Les grobidoux,
Pour l’écriture de mes articles sur la grosseur dans le tarot pour Little Red Tarot, j’ai besoin de vous! Est-ce que vous pourriez prendre un ou deux decks et répondre à quelques questions?
 
Est-ce qu’il y a beaucoup de personnages gros ou en tout cas moins minces que les autre (puisqu’il n’y a même pas de gros-ses dans la plupart des tarots)? Quelle proportion par rapport au total de personnages? Ce n’est pas un piège pour contrôler ce que vous considérez gros-se ou pas hein 🙂
 
Si vous trouvez des gros-ses, sont-yels sur le 6 de pentacles, le 9 de pentacles, le 9 de coupes, la reine de pentacles, la reine de coupes ou l’impératrice? Si oui, ça vous inspire quoi là tout de suite? Sinon, sur quelles autres cartes? Est-ce que la grosseur est un élément que vous allez prendre en compte pour interpréter l’être? Ou en tout cas est-ce que vous pensez que l’intention de la personne qui a créé ces cartes étaient que la grosseur « parle » de la carte et du personnage? Dans quelle mesure cela s’appuie-t-il alors sur des stéréotypes selon vous?
 
Pourriez-vous aussi regarder les personnages qui sont plus corpulents que les autres mais pas gros? Sont-yels musclé-e-s? Grand-e? Est-ce censé faire référence à leur force, à leur focalisation sur un objectif, à leur autorité ou à autre chose?
 
Comment la grosseur rencontre-t-elle l’origine ethnique, l’âge, la classe, le(s) genre(s), la sexualité, le handicap, etc.?
 
Vous n’êtes pas obligé-e-s de répondre à toutes les questions hein dites. Ce sont surtout des indications. Vous pouvez commenter ou m’écrire: cathoutarot@gmail.com
 
Sinon,
– mon autre blog, sur la libération des gros-ses notamment: http://grossefem.tumblr.com
– Crédit photo: www.cristelgrimonpont.be
– tarot de rêve: Next World Tarot
– en couverture: un morceau d’une toile de Rose Butch, avec le tarot de Niki de Saint Phalle.