As de bâtons – le tarot en mots-clés

s’aligner sur sa flamme intérieur

s’engager dans une voie qui nous correspond, qui résonne, qui nous passionne, qui nous épanouit

renouveau, nouveau projet, suivre instinctivement une vision, un appel, une inspiration

expansion (interne ou externe)

nouvelles trajectoires, une voie s’ouvre, nouveaux horizons en vue

envies, étincelle, inspiration, créativité, énergie contagieuse

initiative, impulsion, activation, enclenchement

vitalité, énergie pure, passion, désir, excitation

enthousiasme, motivation, action, volonté, objectifs

(s’)enflammer, s’emballer, s’embraser, être foufou, pétiller

optimisme, confiance, assurance, ambition

amusement, sens de l’aventure, organiser une fête, être boute-en-train pour un projet, lancer quelque chose d’osé, d’audacieux

regain d’énergie, coup de boost, sens renouvelé de qui on est, de ce qu’on veut faire

une rencontre qui réveille quelque chose qu’on a envie d’exprimer, d’expérimenter (au niveau créatif, sexuel, énergétique, etc)

point de départ créatif, projet artistique, première rencontre d’un collectif, nouvel engagement, nouvelle orientation militante

le côté soudain, rapide, impulsif, urgent de ces élans

le fait d’exprimer, de partager, de rayonner tout ce qui est évoqué précédemment
comment s’occuper de cette flamme, l’entretenir, la protéger, la nourrir

La suite des bâtons

Mise à jour des mots-clés que j’associe à cette série avant de poursuivre avec les cartes numérales.

Elément: Feu


En quelques mots:
Tout ce qui brille en chacun-e de nous, toutes les étincelles, les flammes
ce qui anime, ce qui fait vibrer, ce qui nous pousse et ce qui nous (at)tire


Concerne:
Feu intérieur, créativité, énergie, passion, inspiration, création, expansion, action
activation, vision, objectifs, obstination, endurance, force, dynamisme
motivation, rythme, vitesse
individualité, éclat, charisme, désir, envies, ardeur, rayonnement, flamboyance, expression
s’embraser, se consumer, transformation, destruction
art, travail avec les énergies (magie, soins,…)
activisme, communauté, réseaux
niveau d’énergie (cuillères), dosage d’énergie, confiance
amusement, sexualité, vitalité, curiosité, aventure, audace
gaité, optimisme, extraversion, pétillance, pétulance, exubérance
ferveur, dévotion, obsession
trajectoire/parcours, ambition, carrière, projets, burn-out, compétition, dispersion, activité

Le tarot en mots-clés: 10 de pentacles

communauté unie, stabilité, sécurité

(ré)union, réseau de soutien

savoirs, connaissances ancestrales, transmission

bien-être matériel, ressources, être à l’aise dans son quotidien, (in)sensibilité à magie du quotidien

accomplissement en termes de carrière, réussite des plans prévus de longue date

se sentir bien dans son corps, confort

être posé-e, portail, se tenir prêt-e pour de futures expériences, viser une stabilité similaire dans d’autres domaines de sa vie

préserver ce qui fonctionne, ne pas prendre de risque

ancêtres (spirituel-le-s, intellectuel-le-s, artistiques, génétiques, humain-e-s ou non,…), généalogies, lignées, constellations

se situer par rapport aux liens de transmission

toutes les ramifications ancestrales, héritage, traumatismes intergénérationnels, transmission matérielle, testaments, famille étouffante, hérédité, patrimoine, matrimoine

3 planètes, 3 de branches. Constellations Queer.

Les sphères s’emboîtent
D’hier et d’aujourd’hui
De terre et de labeur
D’air et de chantiers
De feu et de passions
D’eau et d’émotions
Les sphères s’emboîtent, éléments d’une même histoire

Les sphères s’articulent
Les récits diffèrent
Les testaments dérivent
Les conceptions divergent
Les liens se déchirent
D’ici et de là-bas
Les sphères désarticulent nos histoires trop répétées

Les sphères vibrent
Les mémoires résonnent
Les visions se réveillent
Nos corps se soulèvent
Nos outils frissonnent
Les astres s’appellent
Les sphères vivent, on s’aligne, on s’estime, on se soutient, on vit

Je sais où je désire aller

Pour me guider: ancêtres, esprits, adelphes

J’y vais!


