Le Chariot. Next!

un dessin de RoseButch

Au son de ma propre chanson
Prendre la route

Il était temps de partir
Il fallait laisser ce qui ne me convenait plus
Ce qui ne me contenait plus
Ce dont je ne peux plus me contenter

Lire la suite « Le Chariot. Next! »

2. La Grande Prêtresse. Analyse

Pour célébrer cette nouvelle carte du tarot que nous co-créons avec mon épouse RoseButch!

Visualiser la Grande Prêtresse

Regarde-moi! Je suis ici depuis si longtemps que je me suis fondue dans les lieux. J’ai fusionné avec les éléments. Les araignées tissent leurs toiles autour de moi. Elles défient la gravité. Elles prennent le temps. Je me dois d’être précautionneuse pour respecter le fruit de leur labeur. Pour qu’elles se nourrissent. Pour que leurs voiles gardent les profondeurs de la caverne. 

La mousse s’attache à mes semelles. L’humidité ne m’affecte plus comme avant. Elle assure la fertilité de l’existence souterraine. L’obscurité ne m’effraie plus. Mes sens ont pris l’habitude de ne plus tout trier, tout savoir, tout comprendre. Je (res)sens. C’est déjà bien assez!

Pose-toi sur la roche sans troubler les stalactites ni te heurter aux stalagmites. Regarde-moi. 

Je suis là depuis si longtemps. Nous co-existons depuis si longtemps. Tu connais pourtant bien peu de moi. Tu me sens à peine respirer. Il t’est loisible de m’oublier. 

Regarde-moi de temps en temps. 

trempe tes doigts dans l’eau des profondeurs
dirige ton regard vers le croissant de lune
laisse l’ineffable t’hypnotiser
ta mémoire ancestrale te revenir
tes réflexes animaux te conduire
tes connexions se rétablir
l’Invisible t’emplir
l’intuition te nourrir

Tourne-toi de temps en temps vers tes instincts sachants
vers ton puits de connaissance que rien ne valide, rien n’invalide à part la certitude intuitive de ton corps, de tes sens et de ce qui passe leur filtre
ce qui frôle, qui s’appuie, qui coule
Reste là le temps de sentir la puissance
le temps de te sentir changé.e
chargé.e

Comprendre La Grande Prêtresse

Impassible? Passive? Insensible? Au contraire!

La Grande Prêtresse est assurément calme. Mais derrière sa mine imperturbable? Tout comme derrière le rideau tendu derrière elle: tumultueux!

Comme carte associée à la Lune, c’est inéluctable: la Prêtresse est une carte de changement! Nous observons tout un cycle de ce satellite en 29 jours. Les émotions fluctuent. La Lune, corps céleste humide, leur trouve du liant. Elle les mélange. Elle colle avec ses fluides les faces et les phases morcelées. 

Si la Grande Prêtresse paraît austère, c’est qu’il y a fort à faire. Si iel est inactif.ve, c’est qu’iel est connecté.e à des fréquences, des mondes, des profondeurs qui exigent un état de concentration absolue. Iel n’est pas en retrait de ce monde. Sa connaissance des fils qui relient les différents mondes lae rend très présent.e. Iel prend son temps parce qu’iel ne laisse pas l’urgence des humain.e.s et leurs pendules capitalistes dicter son rythme. On lae taxe d’indifférent.e. Iel vibre au rythme des secrets. 

Lire la suite « 2. La Grande Prêtresse. Analyse »

Sur les routes: Hekate Enodia, Artemis, Hermes

illustration: Hekate et moi, un portrait canalisé par Rose Butch

Ces routes n’appartiennent à personne
Pourtant, elles sont les vôtres
Parfois, elles se font nôtres
Au fil de nos errances ou de nos itinéraires
De nos méfaits, de nos retours, de nos arrivées
Des déplacements
Vous en faites des havres de paix
Ou des répits en dépit des dangers
Des lieux propices
Le temps de les traverser
Ou celui de s’y retirer
Des endroits privilégiés
Enodia

L’orage tonne
Il faudrait un abri
Il n’y en a pas
Il n’y a que vos présences
Que les offrandes déposées au dernier carrefour

Détrempée
Tu me donnes pour secours
Orientation et vitesse
Hermès

Nul lieu pour pisser
Tu me prêtes un fossé
Sources et souillures se mêlent
A tes côtés, Hékaté

L’orage gronde
Au loin dans la forêt
Artémis règne
Ses cris me guident

Lire la suite « Sur les routes: Hekate Enodia, Artemis, Hermes »

L’Etoile. Du croissant à la pleine lune

L’Etoile… Les étapes de la lune croissante sur sa robe dans le Thea’s Tarot. C’est comme quelque chose qui revient. Comme si on acceptait de revenir après la nuit noire (après La Tour aussi). C’est quand quelque chose palpite encore après tout ce chaos et qu’on en prend soin. Sans forcément savoir pourquoi. Sans nécessairement le conscientiser. ✨

Pleine lune. Il y avait un petit quelque chose qui revenait et on l’a accompagné. On l’a pris dans le creux de la main. On s’est mis en route. L’air de rien. Parce que ça vibrait. Parce que c’était touchant. Sans doute parce qu’on vibrait aussi sans en avoir encore conscience. Progressivement, on s’est senti une responsabilité pour ce petit bout d’étoile, cette pépite palpitante. Un attachement. Progressivement, on l’a porté plus près de notre cœur. Les flux de l’espoir se sont faits sentir aussi. Pas des flots, pas des torrents, ni rien de percutant. Un sens. Des ondes.

