Tirage de la (roue de l’)année

Les grands tirages avec plein de positions prédéterminées, ça fonctionne pas trop pour mes tirages personnels. Seulement avec la lune sombre il y a deux semaines, un mois après avoir tiré une carte de tarot, quelques runes et cartes d’oracle pour m’accompagner en 2019, j’ai voulu profiter d’Imbolc, la célébration des petites pousses et des intentions à planter, pour tenter un tirage de l’année.

Je voulais aussi en profiter pour retravailler ma roue de l’année. Telle qu’on la connaît aujourd’hui, elle est une reconstruction néopaïenne occidentale. Je ne suis pas wiccane. Je la trouve utile (et nécessaire dans ma pratique) pour observer les cycles, suivre les saisons, sentir ses rythmes et résistance. Mais surtout, à adapter à notre sauce. Par exemple, mes « allergies » liées au syndrome d’Ehlers-Danlos battent leur plein entre juillet et octobre. La partie « lumineuse » de l’année, perso, je la vis très ermite. En ce qui concerne les associations avec les éléments aussi, tout est plus complexe dans nos pratiques que dans les théories de la roue de l’année. Même chose pour le timing des célébrations. J’espère donc tirer l’inspiration de mon tirage « de l’année » pour actualiser ma roue de l’année : éléments, plantes, couleurs, rituels, divinités et autres archétypes, etc.

Comment ça marche ? Lire la suite « Tirage de la (roue de l’)année »

Apprentie sorcière

Tu as peut-être remarqué que je me contente de reposter des publications d’instagram en ce moment. En réalité, je n’y partage pas exclusivement des réflexions relatives au tarot. Je suis du genre surpartageuse 2.0 😉 Peut-être que ça t’intéressera de parcourir mes récentes expérimentations de sorcière.

Tout d’abord:

Un encens de purification

Quand je crée mes propres encens et rituels, une partie du défi, c’est de réaliser quelque chose d’intuitif, qui me parle et qui me fait du bien tout en visant quelque chose d’efficace (ou déjà en ne brûlant pas des herbes dont la fumée est toxique par exemple). Du coup, j’imagine que certains de mes mélanges feraient frémir une sorcière aguerri.e. Mais je fais les choses pour moi. Ou pour d’autres mais en partant de mes associations et correspondances et de mon répertoire. Quand on me demande des conseils, je suis toujours mal à l’aise. En effet, je me contente de faire ce qui me parle. Je ne peux pas prétendre que ça marche et surtout pas pour tout le monde.
💖
De retour de mon séjour à la campagne, j’avais besoin de réinvestir les lieux et faire de la place à ce qui me plaît. J’ai fait un mélange benjoin, clou de girofle ainsi que thym et romarin de mon balcon. Je ne l’ai pas chargé ni rien. Et je l’ai brûlé en mettant de l’ordre (c’est-à-dire en m’effondrant en sanglot) autour de mon espace sacré. Quant à mon élixir conçu pour nettoyer l’autel…. Je n’ai rien fait dans les règles de l’art, mais j’y ai mis mes intentions et j’ai apporté quelque chose. « essence » de mauve + « élixir » de pierres (améthyste et serpentine) + rhum pour un semblant de conservation de ce nid à bactéries (et en tout cas pour avoir l’impression de nettoyer l’espace).

View this post on Instagram

Quand je crée mes propres encens et rituels, une partie du défi, c'est de faire quelque chose d'intuitif, qui me parle et qui me fait du bien tout en faisant quelque chose qui est efficace (ou déjà en ne brûlant pas des herbes dont la fumée est toxique par exemple). Du coup, j'imagine que certains de mes mélanges feraient frémir une sorcière aguerri.e. Mais je fais les choses pour moi. Ou pour d'autres mais en partant de mes associations et correspondances et de mon répertoire. Quand on me demande des conseils, je suis toujours mal à l'aise, genre je fais juste ce qui me parle, je ne peux pas prétendre que ça marche et surtout pas pour tout le monde. 💖 De retour de mon séjour à la campagne, j'avais besoin de réinvestir les lieux et faire de la place à ce qui me plaît. J'ai fait un mélange benjoin, clou de girofle et thym et romarin de mon balcon. Je ne l'ai pas chargé ni rien. Et je l'ai brûlé en mettant de l'ordre (c'est-à-dire en m'effondrant en sanglot) autour de mon espace sacré. Quant à mon élixir conçu pour nettoyer l'autel…. Je n'ai rien fait dans les règles de l'art, mais j'y ai mis mes intentions et j'ai apporté quelque chose. "essence de mauve" + elixir de pierres (améthyste et serpentine) + rhum pour un semblant de conservation de ce nid à bactéries (et en tout cas pour avoir l'impression de nettoyer l'espace). 💖 Voilà je suis juste une bricoleuse/bidouilleuse, comme ça vous savez et j'adore ça et ça me fait du bien. Tiens, on entre dans la saison de la vierge, mon ascendant hahaha.

A post shared by Cathou (@cathoutarot) on

Et puis,

Des sachets et fioles magiques réalisées à la pleine lune:

1/ Sexualité sacrée et hommage à Lilith

J’ai un mélange d’herbes que j’associe à la déesse Lilith et à la « sexualité sacrée ». J’ai écrit un petit poème en me baignant avec lui, tu as déjà pu le constater. Simple, je le répète en flottant dans le bain pour m’en imprégner.

