8 de coupes. 8 d’éclosion.

Un monologue.

Quand t’es-tu effondré.e? Quand as-tu disparu? Quand t’es-tu dissocié.e face à un abus insupportable? Comment la violence a-t-elle influencé tes défenses, ton corps, tes peurs, tes rêves?
💜
Peux-tu lentement rassembler les pétales étalés sur le sol, éparpillés? Que te dit ton intuition? Tu ne dois pas accueillir tous les souvenirs en même temps. Tu peux les laisser venir, un à un, à ton rythme. Ta guérison est un processus. Elle n’est pas linéaire. Elle n’est pas productive. Elle n’est pas mesurable et elle ne sert pas d’étalon pour déterminer ce que tu vaux. Elle est à toi.
💜
Peut-être que tu ne vas pas tout de suite reconnaître les pétales ni comprendre comment ils s’articulent. Mais tu passes du temps avec ce puzzle. Lire la suite « 8 de coupes. 8 d’éclosion. »

3 de coupes – l’amitié!

L’amitié ! Ses modalités varient en fonction de ta personnalité.

Si t’es super people, il y a forcément quelques potes dont tu te sens plus proche dans ton énorme réseau – ta liste « ami-e-s proches » parmi tes 2318 contacts facebook. D’ailleurs, rien ne dit que les ami-e-s avec qui tu accroches bien sont celles que tu vois toutes les semaines ni les gens en vue dans ton milieu. Tu éprouves un sentiment de liberté à partager des choses fortes avec des proches moins impliqué-e-s dans ton quotidien. Si tes ami-e-s évoluent aussi dans ce milieu, ce sont les personnes avec qui tu n’as pas besoin de masque ou qui ne projettent pas plein d’attentes sur toi. Tes ami-e-s t’aiment pour TOI. Pas pour tes toiles, ton blog, tes soirées, ton look, ton carnet d’adresses, tes sous, ta baisabilité. Pas parce que tu leur sers de caution en mode : j’ai un ami noir, je fréquente des trans, je connais bien la classe populaire.

Si tu es du genre à ne te sentir bien qu’en compagnie d’une poignée d’ami-e-s trié-e-s sur le volet Lire la suite « 3 de coupes – l’amitié! »

Six de coupes

Ecoute ton cœur. Enlève les couches de protection. Regarde au travers de ce qu’on t’a dit qu’il fallait que tu sois. Mets de côté ce que tu as essayé de devenir en cherchant à rompre avec des schémas ou des environnements toxiques. Ecoute ce qui remonte de très loin, peut-être de ton enfance ou de ton adolescence et peut-être même d’une vie antérieure ou de tes ancêtres ou d’une de tes vies parallèles. Ce que tu y trouves est peut-être vacillant. Si ça tremblote, réchauffe-les entre tes paumes ou sur ton nombril, entre les plis de gras ou de peau. Imprègne-toi de cette énergie rassurante. Laisse-toi emplir de la douceur de tes souvenirs. Lire la suite « Six de coupes »

Le-la reine de coupes – Intuition?

Cultiver une approche féministe ET queer du tarot implique de se confronter à des nœuds et à nos propres préjugés. La réceptivité supposée des reines m’a posé problème. Je l’ai même rejetée en bloc.

C’est qu’il existe une vision binaire qui se manifeste dans le tarot et dans de nombreuses pratiques spirituelles par un amalgame entre le féminin (et dans le pire des cas les femmes) et la passivité, la réceptivité, le soin, la douceur et puis le masculin (et dans le pire des cas les hommes) et l’action, le leadership, la prise de décision, etc. Cette distinction prend sa source dans (et continue d’alimenter) le patriarcat et l’hétéronormativité.

