5 de bâtons + La Mort

Ton propre égo te piège là, en te poussant à rechercher la pureté émotionnelle et/ou activiste et/ou relationnelle et/ou spirituelle et à l’exiger de la part des autres. C’est de ton intégrité dont le monde a besoin là en fait. Contre tes valeurs égoïstes, brûle-les, réduis-les en cendres. Cherche à agir animé.e par des principes, des convictions, de l’inspiration et de la douceur/tendresse radicale.

Interpréter le 7 de bâtons

Tu vas leur prouver qu’ils ont tort. S’ils te prennent pour une merde, c’est qu’ils le sont, eux. Tu éblouiras 50 fois plus brillamment. Les yeux plissés, ils ramperont à tes pieds avec leurs excuses. Tu leur dégaineras un regard condescendant, une phrase cinglante, puis tu ne t’abaisseras plus à y songer.

Tu as été biberonné.e à la méritocratie. Ou bien: on t’a élevé.e avec la conscience que les systèmes de domination n’oppressaient pas en ta faveur et qu’il faudrait systématiquement que tout ce que tu entreprends soit 5 fois plus solide pour obtenir la même reconnaissance qu’un.e autre, pour tracer ta route dans ce système. La valeur de ta vie se mesure à l’aune de ta productivité. Tu ne peux pas imaginer qu’il en soit autrement. Tu trimes. Tu te plies en 4. Tu donnes tout ce que tu as. Tout ça pour être au top. Lire la suite « Interpréter le 7 de bâtons »

7 de pentacles et 4 de bâtons. Cartomancienne

J’avais décidé de prendre du recul avec les lectures de cartes. J’avais choisi de privilégier l’écriture et la création de contenu autour du tarot. J’avais besoin de me connecter aux cartes. A mes guides et à mon intuition, sans pression. Mais aussi de passer le cap d’une profonde remise en question, d’une fatigue chronique exacerbée, d’un stress post-traumatique omniprésent. C’était il y a un an disons. Lire la suite « 7 de pentacles et 4 de bâtons. Cartomancienne »

Reines de coupes et de bâtons. Magie, extase.

Reine de coupes.
Sentir.
Sous tes doigts.
Recueillir.
Collecter.
Accueillir.
Frémir.
Dans tes tripes.
Sous tes arcs-en-ciel.img_20190719_231519_333203880282852316366.jpg
Blottir dans le creux de ta main
les jeux de la pluie et de la lumière.
Reine de bâtons.
Ouvrir.
Concentrer, capter, rejeter.
Attirer et offrir.
Lancer.

Faire frémir d’anticipation.
Laisser venir puis attiser.
Faire gémir d’excitation.
Jouir. Lire la suite « Reines de coupes et de bâtons. Magie, extase. »

4 de bâtons estival

Nous entourer de ce qui compte pour nous, aller à la rencontre de ce qui nous manque, oser appeler, oser demander. Toucher. Célébrer. Voir et vivre en grand. Déborder. Rire. Rire aux éclats. Oublier l’amertume et le cynisme le temps de se rêver en 50 dimensions. Aller au devant de ceulles qui nous attendent. Profiter. L’été.

3 de bâtons. A ceulles qui font advenir.

A celles qui nettoient le foutoir! À ceulles qui envoient valser les puissants! À celles qui portent! À ceulles qui ne se contentent pas de rêver le futur et qui font advenir l’avenir! À celles qui refusent de s’organiser sur des modèles patriarcaux, racistes et capitalistes! À ceulles qui ne stagnent pas et font face! À celles qui rassemblent!

Ceulles qui créent, ceulles qui balaient, ceulles qui font dégager, ceulles qui s’unissent. A vous. Merci.

Merci de faire de maintenant quelque chose qui est déjà viable. Merci de faire de cet instant un autre chose. Merci de bouger. Merci de partager et de donner substance à ce que vous imaginez. Merci. ❤️

Tirage collectif (5 de bâtons, reine d’épées, Diable)

5 de bâtons et reine d’épées. Quelles divergences de vue sont irréconciliables en amitié pour toi ? Qu’est-ce qui compte le plus ? Qu’est-ce qui doit résister à tous les conflits ? Quelles concessions sont nécessaires ? Quand il y a un truc qui cloche dans une relation, est-ce que tu essaies d’en discuter ou est-ce que tu baisses les bras et t’éloignes subtilement mais irrémédiablement ? Quelles sont les limites es-tu capable de mettre sur la table et de défendre pour la viabilité d’une amitié ? Quelle est ta définition de toi-même quand tu es dans une relation fusionnelle ? As-tu le sentiment de devoir te sacrifier au profit d’une dynamique de relation ?

