Roi de pentacles

Quand le roi de pentacles voudrait juste avoir une conversation sérieuse sur les thunes et la carrière.

J’ai tendance à m’éloigner des appels du pied que me fait le roi de pentacles. Je la dédramatise, je lui enlève une dose de responsabilité pour lui donner un côté hédoniste. Un côté moins sûre d’elle. Un côté moins entreprenant. Parce que franchement bon être entreprenante c’est pas trop mon truc. Ni construire des trucs super durables. Ni penser en termes de carrière. Alors quand le roi de pentacles pointe le bout de son nez dans des tirages persos, je choisis de nier les aspects les plus fondamentaux de sa personnalité. Lire la suite « Roi de pentacles »

Poème pour les fems – reine de bâtons

J’ai déjà écrit ailleurs que je trouve beaucoup de ma femitude dans la reine de bâtons. Je suppose que pour d’autres fems, ce serait plutôt la reine de coupes. L’identité fem est une identité queer et plus largement lesbienne, bie et trans dont il y a autant de définitions qu’il y a de fems. Parmi les aspects importants, une réappropriation et une mise en valeur d’aspects traditionnellement lus comme féminins (et donc dévalorisés puisque -oh surprise- on vit dans un monde patriarcal) qui deviennent vecteurs de puissance et d’autonomie quand ils sont réinventés et réagencés en n’étant plus conditionnés par le regard et le jugement masculins. Bref, j’ai écrit un slam sur et pour mes ami.e.s fems. Il est pétillant de reine de bâtons, je trouve. 

dsc_0757

Low fem, soft fem, biting fem
Montrer les crocs
Crever les pneus
Femitié – un sens de la communauté
Nœuds dans les cheveux
Velues
Des orteils aux perruques emmêlées
Les doigts rugueux
Le goût du laid
Le teint laiteux
Fem paresseuse, fem à la bouille creuse
Fem impassible, fem en colère
Hétéronorme barbouillée Lire la suite « Poème pour les fems – reine de bâtons »

La Mort et militantisme

La carte très redoutée de « La Mort » nous parle peut-être de finitude mais avant tout de renaissance. Elle fait référence à des cycles. Elle nous rappelle que les apparentes tables rases n’en sont pas tellement. En effet, elle parle de continuité et de survie. De la nécessité de se débarrasser de certaines couches pour mieux avancer, plus légèr-e. C’est donc naturel qu’elle me vienne beaucoup à l’esprit récemment quand on évoque certains aspects du militantisme.

dsc_6364

Je travaille pour une organisation féministe « institutionnelle », c’est-à-dire que depuis plus de 20 ans, ce sont des financements gouvernementaux qui assurent son fonctionnement. Ce parti de l’institutionnalisation a été pris par une large frange du mouvement féministe dans les années 80 et 90. Il visait à assurer son existence et à garantir sa légitimité afin d’ancrer dans les lois des acquis sociaux qu’il réclamait. On déclarait alors que tout ce qui n’était pas structurellement ancré et subventionné était fragile. Dans la foulée, le mouvement s’est fortement professionnalisé. La reconnaissance du travail fourni par le mouvement social en général a mobilisé le secteur dit « non-marchand » pendant des années en Belgique. Il s’agissait de le sortir en partie du bénévolat. Voilà, voix de professeure off.

Perso, j’ai toujours apprécié de participer à des initiatives « auto-gérées », « grassroots », « indépendantes ». J’ai tendance à voir les soutiens financiers politiques ou émanant de sponsors comme des poisons. Un pacte avec le diable. Lire la suite « La Mort et militantisme »

Enfant de pentacles et enfant de coupes

C’est l’heure de mettre tes pantoufles de paillettes. Et, sur la pointe des pieds, après avoir esquissé un pas de danse et esquivé le coin d’une table, tu pars dans la nuit.

Tu vas parler aux hiboux. Tu vas réveiller les grenouilles. Et t’asseoir aux côtés des renards.

Tu es la gamine sauvage. Qui refuse d’être disciplinée. Celle qui file à la tombée de la nuit, discrète et rapide comme une chauve-souris. Pour se faufiler dans l’entrebâillure des portes pourtant bien closes. Et accéder à d’autres mondes. Lire la suite « Enfant de pentacles et enfant de coupes »

Le 9 de coupes

Plusieurs fois ma carte du jour en juillet. Elle m’a inspirée.

L’impression de vivre un rêve. S’y plonger. En profiter. Le nourrir d’encore plus de rêves.
L’amour déborde de partout. Dégouline. En cascade. Comment autant de jets d’éjaculation. Orgasmes. Profiter des bienfaits de la nature. Les remèdes des plantes médicinales. Jouir. Ronronner de plaisir. Les plumes: laisser voyager les pensées. Pas d’animosité ni de conflits: la musaraigne, le poisson, l’oiseau. Nos amis. Se nourrir. Jouer. Jouir. Nager. S’amuser. Planer. Lire la suite « Le 9 de coupes »

La reine de feu 

Une carte qui représente bien une partie de mon identité fem est la reine de feu, en particulier dans The Mystical Cats Tarot.

Ces derniers jours, j’éprouve de la tristesse quand je m’habille parce que « je veux être une drag queen ». Et j’ai le sentiment de ne pas pouvoir accéder pleinement à une hyper féminité mise en scène et performée Lire la suite « La reine de feu « 

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