L’Empereur et Le Jugement

Tu peux gérer à fond dans plein de domaines. Tu peux maîtriser grave toutes les matières qui te tiennent à cœur.
C’est bien hein, je dis pas. Bravo même !
Mais faudra bien sortir du cadre. Faudra bien laisser toutes ces connaissances et compétences dévier. Faudra les laisser s’envoler. Et puis, faudra explorer ce qu’elles représentent vraiment pour toi, revenir sur les regrets et les ratés, comprendre ce qui s’est emballé, cerner ce qui est resté trop théorique, tout ça. C’est grâce à ces déclics ou à ce travail sur toi que l’expertise pourra décoller en créativité.

img_20190425_1857234052159161181391807.jpg

La Tour flambe. La Révolution.

16 avril. Le capitalisme et les chocs. Divination dans les volutes de fumée. Certain.e.s se sont précipité.e.s sur leurs chéquiers. Chance inespérée, la possibilité pour la France de combler son « retard » dans la privatisation de la culture et du « patrimoine ». Les chocs, s’empresser de déclamer les formules. Il y aura un avant et un après, répète après moi. Austérité, priorité, charité. Un avant, un après. Figer les volutes de fumée dans les esprits.🗡️
Ça ne dérange pas les catholiques, trop content.e.s d’expier leurs viols et autres abus dans des prières ostentatoires. C’est qu’yels en ont cramé.e.s, des innocent.e.s, au nom du pouvoir. Yels connaissent l’impact des images. Leurs oracles parlent d’espéranceuh. L’après. Pour absoudre les péchés. Chocs. Enterrer la continuité. Au piloris, les subtilités. Au bûcher. Rise like a Phoenix.🗡️
Le pouvoir se nourrit des chocs, toujours à-propos. Lire la suite « La Tour flambe. La Révolution. »

L’Ermite et le 5 de coupes. Prendre de la hauteur

Finalement, tu prends de la hauteur mon chaton. Tu te plonges dans l’introspection. Tu t’installes avec tes schémas. Tu les dissèques. Tu te découvres encore. Tu évolues.

Oui, tu es blessé.e. Non, ce qui est arrivé n’est pas de ta responsabilité. Tu n’as pas le contrôle sur les tenants et les aboutissants de la situation. T’es convaincu.e qu’on grandit souvent grâce à ce qu’on observe depuis les grenadiers.

Il y a des chances pour que les fouteur.ses de merde ou, pire, les personnes manipulatrices essaient de faire passer ta prise de distance pour de la fuite afin de retourner la situation contre toi. Tu es même au-dessus de ça, mon chaton, l’ermite.

 

7 et 9 de pentacles. Patience et sieste

Tu es là où il faut. Il n’y a plus qu’à attendre que ça se concrétise. La force de la pensée ne va pas faire décoller ton affaire. Il faut que ça mijote.
Pose-toi tranquilou,
pétris ta couverture,
adopte ton mode cocon
Ne réfléchis pas trop à des résultats qui ne dépendent plus de toi.
Tout vient à point à qui sait faire une bonne sieste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Empereur

Avec le tarot que créé mon amoureuse Rosebutch

Solide, elle semble être plantée là depuis toujours. Ses appuis sont endurants. Ses convictions génèrent des plans, des pamphlets, de la mobilisation. Le leadership, ça la connaît. Si elle a confiance en ce qu’elle veut mettre en place, il faut que ça suive. Il faut qu’on la suive. Maîtresse de la prise d’initiatives, elle organise. Elle classe. Elle structure. Pionnière, elle impulse. Elle fait des émules. Elle garde la main-mise. Sa rigueur donne des résultats. Elle s’engage. Elle défonce les symboles de l’autorité. Elle démolit l’arbitraire. Elle place ses pions. Elle rallie et elle dirige afin gagner du terrain. Cette maîtrise sur elle-même, sur le monde et sur son entourage passe crème avec un tel charisme ! Lire la suite « L’Empereur »

L’Impératrice

Avec le tarot que créé mon amoureuse Rose Butch avec ma participation🌿

Elle semble perpétuellement jaillir des flots tant elle les occupe. Elle est en phase avec son environnement. C’est avec ce qui l’entoure qu’elle purifie. Avec lui qu’elle discute. Avec lui qu’elle chante. Avec lui qu’elle crée. Elle est l’héritière des déesses des sources, des cours d’eau et des mers. Oshun, Sullis, Lakshmi, Belisama, Aphrodite,… toutes emplissent son corps de savoirs mystiques. Elle est l’héritière des sages et la porteuse des savoirs ancestraux. Elle agit avec le consentement des plantes. Elle avance en accord avec les rythmes de la terre. Elle les défend. Elle honore la mémoire de ceulles qui ont été déraciné-e-s et torturé-e-s. Elle est la magie qui coule dans les cascades de l’inconscient à travers les siècles et les océans. C’est le souffle de la résilience. C’est la célébration de la puissance du dedans, en toute chose, en tout être. Impériale, elle n’exerce pas du pouvoir sur son environnement sur les autres. Elle leur rend grâce. Elle partage. Elle crée. Elle est le rythme de la création.

