Magie britannique

— Dans le calme de mon esprit
Des apparitions

Lieux lourds de présences, légers de cette magie
J’arpente la ville, j’écoute ses secrets

J’arpente
Demain, on s’en souviendra, susurrent les oiseaux

Je suis venue d’ici
Ou d’ailleurs
Je ne sais plus très bien

Ce qui compte, c’est ma vie en cet instant
Donnée à cet endroit – pour quelques minutes


We had many stories to tell.
They are interwoven in such an intricate way, they don’t make sense to anybody
We celebrate them
They’re our beautiful, complicated stories.
We wouldn’t trade them for anything in the world

I’m sitting with you.
On the edge of the cliff
We breathe, we swallow the wind, heavy with salt
We get to start again
As I look into the depths of your eyes
I remember we’re allowed to start again
My belly aches
We crave for stability Lire la suite « Magie britannique »

Dernier quartier de lune

Troisième quartier.
Vision du dedans.
Entrailles éparpillés.
Disséquer les tourments.
🌗
Dernier quartier.
Offrir ses tripes aux trois voies.
Bientôt.
Débarrasser, offrir.
Qu’Elle s’en régale. Lire la suite « Dernier quartier de lune »

Hekate et lunaisons

Pour Hekate de la Nouvelle Lune🌙

L’œil aguerri du faucon
Toi qui assistes de très loin
Entourée des tiennes
Maîtresse des covens
Ou dans le silence des dunes
Marcheuse de la solitude

Hekate-Artemis
Tu assistes
Tu vises d’une main assurée
Ta lance ne manque pas une cible
Bouillante
Ton arc tendu condense les passions

Les routes n’ont aucun secret pour toi
Hekate des oracles
Reine des armes et de l’armoise
Gardienne des équilibres
Entre les mondes, les éléments, les créatures

Hekate, tu ajustes
Aux croisements
A l’orée
Dans les clairières
Gardienne du sacré
Divinité des déchets
Protectrice des enchanteresses
Justicière au jugement aimant
Même quand il est sans appel

Tu confies le croissant de la nouvelle lune

Lire la suite « Hekate et lunaisons »

Les multiples formes d’Hékate – Samhain

Retour sur les célébrations de Samhain.

Hekate Trimorphis, changeante, flexible, en perpétuelle évolution, en phase avec les cycles. Samhain est riche en émotions. Hekate est présente. Forte évidemment. Elle s’adapte à mon mode de communication (c’est de bon ton avec les configurations planétaires du moment).
Au retour de 4 heures de promenade dans la campagne, j’approche l’oracle de Le Page Novembre, les nombreux noms d’Hekate. Parmi cette sélection d’épithètes, lesquels pour ces instants privilégiés?

img_20191029_1830467993777587606639615.jpg
Elle est Hekate Enodia, celle des chemins, avec son bâton de pèlerin, croisée en rêve, marchant à mes côtés, devancée par des chiens. Elle est celle qui accompagne, celle qui met en mouvement. Elle aide à prendre conscience des dangers pour les déjouer. Elle envoie les visions qui donnent sens à mes parcours. Elle est ma boussole. Lire la suite « Les multiples formes d’Hékate – Samhain »

Hekate nourrice

img_20190926_1412044320470978631752341.jpgLes choses passent. On se décompose. On se renouvelle. Les saisons passent. Les vies passent.
Hekate Kourotrophos, la nourrice.
Tout se précipite. Tout paraît voué à ne pas revenir.
Il faut prendre soin. Il faut se laisser envahir par l’amour. Il faut cajoler l’espoir. Il faut soigner dans le désespoir. Il faut s’abriter sous sa cape. Il faut concevoir des alternatives. Il faut favoriser du lien. Il faut (se)trouver. Il faut se regrouper sous sa cape.
Les saisons ont été modifiées. Les choses passent. Se précipitent. Sont détruites avec une violence qui paraît inexorable.
Hekate Kourotrophos. Il faut prendre soin.

img_20190926_1410338708042613191861474.jpg

 

Le voyage de Perséphone 4

Tu es derrière moi. You have my back. Si tu n’étais pas derrière moi pour m’aider à accomplir l’ordre des choses, le rythme des saisons, je prendrais mes jambes à mon cou. Je compte sur toi tout comme j’ai besoin que tu m’extirpes à cette terre que je chéris le printemps venu pour me ramener à ma mère, à tout ce qui bourgeonne en surface.

