Solstice d’été – interprétation d’un tirage

Songe d’un solstice d’été
Révolté

La Lune
Les convictions qui se délitent
Les incertitudes qui crépitent
La Lune

Dans un état de chaos
Ne pas ordonner, ne pas prédéterminer, ne pas arrêter
Être à l’écoute, ouvert-e
Pas sur mes gardes
Parce qu’aucune barrière ne tiendrait bon
Face aux cris des entrailles
Aux hurlements des louves
A l’appel de l’obscur

Salvateur appel
Lorsque aucun rempart ne peut contenir
La survie qui jaillit du fond des entrailles
Des traumas
Des violences
Les barrières doivent céder
La Lune
Le cri déchirant la nuit
Pourtant gonflé de confiance
La Louve. La voix. La Lune.

img_20180622_1904248238399253925527778.jpg

Le Monde
Ce qui m’appelle, ce qui t’appelle
Cela n’appelle pas que nous
Aucun accomplissement ne vaut
S’il te porte seul-e
Le Monde
Intégrer ta voix aux autres
Démanteler ta voix si elle couvre les autres
Celles des océans étouffés par le plastique
Celles des baleines chassées par des eaux trop chaudes

La voix des migrant-e-s
La voix des pauvres
La voix des personnes écrasées par le racisme d’Etat
La voix des personnes assommées dans les usines
Et qui fuient, qui fuient
L’autoritaire pour le totalitaire
L’arbitraire pour le sectaire
Sécuritaire partout
Le Monde

cof

Démanteler ta voix si elle couvre les autres
Si elle impose
Si elle domine
Comment survivre ?
Collectivement
Comment continuer de tourner ?
Lire la suite « Solstice d’été – interprétation d’un tirage »

8 de coupes. 8 d’éclosion.

Un monologue.

Quand t’es-tu effondré.e? Quand as-tu disparu? Quand t’es-tu dissocié.e face à un abus insupportable? Comment la violence a-t-elle influencé tes défenses, ton corps, tes peurs, tes rêves?
💜
Peux-tu lentement rassembler les pétales étalés sur le sol, éparpillés? Que te dit ton intuition? Tu ne dois pas accueillir tous les souvenirs en même temps. Tu peux les laisser venir, un à un, à ton rythme. Ta guérison est un processus. Elle n’est pas linéaire. Elle n’est pas productive. Elle n’est pas mesurable et elle ne sert pas d’étalon pour déterminer ce que tu vaux. Elle est à toi.
💜
Peut-être que tu ne vas pas tout de suite reconnaître les pétales ni comprendre comment ils s’articulent. Mais tu passes du temps avec ce puzzle. Lire la suite « 8 de coupes. 8 d’éclosion. »

7 d’épées – Partie 2. Mes secrets, la trichotillomanie

La trichotillomanie est le besoin, qualifié de « compulsif » ou « impulsif » par l’establishment psychiatrique, d’arracher ses poils et/ou cheveux. J’ai commencé à m’arracher les poils pubiens à 16 ou 17 ans. Les cheveux ont suivi peu après.

Une phase d’arrachage débute en rêvassant, sans même y penser, ou est déclenchée par le repérage d’un bouton ou d’un poil incarné. L’état de transe s’établit en quelques minutes. Je recherche des poils ou cheveux dont le follicule est enrobé d’une sorte de sébum blanc que j’enlève consciencieusement. A doigts nus, le mécanisme ne permet de déraciner qu’un cheveu à la fois. Le rodage de la technique livre toutefois des résultats évidents. Armée d’une pince à épiler, les dégâts sont plus visibles et pas uniquement dans l’amas de cheveux qui jonchent le sol. La peau se retrouve à nu en quelques « séances ». Chauve. Lire la suite « 7 d’épées – Partie 2. Mes secrets, la trichotillomanie »

7 d’épées – Partie 1. Son message et des exercices

La carte en quelques mots :

Tu n’es pas très clair-e, ni avec toi-même, ni avec les autres, et tu refuses de l’admettre. Les inconnu-e-s t’estimeront incernable. Si ton entourage t’accorde le bénéfice du doute, il considérera ton comportement comme une maladresse ou un manque de lucidité. A défaut de cette indulgence, on te percevra comme une personne sournoise, hypocrite, perfide, qui joue un double jeu.

Quels sont les motifs de ton attitude évasive ? Agis-tu de la sorte pour te protéger ? Si tu protèges quelqu’une d’autre, en vaut-elle la peine ? Est-ce que tu te comportes avec perversion ? En quête de quel pouvoir ? Et au détriment de qui ? Si tu arrives à tirer profit d’une situation en mentant ou en jouant sur plusieurs tableaux à la fois, qui y perd et pourquoi ? Quelles sont les conséquences de ce dont tu bénéficies ? Les mobiles derrière ton mépris justifient-ils ce que tu en retires ?