Tirage du week-end. Les limites de L’Impératrice.

Clôturer la semaine et amorcer le week-end. Tirage collectif express au parc.
Ces cartes me font penser à un article récent de @lilith.tarot. Des réflexions qui me trottent aussi dans la tête depuis quelques jours.Le self-care, c’est parfois fixer les limites. Bein oui, parfois, un hédonisme sans concession ne contribue pas à t’épanouir ni à profiter pleinement de ce qui te fait du bien. Tu peux alors te montrer complaisant.e. Ou égoïste. Tu peux succomber à une flemme qui laisse un goût d’inachevé dans tout ce que tu entreprends. Et finalement te sentir las.se voire nul.le à force de ne rien concrétiser.img_20190322_1510115951771179421824498.jpgLe self-care, dans certaines circonstances, ça revient à placer ta confiance en toi-même. Mais vraiment. Pas mollement. Développer assez d’estime pour croire en toi. Travailler l’amour-propre qui t’encourage à croire en tes rêves au point de t’impliquer pour eux. Décréter que tes passions valent un week-end en tête-à-tête avec elles.
🌷
Pour incarner l’impératrice, la luxuriance seule ne suffit pas. L’abondance n’est pas désincarnée. La créativité est requise. Plus que ça: un engagement vis-à-vis d’elle et des limites fortes dans ce sens. Après, pourquoi pas le faire en cuisinant des plats qui te font du bien ? en commandant un takeaway pour te régaler sans passer ton temps à préparer ? en profitant des arbres et des piaillements des oiseaux ? en te plongeant dans un bain avec tes huiles préférées? Lire la suite « Tirage du week-end. Les limites de L’Impératrice. »

La Magicienne dans les starting-blocks

Elle est gonflée à bloc. Elle se positionne dans les starting-blocks. C’est une coureuse de fond, elle a confiance en son endurance. Elle est décidée et rien ne pourrait l’arrêter.

A part peut-être son propre enthousiasme, débordant au point qu’elle se dissipe. C’est qu’entre ses bouquins sur les théories féministes, l’herboristerie, l’organisation de collectifs d’un côté et une parfaite maîtrise des mécanismes d’exclusion et du racisme systémique dont elle entend venir à bout, il y a beaucoup de café.

Peu importe. C’est son énergie qui compte. Elle est traversée par l’inspiration, comme si un rayon de soleil lui avait ouvert toutes les voies- des voies qui sont en elle, à elle. Elle a compris le sens de son existence. Elle a la magie. Franchir des fleuves ne lui fait pas peur. Pas plus que les grondements de la ville derrière elle. Lire la suite « La Magicienne dans les starting-blocks »

Hiérophante. Tu vas peut-être pas changer le monde, mais t’as changé ma vie

J’avais une vingtaine d’années. J’étais mal dans ma peau, mal dans la transition vers l’âge adulte, mal dans mon genre, mal dans ma graisse, mal avec ma santé mentale et les figures tyranniques qui hantaient mon imaginaire, mal avec les effets secondaires des anti-dépresseurs et neuroleptiques (le cercle vicieux des adolescentes qui ont une estime d’elles-mêmes ravagée et se voient prescrire des médocs, peut-être nécessaire, mais qui ne manqueront pas de bousculer encore l’image de soi par ajout de quinze kilos à chaque changement de traitement), mal avec ma trichotillomanie et mal avec le crâne imberbe qu’elle dessinait. J’ai eu une révélation un jour. Elle continue d’affecter ma vie. Elle agit comme Lae Hiérophant-e. Je vous raconte… Lire la suite « Hiérophante. Tu vas peut-être pas changer le monde, mais t’as changé ma vie »

La Tempérance. La source.

img_20190203_224948_8594651938931221600884.jpg

Il y a fort longtemps, le Maelbeek n’était pas une station de métro tristement connue en raison d’un attentat. C’était un ruisseau qui traversait une partie de la région de Bruxelles à l’instar de la Senne. Tous deux furent voûtés essentiellement pour des raisons de salubrité. Au Moyen-Age, grâce à l’exploitation de ces cours d’eaux et des humains, les industries textiles et de la bière ont fait prospérer la bourgeoisie locale. Plusieurs étangs de la ville subsistent sur le parcours du Maelbeek.

Ici, à l’Abbaye de la Cambre, où des religieuses cisterciennes se sont installées au Moyen-âge, voici la source du Maelbeek.img_20190203_221242_296777406903392638856.jpg
C’est pas très glamour, mais il y a des poissons rouges, comme sur la carte de la Tempérance.

Dans de nombreuses parties du monde, christianisation et/ou colonisations ont démoli Lire la suite « La Tempérance. La source. »