Bienheureuses sous La Lune

Enlacer langoureusement ce qui fait que nous sommes « nous »
Toucher le dégoûtant, le sublime, l’épatant
Étreindre l’inavoué
Ce qui était honteux,
Le couvrir d’amour
Le sentir tout entier
Ressentir le soulagement
Pressentir l’embarras
Craindre le retour de bâton
Tomber sous le charme
Frémir quand l’hésitation s’évapore
Ce corps qui rampe hors de l’eau
Tous ces corps, tous ces traumatismes
Toutes ces transformations, toutes ces histoires
Émotion
Oh, nous sommes entièr.e.s
Nous sommes entièr.e.s
S’enlacer tout.e(s) entièr.e(s)
Il en a fallu du temps
S’enlacer pour 10 générations
Et des centaines de relations

Embracing what makes us ‘us’
The wonderful, the terrible and the ugly
Hugging what we used to consider shameful
Feeling it all
Relief in reconciliation
Embarassement
Unease and fear of retaliation
Our body crawls out of the water
Many bodies, many traumas,
Many changes, many stories
We’re whole we’re whole
Damn scared but oh so whole
How come we hadn’t realised it before?

Le 7 de coupes. Sous ton grand chapeau

Tata yoyo, qu’est-ce qu’il y a sous ton grand chapeau
Dans ma tête y a des tas d’oiseaux

Que tu l’affiche
Ou que tu caches
Dans ta tête, ça décale, ça défie
Ça défile, ça s’entasse
Ça jacasse ça jacasse ça jacasse

Ça se déchire
Mais ça danse aussi
Farfelu.e fille du vent
Furies Furies Furies

Sous le chapeau,
Ça chamboule, ça perd la boule
C’est pas glamour, égarer son Nord
Mordre aux baves des Sirènes
Harponné.e par les Harpies et les pies et les pies

Lire la suite « Le 7 de coupes. Sous ton grand chapeau »

Ciel d’orage: La Tour

La Tour. Être mort.e de frousse. Terrifié.e. Fusionner avec la tempête. Pas d’autre option. Les vents nous emportent; on ne peut leur résister. Ces nuages noirs au-dessus de ma tête.
Se préparer à faire face à des circonstances affreuses (quoi que ça signifie). Trouver son centre de gravité. No escaping, gravity. Trouver les fondations qui resteront peut-être après la destruction, quand viendra l’heure de reconstruire.
Comment ne pas mentionner une autre interprétation pertinente de La Tour? Les structures de pouvoir doivent s’effondrer. Tandis que les systèmes d’oppression s’effondrent (racisme, patriarcat, capitalisme), assurons-nous de construire quelque chose de radicalement différent. Veillons-y à travers l’orage. Attaquons le système jusqu’à ses racines, ses fondations ne nous serviront pas. Si on veut d’un monde meilleur, la Tour nous électrise: il faut démolir celui-ci. Standing in the way of control!

L’article dans son contexte. Pendant une semaine l’été passé, j’ai incarné des cartes de tarot dans le cadre d’un challenge vestimentaire thématique sur instagram:

Rageuse, la Cavalière d’épées

 Je vous présente la Cavalière d’épées, chevaleresse de tous les combats, et pas forcément les plus utiles. Grande gueule du tarot tendance rageur.se. Impétueux.se, tempêtueux.se des mots…. Parfois ça fait péter tous les verrous, c’est salvateur. Genre lea Cavalièr.e dégage les non-dits et mâche le travail de la Tour.
Parfois ça donne: tellement dans sa tête qu’yel agit comme un écervelé.e. Réagir au quart de tour et puis prendre ses jambes à son coup. Ses paroles, des bombes aux conséquences dignes de la Tour ? Osef, yel a déjà dégagé.

L’article dans son contexte. Pendant une semaine l’été passé, j’ai incarné des cartes de tarot dans le cadre d’un challenge vestimentaire thématique sur instagram:

Le Roi de bâtons, figure visionnaire

La figure du Roi de bâtons est la plus visionnaire du tarot. A l’aise avec sa créativité, yel inspire les autres à embrasser la leur. Yel encourage les membres de sa communauté à s’exprimer artistiquement, à s’engager socialement, à transmettre leurs savoirs, à partager leurs passions. L’épanouissement et l’empouvoirment de son entourage guident sa démarche. Yel œuvre dans ce sens. Yel soutient les personnes dont yel apprécie le travail.

Au niveau intrapersonnel, le Roi de bâtons, c’est cette partie de nous qui nous tire de notre torpeur. Elle nous élève. Elle cherche à créer sans toutes les peurs, sans toutes les pressions sociales qu’on intègre sur ce qui fait art, œuvre, activisme, engagement, responsabilités. Le Roi de Bâtons symbolise cette part de chacun-e de nous qui croit en nous, en nos désirs, en notre mission. Yel fait taire notre autosaboteur.rice intérieur.e + syndrome de l’imposteur. Yel nous tire vers le haut, mais pas une hauteur détachée de tout. Yel nous intègre dans le collectif.

L’article dans son contexte. Pendant une semaine l’été passé, j’ai incarné des cartes de tarot dans le cadre d’un challenge vestimentaire thématique sur instagram:

Avec le 5 de coupes, le deuil de la chevaleresse de bâtons

Le deuil de cette chevaleresse enhardie
La poétesse guerrière
L’idéaliste téméraire
L’assoiffée d’absolu
La désirante sans complexe
La passionnée qui s’enflamme
Son corps qui exulte
Le deuil
S’accorder le droit de pleurer
Sans récriminations
Sans réprimandes
En limitant les regrets
La tristesse s’infiltre
Chaque cellule hurle
Le deuil de cette chevaleresse
Le réconfort d’une infusion d’aubépine
Se couper le doigt au bout de l’épine
Contempler le liquide qui s’écoule
Fusionner avec la tristesse
Dialoguer avec
Le fantôme de cette poétesse

Reine d’épées. Une survivante

La Reine d’épées

Une épée dans la tête
Une chouette sur l’épaule
Une auréole

Et

Est-ce un diadème ou mille dagues
Plantées tout autour de sa tête ?

Tiare ou poignards ?

C’est une survivante
Rien ne peut l’abattre
S’il faut être spectre, qu’elle en soit ainsi
Le sceptre planté dans le crâne

Je suis apparue dans la brume
aux aurores
parée d’or
Flanquée d’hiboux et de dagues
Couronné de dagues
Rayonnante

Les secrets, je les emportais dans la nuit, drapés d’or, arrangés dans les linges ordinaires

Le temps ne m’aura pas rendu l’innocence

Mes larmes ont encore le goût du sang
Autant que de la mer

Lire la suite « Reine d’épées. Une survivante »

Incarner L’Oracle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mouvante, léchée par les flammes
Je suis la lune en exaltation
La lune en Bélier rencontre la mienne en Taureau
Je projette son feu
Je suis le dragon de la transformation
Dans l’attente du Scorpion
Qui m’immergera dans ses eaux sombres
Je flotte
Je me baigne aux côtés des savoirs occultes que je chéris
Je suis L’Oracle
Je l’incarne Lire la suite « Incarner L’Oracle »