J’ai décidé de le partager avec des amies à la fois sous forme de thé ou de mélange pour le bain et par le biais de petites fioles. A chacune d’en faire ce qu’elle souhaite: offrandes, temps privilégié avec soi-même, talisman, objet décoratif,…
🌟
Les herbes: hysope, jasmin, rose, fleurs d’oranger, gingembre et bleuet.
🌟
La carte de tarot: l’étoile du Guided Hand Tarot.
🌟
Les fioles: toutes les plantes, des pierres puis scellées à la cire avec des petites bougies d’anniversaire (le bon plan pour ne pas gaspiller) roses, rouges et violettes. Je leur ai attaché un fil rose avec du quartz rose, une breloque que j’associe à Lilith/au thème, des sequins et les lettres L-I-L-I-TH réparties sur chacune des fioles. 🌟
Chargement dans le cercle magique, à la lumière de la pleine lune, avec la carte de tarot. Et le tour est joué. Ce cadeau célèbre l’autonomie et la guérison de fems et de femmes que j’adore et à qui je remettrai les sachets avec le mélange et la fiole.
🌟
Voilà un chouette petit charme à créer et à personnaliser avec les herbes et associations qui te parlent 😊❤️
🌟🌟🌟

Le message:

Tu mérites de l’amour. Tu mérites du désir. Tu mérites du repos. Ton corps est important même avec les effets du trauma et de la douleur chronique. Ton corps a assez d’importance pour être aimé.

Ce n’est pas censé être facile. C’est pas un souci si c’est pas possible pour toi d’aimer ton corps ou si c’est pas un objectif. Il a quand même de l’importance. Il mérite quand même de l’amour.

Il arrive que la douleur agisse comme un signal: tu n’es plus en mode dissociation totale. Il arrive que cela se traduise par un corps insupportable. Ça veut aussi dire que ton corps est là. Tu en fais l’expérience. Tu te le réappropries. Ça fait mal. Ta douleur est vraie. Tes traumatismes sont vrais. Ils sont réels. Tu es arrivé.e jusqu’ici. Bravo !!!
🌟

View this post on Instagram

Si tu descends dans mes photos (ou que tu vas directement sur cathoutarot.blog), tu verras que j'ai un mélange d'herbes que j'associe à la déesse Lilith et à la "sexualité sacrée" et que j'ai écrit un petit poème en me baignant avec lui. J'ai décidé de le partager avec des amies à la fois sous forme de thé ou de mélange pour le bain et par le biais de petites fioles. A chacune d'en faire ce qu'elle souhaite: offrandes, temps privilégié avec soi-même, talisman, objet décoratif,… 🌟 Les herbes: hysope, jasmin, rose, fleurs d'oranger, gingembre et bleuet. 🌟 La carte de tarot: l'étoile du Guided Hand Tarot. 🌟 Les fioles: toutes les plantes, des pierres puis scellées à la cire avec des petites bougies d'anniversaire (le bon plan pour ne pas gaspiller) roses, rouges et violettes. Je leur ai attaché un fil rose avec du quartz rose, une breloque que j'associe à Lilith/au thème, des sequins et les lettres L-I-L-I-TH réparties sur chacune des fioles. 🌟 Chargement dans le cercle magique, à la lumière de la pleine lune, avec la carte de tarot. Et le tour est joué. Ce cadeau célèbre l'autonomie et la guérison de fems et de femmes que j'adore et à qui je remettrai les sachets avec le mélange et la fiole. 🌟 Voilà un chouette petit charme à créer et à personnaliser avec les herbes et associations qui te parlent 😊❤️ 🌟🌟🌟 Le message. Tu mérites de l’amour. Tu mérites du désir. Tu mérites du repos. Ton corps est important même avec les effets du trauma et de la douleur chronique. Ton corps a assez d’importance pour être aimé. Ce n’est pas censé être facile. C’est pas un souci si c’est pas possible pour toi d’aimer ton corps ou si c’est pas un objectif. Il a quand même de l’importance. Il mérite quand même de l’amour. Il arrive que la douleur agisse comme un signal: tu n’es plus en mode dissociation totale. Il arrive que cela se traduise par un corps insupportable. Ça veut aussi dire que ton corps est là. Tu en fais l’expérience. Tu te le réappropries. Ça fait mal. Ta douleur est vraie. Tes traumatismes sont vrais. Ils sont réels. Tu es arrivé.e jusqu’ici. Bravo !!! 🌟 #sorcières #sorcière #witchesofinstagram #witchyqueers

A post shared by Cathou (@cathoutarot) on

2/ Sachets rêves

Lire la suite « Apprentie sorcière »

L’étoile. Nos corps.

Pour moi. Pour vous.

Tu mérites de l’amour. Tu mérites du désir. Tu mérites du repos. Ton corps est important même avec les effets du trauma et de la douleur chronique. Ton corps a assez d’importance pour être aimé.

Ce n’est pas censé être facile. C’est pas un souci si c’est pas possible pour toi d’aimer ton corps ou si c’est pas un objectif. Il a quand même de l’importance. Il mérite quand même de l’amour. Lire la suite « L’étoile. Nos corps. »

Le corps des sorcières (pas la figure de la… j’en baye aux corneilles)

C’est un des villages les plus ruraux de la région. Les plus consanguins et bloqués dans des habitudes quoi. Dans le courant des années 90, un mouvement de jeunesse local a pris l’initiative de faire (re)vivre la tradition d’Halloween. On voyait alors la fête comme une curiosité américaine vaguement inspirée de traditions européennes. On disait, comme pour tout ce qui venait des Etats-Unis: c’est commercial. Le commerce ne s’embarrasse pas des traditions païennes dans les villages ruraux. Il s’ancre dans les faux semblants catholiques. On fait ça bien. Halloween, on se méfiait, c’est commercial. Lire la suite « Le corps des sorcières (pas la figure de la… j’en baye aux corneilles) »