Hekate, toi qui es derrière moi, tu m’entends clairement. Tu entends tout, du faible frémissement des premières feuilles qui tombent sur le sol au craquement du crocus qui brise son bulbe. Tu as distinctement entendu mon orgasme quand j’ai jeté mon dévolu sur le ténébreux Hades.

Hekate, je déteste quitter Déméter. Ses hurlements hantent notre trajet. Mon déchirement moins dramatiquement extériorisé n’est pas moins grand. Je crains de ne pas la retrouver. Sans toi, j’ignore tout de la route. Sans toi, je ne peux pas revenir. Je rêve souvent que je me perds dans les méandres de l’Enfer, incapable de remonter, errant dans les souterrains, comme l’a fait ma mère là-haut quand j’ai disparu. Nous sommes au croisement du jour et de la nuit. Ma respiration siffle. Lire la suite « Le voyage de Perséphone 4 »

Le voyage de Perséphone 2

– Hécate s’approche, venue de nulle part. Elle semble toujours venue de nulle part. Elle ressemble toujours davantage à une apparition qu’à une déesse matérialisée. Mais elle tend la main et je sais qu’elle est comme un roc. Un éclat lumineux fend la brume du matin entre elle et moi. L’incandescente Hécate pose ses mains sur mon bras. Je me sens enfin comprise. Mon errance n’est plus isolée. Hécate me regarde. Hécate me touche. Je respire enfin. Je respire, puis j’éclate. Je me fends en sanglot. Je me déverse en torrent de larmes. Hécate, Hécate, qu’est-il advenu de mon enfant ? Hécate, elle ne serait pas partie. Pourquoi Hécate ?

– A l’intérieur de moi, ça résonne. A l’intérieur de moi, ça s’agite. J’étais là où il me plaît de siéger, là où l’inconfort me réconforte. J’étais adossée à la pierre. J’étais posée dans la mousse. J’étais caressée par les vers. J’étais entre les mondes. J’étais la boue et la pierre humide. A l’intérieur de moi, ça a résonné, Déméter. Son cri, sur mes parois, a résonné. Il est venu se loger dans les fougères. Il est venu pétrifier les insectes. Il s’est réverbéré dans la pierre qui suinte. Son cri a pris possession de là où il me plaît de siéger à l’entrée des souterrains.
Je vois ton désespoir Déméter. Je vois qu’elle te manque. Je vois comme tu l’aimes. Je vois que tu as besoin des réponses. Je veux t’aider, Déméter, mais ne te leurre pas, les réponses ne seront peut-être pas celles que tu attends. J’ai reçu son cri, Déméter. Mais, ce cri, ma sœur, n’a pas sonné comme une sentence. Il n’était pas déchirant. Il était envoûtant. Je veux t’aider, Déméter. Nous irons chercher les réponses. Lire la suite « Le voyage de Perséphone 2 »

Suivre les torches: Qui est Hécate ?

Une série de vidéos qui commence par une compilation d’éléments sur cette déesse.

Voici la trame que j’ai suivie pour la vidéo. C’est un brouillon de notes en vrac. Il peut toutefois t’aider à t’y retrouver dans mon fouillis 😉

Intro

  • Mes sources: Sorita d’Este, Vivienne Moss, Bearing her torches
  • Hécate, Hekate.
  • Je ne suis pas une experte. Je vais être floue que ce soit volontairement (pour l’instant) ou parce que je ne maîtrise pas tous les termes. Tradition, modernité, reconstructitionnisme : autant de termes dans lesquels je ne me retrouve pas du tout.
  • Mon optique : spiritualité féministe et queer. Un positionnement critique ;
  • Je « travaille » avec Hekate. Mais l’heure n’est pas aux grands coming out.
  • Hekate est une déesse complète, elle a de multiples aspects. On travaille rarement avec tous à la fois. Mon recensement ici est biaisé par ma propre expérience. C’est possible que votre expérience aussi soit très différente.
  • Qu’on voit Hekate comme une divinité dans le sens poly ou monothéiste, comme une figure ou un archétype, etc, rien n’est immuable. Les choses ont beaucoup évolué. Hekate n’a cessé d’évoluer au cours de l’Antiquité et depuis lors. Tout cela fait partie d’Hécate telle qu’on l’appréhende aujourd’hui. Ma compilation va aussi bien présenter des aspects purement helléniques que d’autres plus récents. De même, je vais sans doute occulter certains aspects qui sont peu utilisés à l’heure actuelle ou d’autres qui, à mon sens, déforment, la déesse. Ce sont des partis-pris.
  • Hekate, triple déesse ? Selon moi, non. Mais comme ce concept est problématique pour beaucoup de raisons, je préfère y revenir dans une vidéo à part.

