Zine! Grossir le tarot #2

Si tu apprécies mes articles ici mais que le format blog entrave ta lecture, je te propose quelques compilations sous forme de fanzines

Les essais et poèmes de « Grossir le tarot #2 » viennent compléter la série « Grossir le tarot #1 »(clic clic pour consulter ou télécharger)

Si tu imprimes le fichier en mode « livret » et recto verso, il sortira directement en zine.

screenshot_20190906_1328091374236126131226601.jpg

 

Les Corneilles

img_20190731_195055_92574807654110334621.jpgLe cimetière est un repaire à corneilles… quoi de plus logique ? Quand je vois des os qui traînent, je les soupçonne immédiatement, les filousses.

Les corneilles sont sociales, joueuses, rusées, débrouillards, blagueuses. Elles sont territoriales, surtout quand il s’agit de se quereller avec des pies ou des chats. Elles aiment se placer en hauteur, discrètement, pour voir sans être vues.
Quand l’une d’elle repère un bon plan bouffe ou jeu ou quand elle ne parvient pas à ses fins, elle croasse pour rameuter ses potes. En moins de 2, elles sont 5 à s’y mettre (ou à se chamailler quoi). Lire la suite « Les Corneilles »

Activation mastocytaire

Crawling under my skin
Imbuing my senses with venon
Keeping me up at night
You demand attention
I can barely stand
You command fever
You sprout out of me
Forcing to look at you
I don’t know how to answer
So I scratch
img_20190810_191637_0715187456220853722676.jpg
Tu me démanges
Tu me ronges
Tu me démembres
Tu me refuses le droit d’être entière
Tant que je ne t’ai pas regardé.e t’échapper de moi
Mes ongles te réceptionnent
Tu te joues de mon hypermobilité
Tu rampes hors d’atteinte puis tu me perces ma peau Lire la suite « Activation mastocytaire »

L’Etoile reflète notre déni

We’re endless.
Deeply aware of our frailty
We’re still endless.
Endless isn’t all powerful
It’s not about exerting power over
It’s about inspiring social justice
Acting towards it
Bringing cosmos into decay
A helping hand to escape from the ruins
Some bridges even when
they keep collapsing
It’s about staying
Facing
Crying
Our infinity doesn’t mean
everything is going to be all right
Only that we’re going to show up
🌟
La tâche est lourde
Le cœur est plein
Comment notre coupe nous nourrit-elle
Quand l’eau submerge des vies
Comment la mer peut-elle être magique
Quand elle engouffre les naufragé.e.s
Puis elle recrache des mort.e.s
Qu’avons-nous fait de la mer ?
Qu’avons-nous semé
Pour que des personnes fuient, invisibles,
Puis crèvent
Où va-t-on chercher la confiance de L’Etoile ?
N’est-elle que le reflet de notre déni ?
Sur quoi ferme-t-on les paupières
Pour distinguer encore des promesses ?
Qu’est-ce que le Chariot de ceulles qui
Parcourent des continents à pied
Avec plus rien d’autre à perdre que la vie
Et pas grand-chose d’autre à gagner
Que notre mépris ? Lire la suite « L’Etoile reflète notre déni »

Livret de tirages sur-mesure pour Lughnassad

Encore une expérimentation et variation du tirage dont tu es l’héro.ïne! Oui, toi! Tu es au cœur d’une nouvelle aventure. Je prends ma plume pour changer un peu.

Voici le livret pdf.

Je souhaite que cette narration participative t’accompagne à travers la deuxième partie de l’été!

Censure grossophobe sur Facebook pour changer

img_20190725_100427_0001548467929831169545.jpg

Bien sûr, j’ai fait des captures d’écran juste avant de cliquer sur « publier » car, bien sûr, je m’y attendais! Je ne vais pas auto-censurer mon contenu qui respecte pourtant des règles sexistes en prévision des mesures anti-gros-ses de facebook!

Tu peux d’ailleurs lire mon interview d’il y a quelques mois à ce sujet: « Le hashtag #grosse censuré sur instragram: la grossophobie à l’heure des réseaux sociaux« .

Mise à jour: fb a décrété pour la deuxième photo: « nudité et activité sexuelle ». Sexisme et puritanisme dans toute leur bêtise! Moi, j’appelle ça: artivisme, poésie, humour absurde, radicalité corporelle et même – une expression que je déteste – body positivity. J’ai demandé un examen.

img_20190725_100452_1678129162017652308332.jpg

img_20190725_100459_7897197102539954405913.jpg

img_20190725_100507_1927658672405522585282.jpg
Lire la suite « Censure grossophobe sur Facebook pour changer »

Reines de coupes et de bâtons. Magie, extase.

