L’art des selfies

J’élabore des selfies. J’en ai rien à foutre de l’art. Tu me verras parce que tu ne peux m’échapper. Nous sommes fait.e.s de chair et de de reflets. Nous sommes les rayons qui percent l’arrogance des apparences. Nous sommes les éclairs qui viennent à bout des protections, des coffres bien scellés. La perception de nous se réfracte. Nous sommes les fractures. Nous sommes les rayons.
J’élabore des selfies.

wp-15811750485283237119559291219325.jpg

Le langage d’une malade chronique (3 de branches, 8 de vases, 4 de pentacles)

Quand le langage de la douleur chronique
Compose sans mots

Quand les perspectives
Rencontrent la dissociation
Rencontre des cuillères au rabais

Me tirer les cartes + me tirer le portrait
Tarot + selfies
Moyens d’expression

Qui peut déterminer
Ce qui rend correcte
La communication?

Ce qui rend valable
L’art?

Qui valide?
Qui est valide?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tarot + selfies
Tenter de projeter, de planifier
(3 de branches)
Vouloir échapper
A un corps
Qui s’effondre, qui s’étire
Aux tissus conjonctifs
Qui tiennent, soutiennent
Craquent, se déchirent Lire la suite « Le langage d’une malade chronique (3 de branches, 8 de vases, 4 de pentacles) »

As de cailloux. La peau fine

img_20190927_154616_0597084096669633368790.jpgJe n’ai pas la peau dure pour encaisser les coups.
No thick skin.
J’ai la peau fine qui laisse passer le vent. Elle s’arrache. Elle se fend. Elle brûle. Elle cède.
Paper-thin skin that tears open or bruises.
On dit qu’elle est la défense, l’interface entre le soi et le monde.
Elle est mon moi, mon monde, le monde.
Par endroits, elle est si sensible qu’une caresse l’agresse. Elle aime les caresses, ma peau. Elle ne les filtre pas. Elle amplifie.
Elle ne se fie pas aux on-dit. Elle expérimente. Elle invente langages, sensations, saturations, ruptures, textures, volumes, volutes, utopies, ses pires et ses brumes, et ses brûlures.
On dit qu’elle abrite. On dit qu’elle est cabane. On la voit en écailles.
Elle clame qu’elle est vulnérable et qu’il n’est nul besoin de carapaces pour se défendre. Elle fend. Elle fond. Elle laisse s’échapper. Elle offre. Diaphane, elle est carte au trésors.
Elle bleuit de plaisir.
Cette peau, c’est mon corps, c’est moi, c’est l’as de cailloux.

img_20190927_1532274128260896137595444.jpg

Incarner L’Oracle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mouvante, léchée par les flammes
Je suis la lune en exaltation
La lune en Bélier rencontre la mienne en Taureau
Je projette son feu
Je suis le dragon de la transformation
Dans l’attente du Scorpion
Qui m’immergera dans ses eaux sombres
Je flotte
Je me baigne aux côtés des savoirs occultes que je chéris
Je suis L’Oracle
Je l’incarne Lire la suite « Incarner L’Oracle »

Zine! Grossir le tarot #2

Si tu apprécies mes articles ici mais que le format blog entrave ta lecture, je te propose quelques compilations sous forme de fanzines

Les essais et poèmes de « Grossir le tarot #2 » viennent compléter la série « Grossir le tarot #1 »(clic clic pour consulter ou télécharger)

Lire la suite « Zine! Grossir le tarot #2 »

Activation mastocytaire

Crawling under my skin
Imbuing my senses with venon
Keeping me up at night
You demand attention
I can barely stand
You command fever
You sprout out of me
Forcing to look at you
I don’t know how to answer
So I scratch
img_20190810_191637_0715187456220853722676.jpg
Tu me démanges
Tu me ronges
Tu me démembres
Tu me refuses le droit d’être entière
Tant que je ne t’ai pas regardé.e t’échapper de moi
Mes ongles te réceptionnent
Tu te joues de mon hypermobilité
Tu rampes hors d’atteinte puis tu me perces ma peau Lire la suite « Activation mastocytaire »

Censure grossophobe sur Facebook pour changer

img_20190725_100427_0001548467929831169545.jpg

Bien sûr, j’ai fait des captures d’écran juste avant de cliquer sur « publier » car, bien sûr, je m’y attendais! Je ne vais pas auto-censurer mon contenu qui respecte pourtant des règles sexistes en prévision des mesures anti-gros-ses de facebook!

Tu peux d’ailleurs lire mon interview d’il y a quelques mois à ce sujet: « Le hashtag #grosse censuré sur instragram: la grossophobie à l’heure des réseaux sociaux« .

Mise à jour: fb a décrété pour la deuxième photo: « nudité et activité sexuelle ». Sexisme et puritanisme dans toute leur bêtise! Moi, j’appelle ça: artivisme, poésie, humour absurde, radicalité corporelle et même – une expression que je déteste – body positivity. J’ai demandé un examen.

img_20190725_100452_1678129162017652308332.jpg

img_20190725_100459_7897197102539954405913.jpg

img_20190725_100507_1927658672405522585282.jpg
Lire la suite « Censure grossophobe sur Facebook pour changer »

L’oracle d’Hécate

1.  Stabiliser
Et puis laisser filer les articulations.
S’ancrer
Et puis se tordre la cheville
Et s’étaler sur le sol.
Ramper et puis creuser à mains nues.
Les portes s’ouvriront si tu es prête
Le lourd portail grincera.
img_20190525_171856_3248102312907798598791.jpg
2. Le portail s’ouvrira
A condition que la vulnérabilité
Soit ta force la plus précieuse
A condition que tu acceptes
La transmission des clés en retour
img_20190525_172125_7925548397058676160387.jpg
3. Elle dit qu’il te faut faire l’expérience
de tes offrandes
avec ton corps
Salive, sueur, sang.
Tu as besoin de sentir le jus
Couler le long de ta langue
Fusionner avec les sécrétions.
Tu es ce monde toi aussi.
Tu as besoin d’apprendre
Par le biais de tes propres sens.
Voilà ce qu’elle déclare.
4. Ton cœur saigne
Voilà la preuve que tu es
De ce sol
Composée de mousse et de salissures
Comme les serpents et les vers.
Ta douleur ne va pas s’évaporer.
Tu peux lui servir des repas
Composés de grenades, de patience
De persévérance, de dévouement,
Dégoulinants de sucre.
En retour
Ton expérience fera office de repas
A moi, à elles, à nous
Au sol, à la mousse, à la boue
Aux insectes.
Tu ne t’en es pas sortie en vain.
img_20190525_173202_3448964635431814619650.jpg
5. Tu es grosse
Tu n’es pas une déesse de la fertilité

Lire la suite « L’oracle d’Hécate »