Dans le voyage divinatoire dans les constellations queer pour l’expo virtuelle « retracer notre ciel » , ce tirage de tarot nous présente les 3 planètes principales: ancêtres, esprits, adelphes

Ce texte est extrait du point de rassemblement du voyage:

Le Feu Cosmique. Retracer nos Constellations Queer.

Qu’est-ce qui anime nos constellations queers? Qu’est-ce qui habite nos interstices? Qu’est-ce qui nous relie?
Traveller of vessels. Voyageuse de vaisseaux, voyageur de vases.

Yel s’exclame:

« Monte à mes côtés. En quête! En selle! Nos élans habillent les cieux que nous composons.
Nos pulsations habitent chaque particule de cet univers.
Nous sommes éparpillées mais reliées.
On se dissout. On s’immisce partout.
On recompose les constellations. »

Yel dit:

« Je parcours des siècles pour toi. Ça va sonner cliché mais écoute ça: c’est l’amour qui ne meut. L’amour nous met en mouvement. L’amour bouge nos constellations. Voyageurses de galaxies en reconfiguration. Mues par l’amour, nous nous retrouvons.

On refuse la solitude.
On refuse ce qui nous dissocie. On rejette ce qui nous isole. On déjoue ce qui brise notre fougue.
On se cherche.
Plus on se perd et plus on se cherche. Plus on se trouve et plus on cherche à s’étendre.
A toucher.
A s’aimer.
A visibiliser.
Connexions.

On crée du lien en arpentant nos galaxies.
En voyageant dans notre ciel méconnu mais profondément ressenti, on met au jour des bouts de nous. »

Voyageuses de vaisseaux. En visitant notre univers, on le crée, on donne vie, on fait sens, on défie.

On retrace notre ciel par nos voyages sans temps ni distances.

Voyageurses du cosmos
mues par l’amour queer.


canalisation avec le slow holler tarot. L’occasion de vous rappeler la publication d’un voyage divinatoire dans les constellations queer pour l’expo virtuelle « retracer notre ciel » de @atelier.corps.genre.arts

Ce texte est extrait du point de rassemblement du voyage:

Création. Retracer nos Constellations Queer.

Penchée sur le vase de divination, j’observe la magie. Des comètes surgies de nulle part se précipitent dans le liquide. Ces boules de feu illuminent brièvement l’obscurité de la caverne. Leurs traînées sont faites de paillettes. Si tôt atterries, les comètes fusionnent avec la matière. Dans mon récipient sacré, l’alchimie opère. Des sphères dorées se dessinent. Des spirales de leur traînées dansent.

Mais déjà, d’autres comètes. Déjà, plus de feu, plus de force, plus de créations.

Comme là-haut, de même ici-bas, dans les souterrains, dans les entrailles. Comme dans le ciel étoilé, comme dans l’univers, de même dans mon bol.

Je n’ai pas la compréhension de tous les mystères. Mais je suis sur le rebord de la bassine. Mes yeux plongent dans l’immensité. Je n’ai pas la compréhension, mais j’ai l’intuition. Je verse les précieux liquides. Les explosions dans les cieux viennent à moi. Ma grotte, la régénération. Je perpétue la régénération.

Au mur, sur les parois, les trainées des comètes laissent des œuvres. Des horloges aux mécanismes alambiquées. Les trajectoires des planètes. Diverses manières de calculer ou d’inventer le temps. Des manières de se raconter. C’est joli.

Sur mes doigts, les paillettes dorées que m’ont offertes les comètes. Les messagères. Je dessine des traînées sous mes yeux. Je les étire sur mes joues. En frôlant Vénus, les messagères ont reçu des ornements. La beauté dans les yeux, je salue l’étoile du soir. Conjonction. Cazimi. L’étoile du matin. L’étoile du soir. L’étoile du matin.

Lire la suite « Création. Retracer nos Constellations Queer. »

Se préparer au voyage divinatoire dans nos Constellations Queer: Méditation

Si tu souhaites méditer avant de regarder mes tirages de « Retracer notre ciel« , voici le sentier méditatif que j’ai emprunté avant mes propres sessions de lectures de cartes pour ce voyage. Je recommande d’y consacrer 10 à 20 minutes.

