Le Roi de bâtons, figure visionnaire

La figure du Roi de bâtons est la plus visionnaire du tarot. A l’aise avec sa créativité, yel inspire les autres à embrasser la leur. Yel encourage les membres de sa communauté à s’exprimer artistiquement, à s’engager socialement, à transmettre leurs savoirs, à partager leurs passions. L’épanouissement et l’empouvoirment de son entourage guident sa démarche. Yel œuvre dans ce sens. Yel soutient les personnes dont yel apprécie le travail.

Au niveau intrapersonnel, le Roi de bâtons, c’est cette partie de nous qui nous tire de notre torpeur. Elle nous élève. Elle cherche à créer sans toutes les peurs, sans toutes les pressions sociales qu’on intègre sur ce qui fait art, œuvre, activisme, engagement, responsabilités. Le Roi de Bâtons symbolise cette part de chacun-e de nous qui croit en nous, en nos désirs, en notre mission. Yel fait taire notre autosaboteur.rice intérieur.e + syndrome de l’imposteur. Yel nous tire vers le haut, mais pas une hauteur détachée de tout. Yel nous intègre dans le collectif.

L’article dans son contexte. Pendant une semaine l’été passé, j’ai incarné des cartes de tarot dans le cadre d’un challenge vestimentaire thématique sur instagram:

Lamentations – octobre 2020

Les yeux fermés.
Si la mort fait partie de la vie, pourquoi l’ignorer?
Invincible, tu balaies sa possibilité.
Poussières dans les yeux. Larme persistante.
Si la mort fait partie de la vie, pourquoi la propager en l’ignorant?
Belgique francophone. 26 octobre 2020. Région la plus touchée d’Europe.

Lire la suite « Lamentations – octobre 2020 »

Laisser sa chance au Roi d’épées

Ce.tte Roi d’épées en jette. Elle t’impressionne. Avec elle, ça foisonne de projets et d’idées. On passe de sa liste d’outils au service de la communauté à son carnet d’adresse de plusieurs milliers de lignes. Toi, tu te sens timide. Ou en tout cas dépassé.e. T’as des réserves. T’es pas forcément chaud.e pour des nouveaux projets, des amitiés ni toute cette profusion d’envies et de plans.

Tu peux pas juste rester terré.e dans ta tanière ? Au moins jusqu’à ce que covid se passe. T’en es au stade où tu présentes la solitude comme ton choix de vie. T’arrives sacrément bien à t’en convaincre en plus ! Au fond, est-ce que ce côté impressionnant n’est pas teinté d’excitation ?

C’est pas facile en plein re/dé/mi-confinement. Sauf que tu as face à toi LA personne qui ne manque jamais de ressources ! Pourquoi tu lui laisserais pas une chance ?

Le tarot en mots-clés: 5 de pentacles

galère financière, manque de ressources, pauvreté, être submergé-e par les difficultés matérielles, de santé,…

assistance, secours, ne pas avoir/ne pas oser se tourner vers un réseau de soutien, nécessité de chercher de l’aide pour s’en sortir, s’ouvrir à du soutien

manquer de quelque chose qui est nécessaire pour soi

passage à vide, dépression, épuisement professionnel

ne pas s’en sortir, vivre dans des conditions spéciales, lutter pour se maintenir, survie, isolement

Lire la suite « Le tarot en mots-clés: 5 de pentacles »

Le tarot en mots-clés: 4 de pentacles

s’accrocher à ses ressources, hyperprotection

accumulation, repli sur soi, retenue, rigidité

ne pas laisser de place, être tendu-e, se restreindre dans ses mouvements

faire sa priorité de la sécurité ou la stabilité (au détriment du reste : relations, créativité, etc)

radinerie, excès, méfiance, égoïsme, contrôler (ses ressources), limiter l’accès à un espace ou à des ressources

difficulté à partager, être obsédé-e par l’argent

devoir faire attention à l’argent, tenir les cordons de la bourse, gérer ses dépenses

Lire la suite « Le tarot en mots-clés: 4 de pentacles »

Suspension et 8 de pentacles. Perspective et connaissances

Perspective. Comment gagner en perspective quand tout va vite, quand tout doit aller vite? Ça se précipite. Comment prendre le recul? Quand l’urgence est bel et bien présente, comment agir tout en prenant le temps d’analyser?

