Sur les représentations des gros-ses (encore!)

publication initiale sur mon blog Grosse Fem: 11/03/2018

Envie de partager les photos du shooting avec Dyod photographers pour le magazine 24h01 avec un peu de contexte. L’article consacré aux féministes grosses était intégré dans un dossier plus large sur la grosseur. Au final, la « l’obésité d’ici/d’ailleurs » était le thème du numéro, très inégal. Tu l’as peut-être lu sur mon profil fb, ça a provoqué rage et déception pour moi.

Olivia Droeshaut & Yves Dethier © DYOD
Olivia Droeshaut & Yves Dethier © DYOD

Après l’interview, Elisabeth, la super journaliste du fabuleux l’article « Celles qui prennent de la place » (!) 😊, m’a proposé de faire des photos pour illustrer le reportage. Les deux autres féministes interrogées, une artiste de burlesque et une afroféministe, avaient déjà accepté. J’aime bien les séances photos (souviens-toi du travail de Cristel Grimonpont). J’avais envie de tenter le truc. Mais aussitôt les démarches lancées, j’ai été assaillie par mes appréhensions et beaucoup d’angoisse.

Ici, l’enjeu principal était ma méfiance à l’égard de la mise en scène de la féminité.

Lire la suite « Sur les représentations des gros-ses (encore!) »

Avant-après anti-grossophobie

publication initiale sur mon blog Grosse Fem: 24/105/2018

Comment je suis devenue militante contre la grossophobie. Déjà, en prenant conscience de la grossophobie!

Parce que le montage ne rendait pas justice à mes propos: https://www.facebook.com/watch/?v=1998107683596611

Les corps sont fabriqués

publication initiale sur mon blog Grosse Fem: 17/07/2018

Tous. Tous les corps.
Je ne peux plus supporter les féministes cisgenres qui estiment que leur corps est plus “naturel” que celui des femmes trans. Elles battent en brèche l’idée que les hommes (sous-entendu cis) sont l’universel, l’évident, l’humain par défaut, mais jamais elles ne s’interrogent sur leur propre construction. Lire la suite « Les corps sont fabriqués »

Hécate

La transmission nécessite de la patience. Le temps forge la personnalité et la capacité d’écoute et de transformation. Les mentors d’un jour cèdent place à d’autres, avant qu’enfin tu refuses tout.e maître.sse à penser. Ta confiance en toi grandit en même temps que ta capacité à douter et à rejeter les poncifs. Tes « dons » se révèlent à mesure que tu avances, à force de glissade sur des feuilles mortes. Tu les suis dans des aventures improbables mais bien réelles. Tu découvres tes propres passions, tes folles convictions. Ton chemin de guérison croise ton parcours de guérisseur.se.

A la croisée des chemins, Hécate ne forclos pas. Elle éclaire. Elle conseille. Elle fournit des recettes, des plans, des outils. Tu écoutes. Tu observes. La déesse n’est pas une mentor comme les autres. Elle te fait confiance. Sœurcières. Le chariot. Tu traînes sur les chemins. Tu t’attardes aux carrefours. Tu sens les courants d’air dans les interstices. Tu dialogues avec les charges énergétiques. Tu avances. Tu parcours. Tu devances. Tu relances. Tu creuses. Tu diriges. Tu libères. Tu accompagnes. Tu laisses pourrir. Hécate. Lire la suite « Hécate »

Journée du souvenir trans. Reine de bâtons.

La reine de bâtons. Elle sombre. Elle éblouit. Elle change le monde. Elle n’accepte pas les fantasmes portés sur elle. Elle ne change rien en acceptant les règles de luttes énoncées par d’autres. Elle ne répond pas aux attentes révolutionnaires des autres. Les autres qui la voient autre, elle: caution, repoussoir, inspiration, monstre. Elle mobilise pour/avec les sien.ne.s. Elle construit un refuge de fortune dans un monde de haine. Elle transforme la haine. Elle souffre. Elle est bouffée par la transphobie, l’homophobie et le racisme. Elle persiste. Elle sombre.

Le 20 novembre, c’était la journée du souvenir trans #TDdR. La reine de bâtons du #guidedhandtarot est Marsha P. Johnson. Se souvenir des personnes qui ont enduré les violences transphobes, souvent au péril de leur vie. Et se battre pour qu’aucune personne trans, Lire la suite « Journée du souvenir trans. Reine de bâtons. »

Mabon, invoquer et accueillir des déesses sombres

Avec l’arrivée de l’automne, les déesses des mort-e-s ou des enfers se font particulièrement pressantes. Leur insistance représente un défi à la face de notre queertiude. Perséphone et Hel se montrent presque moqueuses: Alors comme ça, tu veux éviter le binarisme? Non, parce que nous, en fait, on fonctionne avec les dualités.

Ok. Comment se confronter à leurs dualités alors? Lire la suite « Mabon, invoquer et accueillir des déesses sombres »