Adopte une position qui est confortable pour toi et dans laquelle tu ne risques pas de t’endormir. Assure-toi d’être dans une pièce où tu ne seras pas dérangé-e.

3 respirations profondes. Si c’est possible pour toi, ferme les yeux.

Tu es dans une grotte. La salle est ronde. Les parois sont humides. Tu leur fais face.

Avant de visiter, tu déposes tes soucis, ton quotidien, les pensées parasites dans des creux dans les parois. Nomme les différentes choses susceptibles d’encombrer ton esprit pour ce voyage avant de les confier à la grotte pour le temps de l’expérience. Il s’agit de se départir du profane pour entrer dans le sacré. Tes pensées et tes problèmes seront en sécurité dans la caverne le temps de l’exercice. Expire avec chaque élément dont tu te débarrasses momentanément.

Une fois que c’est fait, prends le temps d’observer ta respiration. Ne force pas. Laisse-la être confortable, naturelle. Tu es présent-e, dans cette grotte, serein-e, ouvert-e.

Si tu le souhaites, utilise tous tes sens pour apprivoiser ton environnement: touche les parois de la caverne, sens les odeurs, observe ce qui t’entoure.

Au milieu de la caverne, il y a un feu magique qui réchauffe sans brûler et qui éclaire sans menacer. Observe-le. Contourne-le.

De l’autre côté du feu, à l’opposé de l’endroit où tu as déposé le superflu, il y a un grand bol de divination sur un trépied. Tu t’en approches. Arrives-tu à te mettre à sa hauteur ? Que vois-tu ? Quelles sont les couleurs ? La substance ? Les apparitions ? Est-ce que des plantes, des animaux, des pierres sont évoquées ? Si tu ne parviens pas à t’en approcher, relève l’ambiance de la salle, vois si tu peux l’observer à distance.

Prends le temps. Quels messages reçois-tu et comment ? Quelles sont les analogies, les symboles, les correspondances ?

Il est possible que le feu ou le bol te demandent une offrande. L’as-tu à disposition ? Lui donnes-tu ?

Reçois-tu un objet de la part de la grotte ?

Il ne s’agit que d’une étape ici. Lorsque tu as obtenu quelques informations, remercie le bol divinatoire (ou le feu ou l’esprit de la caverne ou les apparitions que tu as vues).

Quelques mètres à gauche du trépied, tu aperçois une ouverture dans la pierre. Un escalier mène au dehors. Tu remontes. Même si tu quittes la lumière du feu de la grotte sombre, ton cheminement est éclairé par une lumière provenant de l’extérieur.

Au sommet des escaliers, tu marques un temps d’arrêt. Tu es dans la nature, dans les montages, dans un grand pré. Fait-il jour ou nuit ? Comment est la météo ? Observe particulièrement le ciel. Sa texture présente-t-elle des similitudes avec ce que tu as aperçu dans le bol ? Attarde-toi sur les éventuels nuages, étoiles ou vols d’oiseaux. Y a-t-il des statues, des fleurs, des sentiers, des animaux qui retiennent directement ton attention ? Est-ce qu’il y a des fruits que tu es invité-e à cueillir, des plantes à toucher, des plumes à recueillir ? Profite de cet espace. Emmène ce qui te semble utile pour le reste de ta route. Ou laisse des allié-e-s t’accompagner.

Tu te diriges maintenant à travers la prairie vers un lac. Comment te déplaces-tu ? Quel est ton état d’esprit ? Perçois-tu des changements autour de toi ?

Arrivé-e au lac, que remarques-tu dans ton environnement ? Tu te poses sur la berge. Dans quelle position ? As-tu des envies particulières ? Scrute le ciel. Si tu es inspiré-e, lis-le ? Scrute la surface de l’eau. Reflète-t-elle le ciel ? Observe encore les ressemblances. Si tu as apporté des choses, es-tu appelé-e à créer un mandala ou un petit autel ou encore à laisser des offrandes quelque part ?

