L’Inconnu en friche et le syndrome d’Ehlers-Danlos

Un aspect difficilement quantifiable du syndrome d’Ehlers-Danlos (dont le symbole est, comme pour d’autres maladies, traits ou spectres « rares », Le Zèbre), c’est la mémoire et la concentration. Bon, tout est difficilement quantifiable de toute façon vu que les symptômes et la douleur varient énormément d’une journée et d’une heure à l’autre. Mais la mémoire, c’est autre chose. Vous allez directement pouvoir tester mes capacités de concentration avec mon style rédactionnel hihi 😉

img_20190114_1024424867534133691555969.jpg

Je suis bordélique et un peu crado sur les bords. Le diagnostic éclaire en partie ces traits présents depuis toujours (pas facile de ne pas tout analyser à travers le prisme du SED par contre). A cause de l’hyperlaxité de mes mains et doigts, je ne peux maintenir une écriture bien ronde, propre et nette plus de quelques lignes. La douleur s’est ajoutée à la difficulté avec le temps.

Lire la suite « L’Inconnu en friche et le syndrome d’Ehlers-Danlos »

Buffle et biche: transformation

J’ai rêvé de la mort cette nuit. Un peu à la façon de la carte du tarot de la mort. A la fin d’un spectacle, les personnes rassemblées sur les lieux ne pouvaient plus s’échapper. Des fleurs géantes jaillissaient près d’elles et les enjoignaient de s’asseoir dans leur corolle. Les gens étaient engloutis. Une fleur encore plus majestueuse éclosait alors. Seul.e.s certain.e.s avaient la capacité de refuser le deal. Yels s’installaient dans la fleur blanche pour revenir avec elle. Les autres mouraient.
Entre les actes.
La persévérance est bien frêle parfois. Au lieu de nous faire avancer. Elle nous prend au piège de nos habitudes. Elle nous condamne à une vision prémâchée qui ne tolère aucune évolution. Elle nous fragilise. On s’encroûte. Nos vies se fissurent de partout tandis qu’on s’accroche à des objectifs. Lire la suite « Buffle et biche: transformation »

Ver de terre

Tu as l’impression de te cacher sous la surface ? Comme si tu te mettais la tête dans la boue pour pratiquer la politique de l’autruche.

En réalité, tu accomplis un travail essentiel. Grâce à lui le sol respire. La transformation peut se produire à travers la putréfaction et la croissance. Prends conscience de ce travail de l’ombre et de son impact sur ton environnement. Les petites choses que tu accomplis quotidiennement mérite de l’exposition et de l’attention. Il n’y en a pas que pour les grandes révélations et les théories alambiquées.