Le 7 de coupes. Mais quelles coupes? Une session de dégustation personnelle.

Est-ce que tu t’éparpilles au lieu de te concentrer sur l’essentiel ? Est-ce que tu rêves, tu désires, tu souhaites, bref tu fantasmes au lieu d’agir concrètement ? Tarot, astro, mythologie, écriture, tirer les cartes pour d’autres, herboristerie. Quand être touche-à-touche revient-il à être superficiel-le ? Quand l’excitation pour dix mille petites choses te détourne-t-elle de ce qui a vraiment besoin de ton attention ? Quand cette foule d’intérêt se met-elle en travers d’une expérience profonde de ce qui te passionne ? Lire la suite « Le 7 de coupes. Mais quelles coupes? Une session de dégustation personnelle. »

L’Ermite. Somnolence

L’Ermite. Tu n’es pas perdu.e tant que tu sais qu’au fond de l’hiver, tout incube. Tu n’es pas perdu.e tant que tu conçois la régénération comme un oubli des règles, des itinéraires et du contrôle. Ton errance, c’est un trajet aussi.

Dans tes rêves, tu flottes à quelques centimètres du sol. Les hiboux aussi, sans battre des ailes. Sans même en prendre conscience, tu parcours des distances considérables en défiant la gravité. Parfois, les distances parcourues en rêve valent plus que celles qui provoquent des ampoules aux pieds.

Parfois, la somnolence éveille des parties de nous et de l’univers qui ne pouvaient être laissées à l’abandon plus longtemps.
Souvent, ces processus se heurtent à une incompréhension généralisée. Sauras-tu te fier à ta boussole interne ou préfères-tu t’en tenir aux règles et aux qu’en dira-t-on ?

Tirage collectif. L’engrenage.

Je souhaite que jamais tu ne sois acculé.e au point d’estimer que ton ultime recours est de harceler pour survivre. Je souhaite que jamais tu ne sois exténué.e au point de ne plus être capable d’arrêter l’engrenage, au point de devenir l’engrenage qui emporte tout dans son mouvement implacable. Jamais. Je souhaite que la compétition qui te détruit ne devienne jamais le seul outil dont tu envisages de te saisir. Je souhaite que, surmené.e et maltraité.e, tu conçoives encore d’autres options. Je souhaite que ton capital -social, culturel et financier- ne repose pas sur l’exploitation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne te souhaite pas de finir par t’effondrer quand même. Mais je sais qu’à ce moment tu récolteras encore les lauriers comme ceulle qui a tout donné jusqu’au burn-out. D’autres (ceulles que tu auras poussé à bout) ne dorment plus, d’autres sont physiquement et/ou mentalement brisés, d’autres ont une réserve de pilules car yels n’envisagent plus que la mort. Lire la suite « Tirage collectif. L’engrenage. »

8 de tomes. L’artisane

Je pense que les mains de ma butch personnifient le 8 de pentacles. Elle est artiste. Elle est artisane. Elle cuisine avec inventivité. Elle bricole. Dès qu’elle a une idée, elle lui donne vie. Elle a la technique d’une professionnelle de la restauration de mobilier d’art d’un côté. Et de l’autre, la punkitude assumée de la meuf très autodidacte et rétive à l’autorité quand elle tente des trucs neufs. Elle est minutieuse. Elle aime apprendre, mais jamais de façon conventionnelle. Quand elle maîtrise un domaine, elle excelle et puis elle continue d’aller vers d’autres choses. Elle apporte l’énergie des bâtons dans le 8 de pentacles. Lire la suite « 8 de tomes. L’artisane »

10 de fioles. La meute.

