Oracle des Erinyes

Je veux que tu te casses, je veux que tu dégages.

Je veux que tu flippes pour ta life dès que tu mets les pieds ici.

Je veux que tu te sentes menacé.

img_20190518_133408_8732908881487871605138.jpgJe veux que jamais, plus jamais, tu ne te sentes légitime à faire part de ton avis de merde à une meuf, une gouine, un pédé, une personne trans. Je veux que tu ravales ton avis de merde et que tu t’étouffes avec.

Je veux que ta légitimité sans faille te râpe la langue, qu’elle te tranche la glotte, qu’elle se désintègre le long de son œsophage et que ses milliers d’épines te percent l’estomac. Je veux que la nausée te poursuive aussi longtemps qu’il le faudra.

img_20190518_133408_8676873178869858066860.jpg

Je veux m’engouffrer dans le vide de ton esprit et te tourmenter. Te tourmenter à jamais. Je veux que les Erinyes et toutes leurs descendantes te poursuivent tant que nous n’aurons pas obtenu gain de cause. Je veux que tu paies, je veux que tu trimes. Tu vas morfler. Je veux que tu te noies dans la sueur de tes cauchemars. Je veux que les sirènes des revanchardes étouffent tes cris. Je veux que la solitude étreigne chacun de tes membres. Je veux que l’isolement se resserre, qu’il fasse garrot, que t’en pète. Je veux que tu saches. Je veux que tu paies. Lire la suite « Oracle des Erinyes »

Tirage collectif. L’engrenage.

Je souhaite que jamais tu ne sois acculé.e au point d’estimer que ton ultime recours est de harceler pour survivre. Je souhaite que jamais tu ne sois exténué.e au point de ne plus être capable d’arrêter l’engrenage, au point de devenir l’engrenage qui emporte tout dans son mouvement implacable. Jamais. Je souhaite que la compétition qui te détruit ne devienne jamais le seul outil dont tu envisages de te saisir. Je souhaite que, surmené.e et maltraité.e, tu conçoives encore d’autres options. Je souhaite que ton capital -social, culturel et financier- ne repose pas sur l’exploitation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne te souhaite pas de finir par t’effondrer quand même. Mais je sais qu’à ce moment tu récolteras encore les lauriers comme ceulle qui a tout donné jusqu’au burn-out. D’autres (ceulles que tu auras poussé à bout) ne dorment plus, d’autres sont physiquement et/ou mentalement brisés, d’autres ont une réserve de pilules car yels n’envisagent plus que la mort. Lire la suite « Tirage collectif. L’engrenage. »

Enfant (valet) et 9 de coupes

Quels sont les souvenirs que tu chéris le plus? Que t’engages-tu à ne jamais oublier?
Si tu gardes tout ça près de ton corps, fais en sorte d’en imprégner tes actes également. Laisse-les infuser tes rêves. Et que ton enfant intérieur-e se réjouisse!

On a tou-te-s la mauvaise habitude de se concentrer sur les mauvais souvenirs, sur leur impact sur notre trajectoire. On en oublie d’honorer les bons, comment ils nous ont forgé-e-s eux aussi. On oublie de les garder en vie. On ne les entretient plus parce qu’on fait abstraction du réconfort qu’ils génèrent. On oublie qu’ils alimentent nos facultés à imaginer et à construire.

Certes, ils n’effaceront pas nos blessures et traumatismes. Mais ils nous nourrissent.

Tirage collectif. Autour du 5 d’épées

💮Tirage collectif du jour💮
On t’implore de prendre parti. On te force à te positionner. La vérité, c’est que t’en touches pas une sur ces questions. Puis, de toute façon, t’as autre chose en tête. Un éventail de choix se présente à toi. Il n’a rien à voir avec les options qu’on cherche à t’imposer. Tu étouffes dans cette foison de querelles, de rumeurs et d’impasses. Tu sais qu’on te propose des miroirs aux alouettes, mais tu ignores comment leur tourner le dos. Tu étouffes. Ça t’épuise.
Tes propres choix s’amenuisent. En tout cas, tu as l’impression que tout ça restreint ton horizon.
🍃
Mais… Regarde! Lève les yeux. Porte le regard au-delà des tracasseries qui enflent. Là, la lune, tes rêves, ta voie, ton talent ! Écoute plutôt ce dessein. Il y a du mouvement. Des choses se mettent en place. Ne laisse ni les plans foireux ni les rageur.ses t’en détourner trop longtemps. Écoute cette voix. Branche-toi. Aide-la à couvrir celles qui te parasitent.

4 de pentacles et Renaissance

Contrôle contrôle contrôle. Tournant serré avant la dernière ligne droite. Tu t’appliques.
Ne reste pas bloqué.e sur ce mode plus longtemps qu’il est nécessaire. 💛
Renaissance ! Les contraintes s’assouplissent. Les rubans virevoltent dans les airs comme autant de souhaits, autant de promesses. Elles s’élancent. Tu danses. Tu sens le vent qui caresse tes poils. C’est euphorisant. Tu dois cette légèreté à ton parcours. Tes aller-retours entre concentration intense et la libération à l’issue du processus te forgent.