Reine de coupes.
Sentir.
Sous tes doigts.
Recueillir.
Collecter.
Accueillir.
Frémir.
Dans tes tripes.
Sous tes arcs-en-ciel.img_20190719_231519_333203880282852316366.jpg
Blottir dans le creux de ta main
les jeux de la pluie et de la lumière.
Reine de bâtons.
Ouvrir.
Concentrer, capter, rejeter.
Attirer et offrir.
Lancer.

Faire frémir d’anticipation.
Laisser venir puis attiser.
Faire gémir d’excitation.
Jouir. Lire la suite « Reines de coupes et de bâtons. Magie, extase. »

L’oracle d’Hécate

1.  Stabiliser
Et puis laisser filer les articulations.
S’ancrer
Et puis se tordre la cheville
Et s’étaler sur le sol.
Ramper et puis creuser à mains nues.
Les portes s’ouvriront si tu es prête
Le lourd portail grincera.
img_20190525_171856_3248102312907798598791.jpg
2. Le portail s’ouvrira
A condition que la vulnérabilité
Soit ta force la plus précieuse
A condition que tu acceptes
La transmission des clés en retour
img_20190525_172125_7925548397058676160387.jpg
3. Elle dit qu’il te faut faire l’expérience
de tes offrandes
avec ton corps
Salive, sueur, sang.
Tu as besoin de sentir le jus
Couler le long de ta langue
Fusionner avec les sécrétions.
Tu es ce monde toi aussi.
Tu as besoin d’apprendre
Par le biais de tes propres sens.
Voilà ce qu’elle déclare.
4. Ton cœur saigne
Voilà la preuve que tu es
De ce sol
Composée de mousse et de salissures
Comme les serpents et les vers.
Ta douleur ne va pas s’évaporer.
Tu peux lui servir des repas
Composés de grenades, de patience
De persévérance, de dévouement,
Dégoulinants de sucre.
En retour
Ton expérience fera office de repas
A moi, à elles, à nous
Au sol, à la mousse, à la boue
Aux insectes.
Tu ne t’en es pas sortie en vain.
img_20190525_173202_3448964635431814619650.jpg
5. Tu es grosse
Tu n’es pas une déesse de la fertilité

Lire la suite « L’oracle d’Hécate »

Le Soleil et la lune sombre

Lune sombre
Obscure
Trop proche du soleil
Pour en refléter les rayons
Perspective
La lune a besoin d’interaction
Comme nous tou-te-s
Elle intervient
Elle reflète
Elle réfléchit
Elle intercepte
La lumière qui,
Sans ça, nous brûlerait les rétines
img_20190601_211247_7736024070273219656137.jpg
Le croissant à peine distinguable
Tourne-toi vers le soleil
Faisan doré, phénix
Tu brilles, tu disparais
Tu brûles, tu reviens
Rayonnante
Je me suis posée au pied du tilleul
Un insecte m’a piquée
– ou l’ai-je nourri?
Le Soleil apparaît en son centre
Au bout du tronc de l’arbre
Entre les branches épaisses
img_20190601_1501448194581211220652928.jpg
Avec chaque bourrasque
Le feuillage frissonne
Comme autant de voix
Autant de caresses
Les pollens et jeunes feuilles
Descendent en spirale
Pour finir leur tourbillon
Délicatement
Dans l’herbe

Autour de moi

Posée
A l’ombre du vieil arbre
Traversée par les rayons
En cet instant
Entre deux énormes branches
Imprégnée

Le Soleil
Dans trois jeux
Le Soleil à trois reprises
Triple forme
Je parcours la terre de mes doigts

img_20190601_1530503373744958072873851.jpg

Des images qui me poursuivaient
Il y a quinze ans
Tandis que je déambulais
Seule
Dans les rues
J’étais aussi subtile qu’une ombre

Sous une cape bordeaux
Me couvrant le corps et le visage
M’abritant
Je m’effondrais sur le sol
Accroupie
A quatre pattes
Je creusais alors
Je creusais en hurlant
En étouffant de mes sanglots
Je cherchais les os
Je récoltais les traces
De ce que tout le monde pensait disparu
Et qui persistait
Quoique enfoui
Ce qui persistait dans ma réalité

Lire la suite « Le Soleil et la lune sombre »