Les cartes du jour ne sont pas là pour te rassurer: quand es-tu possessif.ve? Quel contrôle cherches-tu à exercer sur les gens (inconsciemment)? Pourquoi ça compte autant de marquer des points dans un débat ? Pourquoi tu t’emportes ? Pourquoi tu cries ? Quand restes-tu silencieux.se afin qu’on ne devine pas le fond de ta pensée ? Est-ce que tu dis à tes proches que tu les admires ? Est-ce que tu endosses le rôle de victime à tout va afin d’obtenir plus de reconnaissance et de pouvoir que d’autres ?

En d’autres termes, dans des relations amicales, quand es-tu Le Diable/l’oppresseur.e/lae manipulatrice.eur/lae narcissique ? Quand fermes-tu les yeux sur la complexité des dynamiques des rapports de pouvoir à la fois dans une relation particulière et dans une contexte plus large ? Quand est-ce que ça t’arrange d’ignorer les lignes de faille?

4 de branches. Arrêt maladie.

J’étais anxieuse à l’idée d’aller rendre visite à mes collègues ce matin. Contente de voir la nouvelle coordinatrice néerlandophone avec qui je n’ai jamais travaillé et ma super remplaçante au poste francophone, mais emplie d’appréhension. Déplacements, entorse encore douloureuse, allergies, problèmes de mémoire qui m’empêcheraient de répondre à leurs questions sur le travail et toute l’imprévisibilité du syndrome d’Ehlers-Danlos.
Alors, j’ai tiré les cartes. Le 4 de branches du slow holler parle de la joie d’être ensemble ainsi que de l’importance du réseau, de l’amitié, du soutien. Y aller sans pression alors, légère dans ce milieu féministe qui m’a apporté bien plus qu’il ne m’a rongée (je crois que c’est ma leçon du retour d’uranus en bélier pour quelques mois, célébrer ces belles collaborations).

Lae visionnaire de branches renversé-e est aussi rassurante que tire-larmes. La flamboyante organisatrice, la madame réseautage aguerrie, la rassembleuse, la mobilisatrice, l’éprise de scènes et de micros. Ces facettes de ma personnalité me sont inaccessibles en ce moment. Peut-être pour toujours. Peut-être jusqu’à une accalmie de mes symptômes. Je peux la soigner et la célébrer cependant. Lire la suite « 4 de branches. Arrêt maladie. »

Déchirements. 5 de Cloches, Amoureux-ses, Etoile.

Les cloches retentissent au son de tant de vérités qu’on ne distingue plus qu’un brouhaha. Suffisamment aigu pour nous alarmer. Trop bruyant pour nous laisser réfléchir.

img_20181020_1312475080050851329864185.jpg
Décontenancé-e-s, on pense à nos idéaux. On pleure nos utopies scintillantes. On déplore la dilution de nos convictions. On cherche des liens. On se met en quête de soutiens. Mais il ne subsiste que le souvenirs des communautés qui nous rassemblaient. Nos mains enlacées. Nos coudes serrés. Nos soirées passées à rêver. Nos manifs à hurler. Nos discussions à bâtons rompus. Nos réactions rapides dans des situations qui exigeaient notre coopération. Les Amoureux-ses. Lae Rêveur-se de Bougies.

Et maintenant, ces conflits qui nous rongent. Conflits intérieurs. Conflits dans les communautés d’activistes et d’ami-e-s. Conflits dans les identités.

img_20181020_1312518638450265686168563.jpg

Comme des luttes à mort. Comme s’il ne s’agissait plus que de l’emporter.

Entrer en compétition les un-e-s contre les autres pour élever l’unique vérité. Attribuer une catégorie à quelqu’un-e et refuser de lae voir s’en extirper. Prendre la défense. Justifier. Mettre au ban. Exclure. Partir. Les entendre dire qu’on s’auto-exclut. Mais ne pas se retourner en s’éloignant. Ne plus demander des comptes. Ne plus chercher à faire vaciller la fabrique des vérités. Tourner le dos à ces hiérarchies. Ne plus savoir contre qui on se bat. Ne plus connaître de communauté.

Lire la suite « Déchirements. 5 de Cloches, Amoureux-ses, Etoile. »