Tirages automatiques collectifs

J’ai proposé un petit jeu sur instagram ce weekend: réaliser de rapides tirages en « écriture libre » pour les personnes qui le demandaient, en espérant que leurs messages en touchent aussi d’autres. Il s’agit d’une technique de tirage et d’interprétation pour laquelle je n’utilise pas de positions fixes pour les cartes. Je pioche, j’écris ce qui vient en essayant de ne pas intellectualiser, ne pas réfléchir (ce n’est pas tout à fait possible à 100% dans ce cas). Je capte les messages, je les tape sur le clavier. Et le tour est joué.

Ci-dessous, tu peux découvrir en images le principe et le résultat.

Si tu veux en faire autant, sans pression, pour d’autres personnes, j’ai proposé #TiragesAutomatiquesCollectifs ou #TiragesCollectifsAutomatiques (parce que je ne sais pas dans quel sens ça sonne mieux mouhaha ^^). Lire la suite « Tirages automatiques collectifs »

Tirage du week-end. Les limites de L’Impératrice.

Clôturer la semaine et amorcer le week-end. Tirage collectif express au parc.
Ces cartes me font penser à un article récent de @lilith.tarot. Des réflexions qui me trottent aussi dans la tête depuis quelques jours.Le self-care, c’est parfois fixer les limites. Bein oui, parfois, un hédonisme sans concession ne contribue pas à t’épanouir ni à profiter pleinement de ce qui te fait du bien. Tu peux alors te montrer complaisant.e. Ou égoïste. Tu peux succomber à une flemme qui laisse un goût d’inachevé dans tout ce que tu entreprends. Et finalement te sentir las.se voire nul.le à force de ne rien concrétiser.img_20190322_1510115951771179421824498.jpgLe self-care, dans certaines circonstances, ça revient à placer ta confiance en toi-même. Mais vraiment. Pas mollement. Développer assez d’estime pour croire en toi. Travailler l’amour-propre qui t’encourage à croire en tes rêves au point de t’impliquer pour eux. Décréter que tes passions valent un week-end en tête-à-tête avec elles.
🌷
Pour incarner l’impératrice, la luxuriance seule ne suffit pas. L’abondance n’est pas désincarnée. La créativité est requise. Plus que ça: un engagement vis-à-vis d’elle et des limites fortes dans ce sens. Après, pourquoi pas le faire en cuisinant des plats qui te font du bien ? en commandant un takeaway pour te régaler sans passer ton temps à préparer ? en profitant des arbres et des piaillements des oiseaux ? en te plongeant dans un bain avec tes huiles préférées? Lire la suite « Tirage du week-end. Les limites de L’Impératrice. »

Tempérance. Transformation

I never thought of Temperance as a loud card. But it’s making itself heard. La Tempérance s’impose. Elle revient. L’alchimie opère, pas encore palpable. Elle est dans l’air. Et dans les autres éléments. Dans leur rencontre. Dans l’équilibre. I spent a whole year wondering how I managed to lose my connection to it. It’s making its way back to my consciousness. After chaos, an alchemical process which has been brewing for a while is reaching a new level. For now, it’s enough. Savoir que la Tempérance fait son œuvre me suffit pour l’instant. Je sens la transformation. J’y participe activement. Sans recette, mais pas sans savoirs.

Enfant des sorcières qu’on a brûlées

Sur le monceau de cendres, tu attrapes encore.
Sur l’amas de poussières, tu danses.
Sur les ruines du désastre, tu imagines.

T’es pas là pour leur confort
T’es pas là pour la joie
T’es là pour perturber
Interrompre le confort
T’es là pour troubler le sommeil
Qu’ils ne dorment pas sur leurs deux oreilles
T’es là pour hurler à la mort

Ma louve,
T’es là pour emplir leur chaos de ton ordre, tes conditions, tes mots.
La fumée envahi tes poumons.
Tu sais pas combien de temps
Combien de temps tu vas tenir
Combien de temps tu peux respirer dans ce nuage infecté
Tu sais pas
T’en sais bien plus qu’un futur gravé dans la pierre

Pas d’avenir figé,
Mais une conscience de l’héritage
Tu sais ce qu’on a laissé périr
Tu te sais fille des sorcières qu’on a brûlées
Tu sais comment mourir
Tu sais comment hanter
Tu sais qu’ils peuvent pas démolir
Tu sais comment on s’élève du tas de nos cendres
Plus fortes, plus précises
Plus vindicatives
Tu sais qu’ils peuvent détruire
Tu sais comment grandir
Crier, gémir,
Chialer, déverser
Et partager
Sur un terrain ravagé

Lire la suite « Enfant des sorcières qu’on a brûlées »

Des hauts et des bas

Vite vite. Des hauts et des bas. A l’euphorie succède la tristesse. La déprime fait place à une vision très claire. Une lucidité instable. Ne pas s’y fier. Impasse. En suspens. Au-dessus du vide. En transition. Hypomanie. Endurance. Brûler et s’effondrer. Trembler de passion. Frissonner d’enthousiasme. Pleurer de peur. Ne plus se reconnaître. Danser. Inonder le sol de ses larmes, incapable de se relever. Trop vite.

In English as well: https://www.instagram.com/p/Bh_awSwg0aP/