D’ailleurs, dans de nombreux discours, cette prétendue « complémentarité » (en réalité, un rapport de pouvoir qui cantonne à certains rôles de genre, entérine les violences de tout type perpétrées et perpétuées contre les femmes) serait « naturelle ». La réceptivité des femmes serait inscrite dans leur vagin et dans leur utérus tandis que les hommes seraient « actifs » en raison de leur pénis et de l’éjaculation. Haha, comme si les personnes doté-e-s d’un vagin n’éjaculaient pas (je ne vous invite pas dans mon lit pour découvrir l’inverse mais vous savez de quoi je veux parler). A l’hétéronormativité et au sexisme, s’ajoute dans ces interprétations une vision extrêmement cissexiste, c’est-à-dire qui sous-entend que tous les hommes et toutes les femmes en question sont cisgenres (non-transgenres quoi). Lire la suite « Le-la reine de coupes – Intuition? »

Equinoxe de printemps

Mini tirage / tarotscope pour l’équinoxe de printemps!

Une carte pour l’équinoxe de printemps. le trois de pièces/pentacles. se rassembler, travailler ensemble, ne pas rester seul-e en cette période de mise en action des plans qu’on aura fait mûrir pendant l’hiver, demander conseil, s’entraider, reposer les un-e-s sur les autres pour construire des projets étincelants, être prêt-e à s’impliquer voire à travailler d’arrache-pied. Lire la suite « Equinoxe de printemps »

8 de coupes: dissociation

J’ai cette façon d’apprendre le tarot. Souvent j’associe d’abord une carte à des mots clés issus des livrets propres à chaque jeu ou des sites ou vidéos que j’aime suivre. Le sens s’affine ensuite, voire s’échappe, en fonction du tirage, des associations et/ou de mon intuition. Avec l’expérience, les dimensions d’une même carte s’enrichissent.

Ces derniers mois, c’est le 8 de coupes qui a grandi pour moi. J’y associais auparavant une situation ou une relation dont il n’y avait plus rien à sauver et la mise en mouvement vers d’autres horizons. Une couche de signification s’est ajoutée . J’y vois aussi la dissociation.

Parfois, on quitte un endroit, au moins symboliquement, pas du tout par choix, mais par mécanisme de défense. Lire la suite « 8 de coupes: dissociation »

Solstice d’hiver

J’ai tiré quelques cartes à partager pour le solstice d’hiver.
Six de coupes. Le moment est venu de remonter en arrière, de chercher à comprendre où on s’est éparpillé.e.s et où l’énergie a été dispersée. Plus loin encore, quand a-t-on cessé d’être en contact avec ce qui nous épanouissait? Avec ce qui était bon pour nous… Pourquoi a-t-on oublié comment y revenir? Comment renouer avec ce qui nous fait du bien et qui nous épanouit?

Demande-toi… Quand tu étais enfant ou ado, quelles étaient tes passions? Sur quelles convictions refusais-tu de transiger? Qu’est-ce qui te rendait purement et absolument heureux.se? Tu sais… sincèrement… d’une façon non polluée par les attentes de tes proches ou par les aspirations sociales qu’on te vendait. Renoue avec cette force teintée d’insouciance. Prends appui sur elle.

Et puis, collectivement, retrouvons l’énergie que l’on croit brisée par les épreuves. Qu’est-ce qui a rompu? Lire la suite « Solstice d’hiver »

Du 5 de coupes au 6 de bâtons

Le cinq de coupes. Ne plus voir les étoiles. Chercher à remplir la seule coupe qui n’est pas renversée. Avoir les pieds dans l’eau. Pourquoi ne pas suivre ce courant? La tristesse. Beaucoup de tristesse. Derrière les montagnes, peut-être d’autres perspectives. Mais ici, pourquoi ne pas prendre le temps de pleurer…
Je ne serai jamais celle qu’on aurait voulu que je sois. Ni celle que j’aurais voulu être.
Où puis-je aller chercher un soupçon d’orientation? Comment se poser les questions qui font mal?

Lire la suite « Du 5 de coupes au 6 de bâtons »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