C’est le 8 de pentacles, le travail accumulé, tissé, partagé sur la toile, construit collectivement, organisé minutieusement qui te tient par-dessus l’urgence et, simultanément, dans l’urgence.
Déjà décortiqué. La toile est solide. Fiable. Pas besoin de s’appuyer sur les savoirs imposés, les savoirs construits à tes dépends.

Las-se de la voltige forcée… Tu te tournes vers les connaissances. Celles des autres, les tiennes, celles auxquelles tu tiens, celles qui te tiennent dans le présent. Le 8 de pentacles, l’expertise acquise par l’expérience, l’application, la volonté.

Le vide de la Suspension sans vertige… Perspectives solides et nombreuses.
Suspension, transition. Construction, création.

Le tarot en mots-clés: 10 d’épées

toucher le fond (et sur le point de remonter), fin d’une période éprouvante psychologiquement, lumière au fond du tunnel par rapport à certains problèmes déprimants

se sentir super mal, souffrance psychologique intense

réagir excessivement à des problèmes, (se) créer des problèmes, faire du drama

ne pas parvenir à se relever, cogiter, psychoter, ne pas mettre fin à un cycle destructeur, auto-sabotage le pire est derrière soi même si on souffre encore, occasion de rebondir après beaucoup de souffrance, apercevoir des solutions pour faire face à ce qui a submergé

Le tarot en mots-clés: 9 d’épées

Angoisses, anxiété, être seul-e avec des angoisses qui tournent en boucle

cauchemars, insomnies

panique, crise mentale, stress post-traumatique, hypervigilance, anticiper le pire scénario, pensées pressantes et oppressantes, revivre un moment stressant

avoir besoin d’aide pour surmonter cette détresse

ruminer, porter le poids du monde, terreurs

stress intense, désespoir, être dépassé-e, , sensation d’agonie, dépression

se faire du souci ses proches

Lire la suite « Le tarot en mots-clés: 9 d’épées »

7 d’épées. Qui approprie et qui se réapproprie?

Le 7 d’épées nous demande:

Ah, un « vol »? Mais quel « vol »? Quels sont ceux qu’on condamne et ceux qu’on juge légitime?

Quelle affirmation de soi juge-t-on trop osée? Pourquoi quand certaines personnes s’affirment, on estime qu’elles piquent quelque chose au détriment d’autrui? Qui est condamné.e? Qui se sent menacé.e et qui est stigmatisé.e? Qui s’accroche à ses privilèges?

Qui se réapproprie des ressources ou de l’espace pour survivre? Qui s’approprie historiquement? Qui s’octroie quelque chose parce que, si yel ne le fait pas, ce seront toujours les mêmes qui possèdent, qui contrôlent, qui dominent, qui décident à leur place? Pourquoi la violence des opprimé-e-s est-elle pointée du doigt tandis qu’on fait fi de la violence constante des oppresseurs à laquelle elle ne fait que s’opposer?

Lire la suite « 7 d’épées. Qui approprie et qui se réapproprie? »

Sur les routes: Hekate Enodia, Artemis, Hermes

illustration: Hekate et moi, un portrait canalisé par Rose Butch

Ces routes n’appartiennent à personne
Pourtant, elles sont les vôtres
Parfois, elles se font nôtres
Au fil de nos errances ou de nos itinéraires
De nos méfaits, de nos retours, de nos arrivées
Des déplacements
Vous en faites des havres de paix
Ou des répits en dépit des dangers
Des lieux propices
Le temps de les traverser
Ou celui de s’y retirer
Des endroits privilégiés
Enodia

L’orage tonne
Il faudrait un abri
Il n’y en a pas
Il n’y a que vos présences
Que les offrandes déposées au dernier carrefour

Détrempée
Tu me donnes pour secours
Orientation et vitesse
Hermès

Nul lieu pour pisser
Tu me prêtes un fossé
Sources et souillures se mêlent
A tes côtés, Hékaté

L’orage gronde
Au loin dans la forêt
Artémis règne
Ses cris me guident

Lire la suite « Sur les routes: Hekate Enodia, Artemis, Hermes »