J’ai rêvé de Saoween. Nuit après nuit, j’ai rêvé d’un chat gris à mes côtés. Sage compagnon. Elle ressemblait à Lulu, mort depuis 3 ans, un chat de la campagne à la croisée des mondes. Hedgewitch. Le chat qui a veillé Roucky avec moi jusqu’aux derniers instants. Mais une autre Lulu venait de mourir, après un an de complications du diabète. On se raisonnait.
Jusqu’au jour où Ingrid a posté la photo de chatons à donner bientôt. Elle nous narguait sur les photos avec ses énormes yeux interrogateurs. C’était le signe que je ne rêvais pas en vain. D’ailleurs je n’ai plus rêvé de chat gris anonyme depuis un an et demi qu’elle est avec nous. Lire la suite « 10 de fioles. La meute. »

5 de pentacles. Début mars. Se regarder d’ailleurs.

💜On poursuit la série tarot du quotidien💜
5 de pentacles. Pas de chauffage jusqu’à nouvel ordre. Tout est à remplacer. Nouvel ordre, c’est sans doute pas avant l’hiver prochain. Si on nous vire pas avant. L’épée de Damoclès suspendue au-dessus de nos têtes depuis juin dernier ne tient plus qu’à un fil. J’arrive même plus à angoisser. L’électricité qui nous a lâchées aussi, ça a sonné le glas de nos espoirs. Lire la suite « 5 de pentacles. Début mars. Se regarder d’ailleurs. »

Hiérophante. Tu vas peut-être pas changer le monde, mais t’as changé ma vie

J’avais une vingtaine d’années. J’étais mal dans ma peau, mal dans la transition vers l’âge adulte, mal dans mon genre, mal dans ma graisse, mal avec ma santé mentale et les figures tyranniques qui hantaient mon imaginaire, mal avec les effets secondaires des anti-dépresseurs et neuroleptiques (le cercle vicieux des adolescentes qui ont une estime d’elles-mêmes ravagée et se voient prescrire des médocs, peut-être nécessaire, mais qui ne manqueront pas de bousculer encore l’image de soi par ajout de quinze kilos à chaque changement de traitement), mal avec ma trichotillomanie et mal avec le crâne imberbe qu’elle dessinait. J’ai eu une révélation un jour. Elle continue d’affecter ma vie. Elle agit comme Lae Hiérophant-e. Je vous raconte… Lire la suite « Hiérophante. Tu vas peut-être pas changer le monde, mais t’as changé ma vie »

Revisiter l’Arcane Majeur. Le Chariot.

Je suis déterminée. Je note deux hashtags: #persévérance et #obstination. Je vais retrousser mes manches. Je vais prendre la licorne piñata par la corne. Je me veux jusqu’au-boutiste. Je (me) prouverai que je peux y arriver.
Ça grouille d’idées dans ma tête. Ça s’active plus vite qu’un article qui fait le buzz. Ça s’agite… ça tempête dans mon cerveau. J’ai des flashs de génie. Je vais alimenter un moodboard inspiré! Cette profusion me file le tournis.

Pause. Je me pose. Des routes. J’ai envie de routes. De part et d’autres du chemin, ça s’entasse: des contre-indications, des amoncellements de plans conçus par d’autres, du sur-mesure qui ne va à personne, des monticules de batteries usées et jetées sans considération, des néons clignotant avec aplomb, des caméras de surveillance guettant mes faux pas, à l’affût de mes hésitations. C’est sans compter les obstacles invisibles par dessus. On m’attend au tournant. Je ne sais pas qui, je ne sais pas quoi. Je sais que j’ai plus envie d’avoir peur. Me faire des films d’échappatoires tous plus glorieux les uns que les autres, j’ai passé ce stade. J’en ai assez d’être une douce rêveuse. Je ne renie pas l’idéaliste, mais je serai avant tout pragmatique. Obstinée oui, parce que je m’en donnerai les moyens. Lire la suite « Revisiter l’Arcane Majeur. Le Chariot. »

La fondatrice (empereur)

Concentration, organisation, solidité, pérennité, vision, imbrications. Franche et décidée. Intègre. Convaincue, combattante. Avant-gardiste. Elle gère grave. Elle génère. Codes, idées, plans, règles, systèmes de rangement. Elle trie. Elle transmet. Elle adapte. Elle s’adapte oui mais elle garde le cap. La fondatrice. L’empereur.