Hiérophante. Tu vas peut-être pas changer le monde, mais t’as changé ma vie

J’avais une vingtaine d’années. J’étais mal dans ma peau, mal dans la transition vers l’âge adulte, mal dans mon genre, mal dans ma graisse, mal avec ma santé mentale et les figures tyranniques qui hantaient mon imaginaire, mal avec les effets secondaires des anti-dépresseurs et neuroleptiques (le cercle vicieux des adolescentes qui ont une estime d’elles-mêmes ravagée et se voient prescrire des médocs, peut-être nécessaire, mais qui ne manqueront pas de bousculer encore l’image de soi par ajout de quinze kilos à chaque changement de traitement), mal avec ma trichotillomanie et mal avec le crâne imberbe qu’elle dessinait. J’ai eu une révélation un jour. Elle continue d’affecter ma vie. Elle agit comme Lae Hiérophant-e. Je vous raconte… Lire la suite « Hiérophante. Tu vas peut-être pas changer le monde, mais t’as changé ma vie »

Zines Grosse et Fière et Grossophobie

Mes copies couleurs sont épuisées pour l’instant. Des exemplaires circulent cependant grâce à des librairies de zines. N’hésitez pas à les copier et partager. La plupart des textes ont été récupérés de feu mon tumblr (plate-forme qui a succombé à la censure des corps hors-normes, de la nudité et du féminisme: à boycotter). Ils sont désormais en consultation ici même.

tumblr_inline_ovtk71agy31qj0h5y_500 (1)tumblr_inline_ovtk7lhvib1qj0h5y_500 (1)tumblr_inline_ovtjtohul71qj0h5y_500 (1)tumblr_inline_ovtjvnyc0f1qj0h5y_500 (1)

 

 

4 de coupes. Solstice d’été au bout de ma life

4 de coupes. Isolement ou nid douillet improvisé pour soulager l’épuisement. Contre mauvaise fortune bon cœur. Que peux-tu mettre en place pour respirer alors que tu étouffes ?

Pour ma part, je me sens prête à mettre sur le papier (enfin, l’ordi quoi), toutes les idées complexes que j’ai accumulées ces derniers mois sur certains sujets. Je les ai portées dans la douleur. Je savais qu’il leur faudrait du temps avant d’éclore. Je connais mes processus; je ne m’acharne guère. Besoin de maturation. Mais surtout de soin, de rage, d’emportements.

Ma santé flanche en juin. J’ai l’impression de m’effondrer chaque année. Et pourtant, chaque année, tout comme les herbes qu’on récolte au solstice d’été pour les sécher et les utiliser le reste de l’année, ma pensée fleurit et ma magie opère. Peut-être que je ne déteste pas l’été autant que je le prétends, allez, d’accord.

Le Soleil

Faire semblant jusqu’à ce que tu y arrives ou t’imprégner de la lumière, la transporter dans ton système lymphatique, dans tes os, dans tes veines et laisser les problèmes prendre l’air au moins pour aujourd’hui.
🌻
Le Soleil te demande de laisser briller ta vérité, qu’il faille la forcer un peu ou qu’elle soit éclatante et sereine. Il n’est pas question de vivre dans le déni. Tu ne peux pas échapper à la précarité de ton existence. Il s’agit de t’honorer, d’honorer ta communauté, votre scintillante capacité à pousser et à résister dans le bitume, face à la violence et aux puissant-e-s. Laisse grandir ta propre puissance. Là tout de suite, ne te préoccupe pas des combats à mener ni des alternatives à bâtir. Là tout de suite, Le Soleil et votre puissance resplendissent. Ça vous porte. Lire la suite « Le Soleil »

La grande prêtresse

A la croisée des mondes
Dans le flou qui n’est pas organisé par des procédés binaires
Là où viennent se précipiter les idées
Là où se dissipent les convictions
Là où s’épanchent des blocs trop concentrés
Perméabilité

Il y avait trop d’entraves
Trop de manières de bien penser
Bien communiquer
Bien s’engager
Il y avait un souci de la forme
Aux dépends du fond
Un principe persistant
Il y aurait un fond et il vaut mieux rester en surface
Procédés binaires

La prêtresse
Elle n’est pas superficielle
Ni toi
Alors pourquoi aspirer à être lisse
C’est pas ainsi qu’on se faufile entre les mondes
Diffus, bordélique, en vrac
Mais pas lisse
Non conforme

Elle a longtemps été un espace de stockage
Elle captait des informations
Des données
Des courants
Des esprits
Qui venaient se déposer là
S’installer
Persistance Lire la suite « La grande prêtresse »

Des hauts et des bas

Vite vite. Des hauts et des bas. A l’euphorie succède la tristesse. La déprime fait place à une vision très claire. Une lucidité instable. Ne pas s’y fier. Impasse. En suspens. Au-dessus du vide. En transition. Hypomanie. Endurance. Brûler et s’effondrer. Trembler de passion. Frissonner d’enthousiasme. Pleurer de peur. Ne plus se reconnaître. Danser. Inonder le sol de ses larmes, incapable de se relever. Trop vite.

In English as well: https://www.instagram.com/p/Bh_awSwg0aP/

Tirage Petit Lenormand

Les pistes que tu as dégagées commencent à se faire concrètes. Tes efforts débouchent sur une dynamique de bon augure. Seulement, alors qu’on entre dans le mois du signe du Taureau, tu te dis que la stabilité que tu devras peut-être sacrifier t’es trop précieuse.

Même si ça n’est qu’un sens de la stabilité, c’est déjà ça. Tu penses aux « réformes » fascisantes du gouvernement. Les droits sociaux qu’on détricote. Tu es terrifiée par l’apathie qui caractérise les masses. Tu te souviens quand l’énergie du désespoir menait à la rébellion. Mais tu ne vois que de l’abattement. Tu te sens vidé.e. Alors, la stabilité a du bon, même si les choses qui se mettent en place dans ta vie t’excitent à fond. Lire la suite « Tirage Petit Lenormand »

7 d’épées – choisir tes combats?

Le 7 d’épées. Une des cartes les plus riches en possibilités d’interprétations selon les contextes, vous ne trouvez pas?
Aujourd’hui, je la lis comme une interrogation du concept « choisir ses combats ».
Elle est là, magistralement fière, somptueusement arrogante, laissant la ville, ses luttes, ses querelles, derrière elle. Pour prendre un peu l’air? Du temps pour elle? Lire la suite « 7 d’épées – choisir tes combats? »