Tu profites de cet instant. Tu en fais une expérience sensorielle et sensuelle qui te plaît, qui te fait du bien. Tous tes sens sont en éveil, même ceux que tu ignorais. Si tu en ressens l’envie, n’hésite pas à te baigner, à te masturber, à te rouler dans l’herbe. Tu t’ouvres à l’infini : les cieux, l’eau, la terre. Tu fais l’expérience de ce qui t’entoure. Quand tu as terminé, même s’il est difficile de partir, remercie à ta façon le lieu pour son accueil. Tu rebrousses chemin sans te retourner vers l’entrée de la grotte. Tu t’arrêtes sur le seuil, dos à la caverne. Tu respires profondément en appréciant la beauté de ce qui t’entoures. Tu es sur le seuil. Tu es dans cet espace liminal. Tu es à la croisée des mondes.

Tu reprends progressivement conscience de la pièce dans laquelle tu es, de ton corps, des bruits autour de toi. Tu reviens lentement à ton quotidien dans un état de proximité avec le sacré accru. Enregistre ou note les éléments de ton parcours que tu ne veux pas oublier. Bois ou mange un peu pour te remettre de ce voyage.

Et voilà, c’est le moment de regarder les vidéos.

Le tarot en mots-clés: 9 de pentacles

jardin secret, profiter, un chez-soi, zone de confort, espace à soi, vivre le moment, beauté

aboutissement de nombreux efforts et sacrifices personnels, certitude de s’être investi-e pour en arriver là, conscience du chemin parcouru, sentiment de légitimité

profiter des bonnes choses tant qu’elles sont là, trouver du plaisir dans ce qu’on a

se sentir en sécurité, une chambre à soi, autonomie, indépendance, souveraineté, force personnelle, ce qui a été nécessaire pour y parvenir, s’autoparenter

Se réapproprier son corps et ses routines comme étape dans un parcours douloureux (troubles alimentaires ou de l’image de soi, stress post-traumatique, violences, automutilation, etc)

alimentation intuitive, résilience, rétablissement

s’autoféliciter, être fièr-e de soi, confiance en soi, épanouissement amplement mérité, individualité, originalité, sérénité, se faire confiance, suivre son instinct

(s’auto)célébrer, se faire plaisir, opulence, volupté, floraison, luxuriance, créativité accrue, prendre soin de son corps, se chouchouter, masturbation

Lire la suite « Le tarot en mots-clés: 9 de pentacles »

Le 7 de coupes. Sous ton grand chapeau

Tata yoyo, qu’est-ce qu’il y a sous ton grand chapeau
Dans ma tête y a des tas d’oiseaux

Que tu l’affiche
Ou que tu caches
Dans ta tête, ça décale, ça défie
Ça défile, ça s’entasse
Ça jacasse ça jacasse ça jacasse

Ça se déchire
Mais ça danse aussi
Farfelu.e fille du vent
Furies Furies Furies

Sous le chapeau,
Ça chamboule, ça perd la boule
C’est pas glamour, égarer son Nord
Mordre aux baves des Sirènes
Harponné.e par les Harpies et les pies et les pies

Lire la suite « Le 7 de coupes. Sous ton grand chapeau »

Le tarot en mots-clés: 7 de pentacles

bilans, faire le tri, pause, ralentir

étape dans un lent en long processus, projet de long-terme dont la qualité et la maturité dépend de la durée

satisfaction d’avoir accompli quelque chose, avoir posé les bases, recevoir de la reconnaissance et des encouragements

continuité, réflexions, hésitations, décisions à prendre pour la suite d’un projet

répit, faire une pause le temps qu’un projet murisse avant de le poursuivre, patience, marquer un temps d’arrêt

récolter le fruit de son travail, stocker, évaluer sa progression

se reconnecter, reprendre un travail de longue haleine, peiner à s’y (re)mettre

planification, s’armer de patience, revoir le programme, rotation de projets, attitude réfléchie, efforts continus

précaution, soin, tisser, relier les points, mettre bout à bout

manquer de motivation, être dépité-e par la durée d’un projet, modifier la direction prévue

la guérison n’est pas un processus linéaire

maladies chroniques, travailler avec son corps (et pas contre)

Lire la suite « Le tarot en mots-clés: 7 de pentacles »