Chantiers. Retracer nos Constellations Queer.

Demain est un autre jour. Tu dis toujours ça et puis demain vient et tu agis juste pareil, comme si de rien n’était, comme si tu ne démolissais pas tout.

Avec ton fantasme de toute-puissance, tu me manipules à ta guise. Tu crois me perdre. Tu m’exploites comme si on pouvait me vider. Comme si je n’allais pas répondre.

Au point du jour, je dépose mon venin sur tes paupières. Je me défends puisque ma subsistance en dépend. Je me défends.

Demain est un autre jour, dis-tu ? Je réduirai tes jours en bouillie si tu continues à faire fi des miens.

Si demain est un autre jour… si, si, si vraiment… alors c’est dès à présent qu’il te faut changer.

Il faut changer. C’est un fameux chantier.

Tu ne peux plus piétiner les Esprits, humaine.

La ciguë comme avertissement. Prends garde à toi. Attelle-toi à l’ouvrage. Dès à présent.

Que pensez-vous de votre voyage dans les Constellations Queer?

Vous venez de lire le message de Chantiers, des anneaux de la Planète des Esprits.

Epines d’aubépine trompeuses

Tricky shadows
Deceptive thorns
Do you protect or do you bite?

Réponses partielles
Attaques sournoises
Est-ce que tu te caches ou est-ce que tu fais face ?
Dans la mélasse naissent les êtres hybrides

Under thunderlight, the truth appears too crude to be right

Let me tell you the secrets and the lies
Laisse-moi t’initier aux arnaques et aux arcanes

On se décolore, on change de décor, on mord la poussière
Puis on décolle sans un regard en arrière

On the other side, there is another you
Take the trip take the trip, will you?

Le tour du tarot en mots-clés: L’Hiérophante

5. L’Hiérophante

wp-15873710011342075840386373651382.jpgmentor, leader spirituel, sagesse

école de pensée, transmission, héritage intellectuel

institution (enseignement, religion, formation), universités, écoles

instruire, encadrer, carcan, idéologie, histoire

celui-celle qui passe les clés, gardien-ne, enseignant-e, ancêtres (au sens large, pas strictement génétique),guide spirituel, passer le flambeau

émanciper, développer un esprit critique, outiller, « un héritage sans testament »

figure d’autorité intellectuelle ou spirituelle

partager des connaissances, savoirs communautaires, pédagogie active, pédagogie des opprimé-e-s

traumatismes intergénérationnels, collectivité, lignées

initiation, recevoir une éducation, rite (de passage), mouvements de jeunesse

formatage, conformisme, obéissance, désobéissance civile

reconnaissance par une hiérarchie Lire la suite « Le tour du tarot en mots-clés: L’Hiérophante »

Le tour du tarot en mots-clés: L’Impératrice-teur

3. L’Impératrice

comme il est difficile de dégenrer certaines cartes en restant lisible, je tiens à rappeler que je n’associe pas L’Impératrice à la Fâme, les femmes, le féminin sacré, la féminité ou autre connotation genrée

 

créativité, célébration de la vie, relations et connexions

réciprocité, amour, douceur, harmonie, épanouissement

luxuriance, profusion, générosité, passion, laisser libre court aux émotions, voluptueux-se

désir, sensualité, tactile, plaisirs, connexion aux sens, à son environnement

être en phase avec ce qui entoure, sensations, faire l’expérience du monde à travers tous ses sens

enchantement, beauté, flamboyance, luminosité, resplendissant-e, florissant-e, flow, flux de pensées, courant de l’eau, flots, source, hydrater, force vitale, puissance (empowerment)

cycles vie-mort, cycles des saisons, renouveau, fertilité, bourgeons, terre, sol, jardiner, (dé)croissance

se réapproprier (reclaim)

amour-propre, le corps, l’incarnation, être en accord avec son corps, orner son corps, célébrer son corps, autonomie corporelle, expression corporelle, stabilité physique, se nourrir (dans les différentes acceptions du verbe)

embellir, décorer, exalter, donner vie, se saper, se faire plaiz, dolce vita, se kiffer

être à l’écoute de soi, de son entourage, du monde Lire la suite « Le tour du tarot en mots-clés: L’Impératrice-teur »