Maintenant la lune est pleine, on ne peut pas l’ignorer. Elle nous attire. Elle nous fait pousser vers elle. Plus près. Plus près. Lire la suite « L’Etoile. Du croissant à la pleine lune »

Interpréter le tarot. L’Empereur

Avec le tarot que créé mon amoureuse Rosebutch

Solide, elle semble être plantée là depuis toujours. Ses appuis sont endurants. Ses convictions génèrent des plans, des pamphlets, de la mobilisation. Le leadership, ça la connaît. Si elle a confiance en ce qu’elle veut mettre en place, il faut que ça suive. Il faut qu’on la suive. Maîtresse de la prise d’initiatives, elle organise. Elle classe. Elle structure. Pionnière, elle impulse. Elle fait des émules. Elle garde la main-mise. Sa rigueur donne des résultats. Elle s’engage. Elle défonce les symboles de l’autorité. Elle démolit l’arbitraire. Elle place ses pions. Elle rallie et elle dirige afin gagner du terrain. Cette maîtrise sur elle-même, sur le monde et sur son entourage passe crème avec un tel charisme ! Lire la suite « Interpréter le tarot. L’Empereur »

L’Impératrice

Avec le tarot que créé mon amoureuse Rose Butch avec ma participation🌿

Elle semble perpétuellement jaillir des flots tant elle les occupe. Elle est en phase avec son environnement. C’est avec ce qui l’entoure qu’elle purifie. Avec lui qu’elle discute. Avec lui qu’elle chante. Avec lui qu’elle crée. Elle est l’héritière des déesses des sources, des cours d’eau et des mers. Oshun, Sullis, Lakshmi, Belisama, Aphrodite,… toutes emplissent son corps de savoirs mystiques. Elle est l’héritière des sages et la porteuse des savoirs ancestraux. Elle agit avec le consentement des plantes. Elle avance en accord avec les rythmes de la terre. Elle les défend. Elle honore la mémoire de ceulles qui ont été déraciné-e-s et torturé-e-s. Elle est la magie qui coule dans les cascades de l’inconscient à travers les siècles et les océans. C’est le souffle de la résilience. C’est la célébration de la puissance du dedans, en toute chose, en tout être. Impériale, elle n’exerce pas du pouvoir sur son environnement sur les autres. Elle leur rend grâce. Elle partage. Elle crée. Elle est le rythme de la création.

Le Soleil du tarot de Rose Butch

☀️Revisiter le tarot avec les cartes créées par Rosebutch ☀️
🌿
Soleil. Ma joie est incommensurable en cet instant. Je ris aux éclats, comme si j’étais ivre d’optimisme. Je brandis ma confiance et je scintille de gaieté. Pas une ombre au tableau! On dirait une drag queen aussi farfelue que pétillante. C’est pas parce que je suis déjanté.e et léger.e que je suis niais.e. Le secret de ma légèreté alors ? Elle n’est pas conditionnée par le déni ou les faux-semblants. Je ne vis pas au pays des bisounours. J’en sais assez sur l’injonction à se fondre dans la masse, dans un conformisme aussi uniforme que le mur dans mon dos. Je connais la dépression en long et en large. Ma splendeur de drag queen n’a rien à voir avec le pays des bisounours, Elle est considérée, consciente et réelle. Réellement légère et bien au-delà des apparences.
🌞

img_20190109_1457387800750489888928128.jpg

Je peux profiter de cette lumineuse journée. Je peux faire abstraction des alertes météo le temps de profiter de ce soleil. 🌞
Méditation. La lumière me traverse. Le sommet de ma tête est un canal. Je me sens là, présent.e. Je me sens ailleurs, présent.e. Je me sais entouré.e. Si j’étire cette lumière, elle peut me protéger. Elle peut protéger des ami.e.s, des personnes qui le souhaitent, comme une bulle, comme un espace sacré qui accompagne. Puissance. 🌞
La justesse m’anime. Que j’agisse en accord avec mes convictions, que je définisse ma zone de sécurité, que je défende ma vision, que je choisisse la chanson la plus ringarde au karaoké, que j’exprime un ras-le-bol, quoi que je fasse, j’agis avec justesse. Il faut que ça sonne juste. Il faut que ça résonne. Lire la suite « Le Soleil du tarot de Rose Butch »

Divination sur entorse

Dans cette entorse dont l’hématome remonte irrésistiblement depuis samedi, je vois… Trois de vases, un moment de joie entre amies, baisser mes gardes, me croquer la cheville sur les pavés, hyperlaxité, une entorse supplémentaire, ça faisait longtemps. Crack crack. Croaw Croaw. J’évite beaucoup les sorties accompagnée. Depuis des mois. Sur mes gardes. J’ai besoin de toute mon attention pour bouger, pour maîtriser la proprioception, avoir une idée de mon corps dans l’espace. Le nez en l’air et les pieds accrochés.

La mort, le voyage. La tour, le chêne explosé. Tomber, subluxer, suffoquer. Ça doit arriver. Comment ne pas freiner la joie de passer du temps avec des gens à qui je tiens en anticipant les chutes, les crises de faux asthme, l’épuisement inattendu, les diarrhées?

Comment intégrer les leçons de la carte de la mort, passer à autre chose, revoir mon mode de fonctionnement, sans systématiquement m’écrouler? Lire la suite « Divination sur entorse »