Certains secrets sont lourds. On s’imagine qu’ils doivent rester bien dissimulés. On se fait tout un plat de leur potentielle révélation. On s’y accroche comme si notre vie en dépendait. Lire la suite « 7 d’épées – Partie 1. Son message et des exercices »

L’Ermite du Wooden Tarot

L’Ermite. Témoin d’un autre rythme. Vestige d’une autre époque. Promesse du renouveau. Elle s’est couchée là parce que la saison était venue. Son horloge biologique ne mentait pas. Symbiose. Capacité à écouter. A se coucher. Elle s’est couchée là, sous les branches et sur la mousse. Dans son plaid aux motifs feuillus. Elle s’est enroulée dans son cocon de fortune. Elle a adapté sa respiration au rythme de la caverne. Bien profondément sous la montagne. Là où gisent les cristaux de roche. Là, où ils sont posés sur son oreiller. Elle a adopté le rythme qui lui convenait. Intransigeante. Elle a su sur quoi caler son rythme. Intuitivement ou instinctivement. Lire la suite « L’Ermite du Wooden Tarot »

3 de coupes – l’amitié!

L’amitié ! Ses modalités varient en fonction de ta personnalité.

Si t’es super people, il y a forcément quelques potes dont tu te sens plus proche dans ton énorme réseau – ta liste « ami-e-s proches » parmi tes 2318 contacts facebook. D’ailleurs, rien ne dit que les ami-e-s avec qui tu accroches bien sont celles que tu vois toutes les semaines ni les gens en vue dans ton milieu. Tu éprouves un sentiment de liberté à partager des choses fortes avec des proches moins impliqué-e-s dans ton quotidien. Si tes ami-e-s évoluent aussi dans ce milieu, ce sont les personnes avec qui tu n’as pas besoin de masque ou qui ne projettent pas plein d’attentes sur toi. Tes ami-e-s t’aiment pour TOI. Pas pour tes toiles, ton blog, tes soirées, ton look, ton carnet d’adresses, tes sous, ta baisabilité. Pas parce que tu leur sers de caution en mode : j’ai un ami noir, je fréquente des trans, je connais bien la classe populaire.

Si tu es du genre à ne te sentir bien qu’en compagnie d’une poignée d’ami-e-s trié-e-s sur le volet Lire la suite « 3 de coupes – l’amitié! »

La Force

« Viser la lune, ça me fait pas peur. Même à l’usure, j’y crois en corps et en chœur » . (ou quelque chose comme ça).

DSC_3528

Tu as le feu du feu. Le plus brillant. Le plus chaud. Ton feu me fait penser à ceux qu’on allum(ai)t aux grandes célébrations païennes : des feux qui attirent la lumière, qui remercient les ancêtres, qui écartent la poisse, qui louent le soleil revenu, qui brûlent nos regrets, qui emportent nos échecs. Il te réchauffe. Il est sous contrôle. Il crépite autant que ta persévérance. Il digère tous les bouts de papier que tu lui as confié. Les bouts de papier sur lesquels tu as inscrit tes rêves les plus incroyables, ceux sur lesquels sont notés les schémas dont tu veux te débarrasser, ceux qui portent juste le nom d’une personne qui t’a fait du mal à laquelle tu renonces à t’accrocher. Il crépite. Tu le fixes. Sa force t’envahit. Tu es une battant-e. Tu peux compter sur toi-même. Tu connais bien ce qui t’empêche d’avancer. Tu gères tout ça. Et tu apprends qu’on ne peut pas toujours avancer. Tu considères la relativité du progrès pendant que tu contemples ton feu. Tu t’interroges sur le côté cyclique des choses. Lire la suite « La Force »

7 de bâtons – en suspens

en suspens parce qu’un article en chantier depuis des mois. finalement, en commençant à l’écrire, j’ai pensé à un de mes textes que je partage ci-dessous. 

Eeeet *EDIT* 🙂 Ce partage m’a inspiré une vidéo qui parle de cette lame et de plein d’autres choses.

La cour de récré
Sur le terrain de foot
Les filles
Fautives de quel malheur ?
Réduites à un poste
Au fond du goal
Pour que fondent sur elles
Les ballons qui échappent aux garçons

Moins que
Indigne de
L’espace
L’espace de jeu
Là où on court
Là où on va de l’avant
Juste bonne à nous prendre des coups Lire la suite « 7 de bâtons – en suspens »

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