Hékate : histoire, attributs, pouvoirs, offrandes, dévotion.

Lire la suite « Suivre les torches: Qui est Hécate ? »

Les portails du tarot

Dans ma vidéo #LeTarotàMaSauce, j’ai tiré sur une ficelle pour répondre à la périlleuse question: comment est-ce que je pratique le tarot à des fins non-prédictives?
Je développe ici mon approche du tarot, une approche de sorcière. Je remercie Valiel du blog Sur le Seuil pour nos échanges. Et Hékate, Celle qui parcourt les mondes, la gardienne et la guide, la reine des sorcières, la lumineuse et l’infernale, la déesse des croisements, car elle m’aide à jeter des ponts au lieu de dresser des murs.

Est-ce que vraiment je ne lis pas l’avenir? Où est-ce plus simplement que le tarot est un outil qui n’est pas restrictif?

Tout d’abord, cette question serait anecdotique si on ne percevait pas généralement la cartomancie d’une manière réduite et limitante. Tout serait différent si on pouvait utiliser des mots comme « voyante » pour les personnes qui voient l’invisible, sentent le subtil, entendent des fréquences, touchent des réalités complexes, s’infiltrent dans les failles. Franchir les frontières sensorielles qu’on nous inculque largement, voilà le travail de lae voyant-e. Ce n’est pas vraiment élitiste.

Partant de ce point de vue, utiliser ce mot pour « voir l’avenir » amène à ne pas franchir les limites, comme celle d’une vision linéaire du temps. Quand je tire les cartes, je ne peux plus dissocier passé/présent/futur comme je le ferais en restant parfaitement rationnelle. Le tarot floute les lignes plus largement encore. Il assemble les dimensions. Il met en contact. Parfois, il abolit même les lignes de fracture auxquelles on s’accroche. En alternative à la linéarité, il propose la liminalité. C’est le seuil sur le bord duquel on se tient pour visiter l’invisible, l’inconnu, l’incertitude. C’est le portail qui ouvre vers plein de dimensions, peut-être un peu futuriste. Ce sont les dimensions en collision et les étincelles qui en surgissent. C’est la bordure sur laquelle se tiennent les sorcières funambules. Les haies et les fossés. La surface de l’eau. L’envol des oiseaux. Le code. Lire la suite « Les portails du tarot »

L’oracle d’Hécate

1.  Stabiliser
Et puis laisser filer les articulations.
S’ancrer
Et puis se tordre la cheville
Et s’étaler sur le sol.
Ramper et puis creuser à mains nues.
Les portes s’ouvriront si tu es prête
Le lourd portail grincera.
img_20190525_171856_3248102312907798598791.jpg
2. Le portail s’ouvrira
A condition que la vulnérabilité
Soit ta force la plus précieuse
A condition que tu acceptes
La transmission des clés en retour
img_20190525_172125_7925548397058676160387.jpg
3. Elle dit qu’il te faut faire l’expérience
de tes offrandes
avec ton corps
Salive, sueur, sang.
Tu as besoin de sentir le jus
Couler le long de ta langue
Fusionner avec les sécrétions.
Tu es ce monde toi aussi.
Tu as besoin d’apprendre
Par le biais de tes propres sens.
Voilà ce qu’elle déclare.
4. Ton cœur saigne
Voilà la preuve que tu es
De ce sol
Composée de mousse et de salissures
Comme les serpents et les vers.
Ta douleur ne va pas s’évaporer.
Tu peux lui servir des repas
Composés de grenades, de patience
De persévérance, de dévouement,
Dégoulinants de sucre.
En retour
Ton expérience fera office de repas
A moi, à elles, à nous
Au sol, à la mousse, à la boue
Aux insectes.
Tu ne t’en es pas sortie en vain.
img_20190525_173202_3448964635431814619650.jpg
5. Tu es grosse
Tu n’es pas une déesse de la fertilité

Lire la suite « L’oracle d’Hécate »