, encorporée, connectée, qui me paraît ancestrale. Je me raconte peut-être des histoires… Je raconte indubitablement des histoires avec le tarot, en réalité. C’est un compagnon conteur.

Du doute, des liens

Avec lui, je refuse d’avoir réponse à tout. Je renonce aux explications indémontables. J’observe les transformations. Je renonce à posséder et à hiérarchiser. Je m’ouvre aux conversations. Mon regard sur le monde change. Le champ de ma perception s’élargit. Les détails deviennent d’incontournables pièces au puzzle. Plus rien n’est insignifiant. Les signes foisonnent. Mes récits se reconfigurent. La vision d’ensemble porte plus loin. Elle englobe davantage. Les compréhensions se multiplient. 

En compagnie du tarot, les ponts se créent. Ils se déplacent et modifient les destinations en chemin à la façon des escaliers de Poudlard. Ils se co-construisent. Les ponts se créent. Je me dévoile à moi-même, autant que les facettes d’un monde que je croyais jusque-là désenchanté. Les aller-retour entre mon être et le monde sont féconds. Ils nourrissent un courant. Le tarot se ressent au confluent de sources inépuisables. Est-ce mon intuition? Est-ce un message divin ou ancestral? Est-ce le lieu qui parle? Des sources inextricables les unes des autres. En grande partie insondables. 

Langage et clivages. Tarologie vs taromancie?

Le tarot m’apporte des images et un langage auxquels je contribue en retour. En écrivant. En créant. En partageant. A chaque lecture – pour moi, pour d’autres ou plus-qu’humaines. Le tarot existe et grandit parce que nous le remplissons. Nous le nourrissons autant qu’il nous nourrit. Nous étendons l’éventail de ses significations. Nous substituons nos expériences à celles qui nous excluent du discours du et sur le tarot.

Lire la suite « Qu’est-ce que le tarot? Quelle est ma relation au tarot? »

Aller plus loin dans sa relation avec les cartes

La question revient beaucoup: comment aller plus loin? Ma réponse est du genre dédramatisante: il faut d’abord faire descendre le tarot de son piédestal. Il faut le ramener à un niveau où on peut engager un rapport décomplexé avec lui.

Désacraliser le tarot

Bien sûr, il y a beaucoup de sacré dans ma relation au tarot. Mais ce n’est pas une obligation. Et surtout passer par une désacralisation du tarot dans son ensemble, ça nous rapproche de chacune des cartes. De cette relation renouvelée, pourra grandir une conception du tarot plus personnelle. Si elle doit être sacrée, elle le sera pour nous et pas « comme il faut selon les livres, les enseignant.e.s, etc. » Si elle doit être on ne peut plus banale, parfait, pourquoi pas?

L’éventail des applications du tarot est riche. On peut en balayer beaucoup ou opter pour ce qui nous convient le mieux. Tu connais ma seule règle? Ce qui compte, c’est de se réapproprier le tarot! Il faut qu’il résonne pour nous.

Je développe des exemples pour aller plus loin dans cette relation en vidéo. Dans cet article, j’en reprends brièvement la trame.

Mouais, merci syndrome d’ehlers-danlos, le long texte dont je rêvais est resté dans ma tête. A ce stade, vous avez l’habitude que je finisse par poster des brouillons faute de cuillères.

Je vous explique aussi pourquoi derrière mon expression désinvolte « tirer les cartes pour tout et n’importe quoi » se cache un principe du tarot beaucoup plus profond.

Éveiller ses sens et connaissances en sortant son tarot

Il est temps de sortir son tarot de ses jolis pochons. Pour cet exercice, pas de belles nappes de tirages, pas de mise en place qui passe bien sur les réseaux sociaux. On sort le tarot!

Je profite de cet article fourre-tout pour signaler que le sujet est abordé dans un épisode du podcast La Pépite, le tarot pour entreprendre ta vie qui s’intitule 24. Cathou Tarot, partie 1 : esprit libre du féminisme et exploratrice tarologique hors les murs.

Lire les cartes pour d’autres

Tirer les cartes pour tout et n’importe quoi

Faire parler les cartes (qui ne nous parlent pas)

Méditer

La clé: être dans le présent, dans son corps, dans le lieu avec le tarot

Lire la suite « Aller plus loin dans sa relation avec les cartes »