Le tour du tarot en mots-clés: Lae Prêtre-sse

2. Lae Grand-e Prêtre-sse (la papesse)

Intuition, rêves
mystères, savoirs occultes, mysticisme, l’obscur
silence, le pouvoir de l’inaction, régénération, retraite (se retirer des activités extérieures), eaux dormantes passivité, stagner
sagesse, méditationwp-15869569060151419121643382153620.jpg
portail, accès, porte, liminalité, entre-deux, surface, frontière, éclipses, voile entre les mondes, au seuil de la connaissance, d’un lieu sacré
recevoir les messages, à la croisée des mondes, sensibilité à l’invisible, espace liminal, visions, voyance, force de la psyché, divination, flashs
l’inconscient, les profondeurs, les ombres, l’au-delà, l’autre-monde, le monde d’en-bas, mémoire intergénérationnelle
médiation, nécessaire séparation entre les profondeurs et le quotidien

Lire la suite « Le tour du tarot en mots-clés: Lae Prêtre-sse »

Le voyage de Perséphone 4

Tu es derrière moi. You have my back. Si tu n’étais pas derrière moi pour m’aider à accomplir l’ordre des choses, le rythme des saisons, je prendrais mes jambes à mon cou. Je compte sur toi tout comme j’ai besoin que tu m’extirpes à cette terre que je chéris le printemps venu pour me ramener à ma mère, à tout ce qui bourgeonne en surface.

Hekate, toi qui es derrière moi, tu m’entends clairement. Tu entends tout, du faible frémissement des premières feuilles qui tombent sur le sol au craquement du crocus qui brise son bulbe. Tu as distinctement entendu mon orgasme quand j’ai jeté mon dévolu sur le ténébreux Hades.

Hekate, je déteste quitter Déméter. Ses hurlements hantent notre trajet. Mon déchirement moins dramatiquement extériorisé n’est pas moins grand. Je crains de ne pas la retrouver. Sans toi, j’ignore tout de la route. Sans toi, je ne peux pas revenir. Je rêve souvent que je me perds dans les méandres de l’Enfer, incapable de remonter, errant dans les souterrains, comme l’a fait ma mère là-haut quand j’ai disparu. Nous sommes au croisement du jour et de la nuit. Ma respiration siffle. Lire la suite « Le voyage de Perséphone 4 »

Le voyage de Perséphone 3

Il était derrière moi. Un an, une seconde ? Il est si calme, comment pourrais-je le savoir ? Mon cœur bat la chamade. Est-ce d’avoir sursauté ? Mes joues sont chaudes. Mon ventre vibre, habité par un essaim d’abeilles. Il est beau. Ou peut-être affreusement charismatique. Les battements d’ailes des abeilles s’agitent. L’essaim trépide de ma gorge à ma vulve à ma gorge à ma vulve. Toujours plus vite.

Je veux parler. Ma bouche est sèche. Il s’approche de moi. Je frémis. Il approche sa bouche de mon oreille : Lire la suite « Le voyage de Perséphone 3 »

Le voyage de Perséphone 2

– Hécate s’approche, venue de nulle part. Elle semble toujours venue de nulle part. Elle ressemble toujours davantage à une apparition qu’à une déesse matérialisée. Mais elle tend la main et je sais qu’elle est comme un roc. Un éclat lumineux fend la brume du matin entre elle et moi. L’incandescente Hécate pose ses mains sur mon bras. Je me sens enfin comprise. Mon errance n’est plus isolée. Hécate me regarde. Hécate me touche. Je respire enfin. Je respire, puis j’éclate. Je me fends en sanglot. Je me déverse en torrent de larmes. Hécate, Hécate, qu’est-il advenu de mon enfant ? Hécate, elle ne serait pas partie. Pourquoi Hécate ?

– A l’intérieur de moi, ça résonne. A l’intérieur de moi, ça s’agite. J’étais là où il me plaît de siéger, là où l’inconfort me réconforte. J’étais adossée à la pierre. J’étais posée dans la mousse. J’étais caressée par les vers. J’étais entre les mondes. J’étais la boue et la pierre humide. A l’intérieur de moi, ça a résonné, Déméter. Son cri, sur mes parois, a résonné. Il est venu se loger dans les fougères. Il est venu pétrifier les insectes. Il s’est réverbéré dans la pierre qui suinte. Son cri a pris possession de là où il me plaît de siéger à l’entrée des souterrains.
Je vois ton désespoir Déméter. Je vois qu’elle te manque. Je vois comme tu l’aimes. Je vois que tu as besoin des réponses. Je veux t’aider, Déméter, mais ne te leurre pas, les réponses ne seront peut-être pas celles que tu attends. J’ai reçu son cri, Déméter. Mais, ce cri, ma sœur, n’a pas sonné comme une sentence. Il n’était pas déchirant. Il était envoûtant. Je veux t’aider, Déméter. Nous irons chercher les réponses. Lire la suite « Le voyage de Perséphone 2 »