L’Ermite du Wooden Tarot

L’Ermite. Témoin d’un autre rythme. Vestige d’une autre époque. Promesse du renouveau. Elle s’est couchée là parce que la saison était venue. Son horloge biologique ne mentait pas. Symbiose. Capacité à écouter. A se coucher. Elle s’est couchée là, sous les branches et sur la mousse. Dans son plaid aux motifs feuillus. Elle s’est enroulée dans son cocon de fortune. Elle a adapté sa respiration au rythme de la caverne. Bien profondément sous la montagne. Là où gisent les cristaux de roche. Là, où ils sont posés sur son oreiller. Elle a adopté le rythme qui lui convenait. Intransigeante. Elle a su sur quoi caler son rythme. Intuitivement ou instinctivement. Lire la suite « L’Ermite du Wooden Tarot »

3 de coupes – l’amitié!

L’amitié ! Ses modalités varient en fonction de ta personnalité.

Si t’es super people, il y a forcément quelques potes dont tu te sens plus proche dans ton énorme réseau – ta liste « ami-e-s proches » parmi tes 2318 contacts facebook. D’ailleurs, rien ne dit que les ami-e-s avec qui tu accroches bien sont celles que tu vois toutes les semaines ni les gens en vue dans ton milieu. Tu éprouves un sentiment de liberté à partager des choses fortes avec des proches moins impliqué-e-s dans ton quotidien. Si tes ami-e-s évoluent aussi dans ce milieu, ce sont les personnes avec qui tu n’as pas besoin de masque ou qui ne projettent pas plein d’attentes sur toi. Tes ami-e-s t’aiment pour TOI. Pas pour tes toiles, ton blog, tes soirées, ton look, ton carnet d’adresses, tes sous, ta baisabilité. Pas parce que tu leur sers de caution en mode : j’ai un ami noir, je fréquente des trans, je connais bien la classe populaire.

Si tu es du genre à ne te sentir bien qu’en compagnie d’une poignée d’ami-e-s trié-e-s sur le volet Lire la suite « 3 de coupes – l’amitié! »

La Force

« Viser la lune, ça me fait pas peur. Même à l’usure, j’y crois en corps et en chœur » . (ou quelque chose comme ça).

DSC_3528

Tu as le feu du feu. Le plus brillant. Le plus chaud. Ton feu me fait penser à ceux qu’on allum(ai)t aux grandes célébrations païennes : des feux qui attirent la lumière, qui remercient les ancêtres, qui écartent la poisse, qui louent le soleil revenu, qui brûlent nos regrets, qui emportent nos échecs. Il te réchauffe. Il est sous contrôle. Il crépite autant que ta persévérance. Il digère tous les bouts de papier que tu lui as confié. Les bouts de papier sur lesquels tu as inscrit tes rêves les plus incroyables, ceux sur lesquels sont notés les schémas dont tu veux te débarrasser, ceux qui portent juste le nom d’une personne qui t’a fait du mal à laquelle tu renonces à t’accrocher. Il crépite. Tu le fixes. Sa force t’envahit. Tu es une battant-e. Tu peux compter sur toi-même. Tu connais bien ce qui t’empêche d’avancer. Tu gères tout ça. Et tu apprends qu’on ne peut pas toujours avancer. Tu considères la relativité du progrès pendant que tu contemples ton feu. Tu t’interroges sur le côté cyclique des choses. Lire la suite « La Force »

7 de bâtons – en suspens

en suspens parce qu’un article en chantier depuis des mois. finalement, en commençant à l’écrire, j’ai pensé à un de mes textes que je partage ci-dessous. 

Eeeet *EDIT* 🙂 Ce partage m’a inspiré une vidéo qui parle de cette lame et de plein d’autres choses.

La cour de récré
Sur le terrain de foot
Les filles
Fautives de quel malheur ?
Réduites à un poste
Au fond du goal
Pour que fondent sur elles
Les ballons qui échappent aux garçons

Moins que
Indigne de
L’espace
L’espace de jeu
Là où on court
Là où on va de l’avant
Juste bonne à nous prendre des coups Lire la suite « 7 de bâtons – en suspens »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