Oracle. Structure: si tu aimes quelque chose, libère-la !

En mode soleil et uranus en conjonction en taureau ♉ (regarde ce qu’écrit Chani Nicholas là-dessus).
🎆
Quand tu es trop planplan dans tes structures, quand tu es trop à l’aise dans les zones de confort chèrement acquises, tu peux avoir l’impression d’avoir tout à perdre si tu laisses s’échapper quoi que ce soit. Pourtant, il est temps là. Ne laisse pas ce que tu aimes s’ankyloser dans l’inertie de ton confort. Libère. Lâche, laisse s’envoler, partage, offre! N’enferme pas sous verre ce qui te fascine. Ça y perdrait ses couleurs. Et toi, ta capacité à t’émerveiller sur d’autres choses. Ces structures n’étaient pas faites pour durer. Tes étincelles font des émules.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’Ermite et le 5 de coupes. Prendre de la hauteur

Finalement, tu prends de la hauteur mon chaton. Tu te plonges dans l’introspection. Tu t’installes avec tes schémas. Tu les dissèques. Tu te découvres encore. Tu évolues.

Oui, tu es blessé.e. Non, ce qui est arrivé n’est pas de ta responsabilité. Tu n’as pas le contrôle sur les tenants et les aboutissants de la situation. T’es convaincu.e qu’on grandit souvent grâce à ce qu’on observe depuis les grenadiers.

Il y a des chances pour que les fouteur.ses de merde ou, pire, les personnes manipulatrices essaient de faire passer ta prise de distance pour de la fuite afin de retourner la situation contre toi. Tu es même au-dessus de ça, mon chaton, l’ermite.

 

Tirages automatiques collectifs

J’ai proposé un petit jeu sur instagram ce weekend: réaliser de rapides tirages en « écriture libre » pour les personnes qui le demandaient, en espérant que leurs messages en touchent aussi d’autres. Il s’agit d’une technique de tirage et d’interprétation pour laquelle je n’utilise pas de positions fixes pour les cartes. Je pioche, j’écris ce qui vient en essayant de ne pas intellectualiser, ne pas réfléchir (ce n’est pas tout à fait possible à 100% dans ce cas). Je capte les messages, je les tape sur le clavier. Et le tour est joué.

Ci-dessous, tu peux découvrir en images le principe et le résultat.

Si tu veux en faire autant, sans pression, pour d’autres personnes, j’ai proposé #TiragesAutomatiquesCollectifs ou #TiragesCollectifsAutomatiques (parce que je ne sais pas dans quel sens ça sonne mieux mouhaha ^^). Lire la suite « Tirages automatiques collectifs »

Tirage collectif + écriture automatique. Indomptable.

Elle part de si loin. Tu en as oublié l’origine. Tu n’éprouves pas le besoin de la chercher. Le réconfort de sa présence suffit. Son englobant réconfort. Elle résonne de loin. Comme une cloche qui n’a jamais cessé de vibrer, dont les ondes de la vibration te parcourent. Echos concentriques qui t’habitent par couches. Les plus lointaines ne sont que des impressions. Mais elles réverbèrent encore jusqu’ici. Puis des arcs émanent de toi et tu rayonnes. Tu brilles d’un feu si lointain qu’il ne demande pas d’explications. Ton auréole est là. Point.

Slut-shaming. Pas de ça ici. Tu portes la fierté de celles qu’aucune jalousie ne dompte. Tu affiches ton dédain à l’égard de ceulles qui voudraient contrôler ton corps et ta sexualité. Tu pétilles. Point.

La clope au bec. La modestie en berne, tu dégages ce feu qui n’appartient qu’à toi. Flamboyante et sereine. Confiante en tes ambitions, présente. Lire la suite « Tirage collectif + écriture automatique. Indomptable. »

Ostara. Choix + ancre.

Petit Lenormard. Les choix, les carrefours, les lanternes d’Hécaté. Les chiens à nos côtés. Sortir de l’ombre. Remonter les souterrains, comme Perséphone. Ancrée grâce à ce lien invisible avec la terre et avec les Enfers qui ne peut être défait. Les grains de la grenade comme gage de fidélité à l’obscur. Venir à la lumière, c’est aussi accepter de ne pas vivre le nez dans les traumas. Ne pas être obsédé.e par le contact avec les ancêtres et notre passé. Ne pas vivre pour la réparation. Ne pas chercher à démêler non-stop des pelotes alambiquées. Ostara accorde des pauses dans ces processus. Créatives. Détachées. Oui, on peut être détaché.e et se sentir ancré.e. Gage de stabilité.